laura pressleyLes radiations émises par un compteur intelligent sont 30 fois plus élevées que celles émises par un cellulaire, selon les mesures de la texane Laura Pressley, docteure en chimie physique. Dans leur sommeil, elle et son mari subissaient de petites secousses des jambes aux 25 secondes, soit à chaque fois que leur compteur pulsait des radiofréquences et micro-ondes. Symptômes qui ont disparu quand les émissions du compteur ont été désactivées par leur compagnie d’électricité. Elle recommande les filtres Stetzer pour éliminer les hautes fréquences transitoires que les compteurs génèrent sur le câblage domestique.

Entrevue avec Mme Pressley : http://www.youtube.com/watch?v=dhF6C_pB22g

Lire aussi : Compteurs intelligents : des experts dénoncent la « désinformation flagrante »  

Vous aimeriez aussi
L’OMS recommande d’éviter les ondes non ionisantes
Un nouveau paradigme dans la science des champs électromagnétiques
« Les compteurs intelligents causent le cancer » – Igor Belyaev, du laboratoire de radiobiologie de l’Académie des sciences russe
Radiofréquences et cancer : évidences et mécanismes

Laisser un commentaire