Film choc canadien sur les compteurs intelligents

 

Edward Snowden

Edward Snowden. © 2013 Praxis Films / Laura Poitras

Les réseaux électriques dits intelligents « ne sont pas du tout intelligents » car ils sont vulnérables à des cyberattaques, selon James Woolsey, ancien directeur de l’Agence centrale américaine du renseignement, la CIA.

Les nouveaux compteurs électriques intelligents sont « la base de l’établissement d’une société de surveillance », ajoute Thomas A. Drake, un ancien cadre supérieur à l’Agence nationale de la sécurité (NSA).

« Ils peuvent utiliser ce système de surveillance pour reculer dans le temps et scruter toutes les décisions que vous avez jamais prises », prévient Edward Snowden, l’ex-consultant de la NSA et fugitif accusé d’espionnage pour avoir avoir révélé l’ampleur de la surveillance électronique américaine dans le monde.

TBYP-HiRes-PosterCes personnalités sont les têtes d’affiche de la bande-annonce du nouveau film Take Back Your Power (on peut l’acheter ici). Il s’agit du premier documentaire financé par le public portant sur les bénéfices et la sécurité des  compteurs intelligents. Des compteurs à affichage numérique qu’installent les fournisseurs d’électricité, de gaz et d’eau partout dans le monde. Selon les experts interviewés par son producteur et réalisateur indépendant, Josh Del Sol, de Vancouver, le public a tout intérêt à s’informer davantage au sujet de cette nouvelle technologie.

Micro-ondes pulsées
Ces compteurs électroniques pulsent des milliers de fois par jour des radiofréquences de type micro-ondes soupçonnées cancérogènes par l’Organisation mondiale de la santé. Ils peuvent recevoir et relayer sans fil des données sur la consommation d’énergie ou d’eau aux réseaux de services publics grâce à leurs deux petites antennes : la première utilise la fréquence 900 mégahertz; lorsqu’elle sera activée, la seconde  communiquera sur la fréquence 2,4 gigahertz (tout comme un cellulaire) avec les nouveaux appareils électroménagers qui sont dotés du même genre d’antenne à puce. Des experts craignent que les fournisseurs d’énergie et d’eau partageront ces données confidentielles sans notre consentement avec les gouvernements, les agences de recouvrement et autres entreprises privées.

Image : Marzio Manderioli

Image : Marzio Manderioli

On accuse aussi ces nouveaux compteurs de provoquer des incendies et de surfacturer les gens plutôt que de les aider à mieux gérer leur consommation, tel que promis par les compagnies d’électricité. En juillet, l’Union européenne recommandait à ses pays membres d’investir 700 milliards de dollars de plus pour les installer dans 80 % des maisons du Vieux Continent d’ici 2020. L’Allemagne vient d’annoncer qu’elle rejetterait probablement ce plan, affirmant qu’il sera trop onéreux pour les consommateurs : citant une étude effectuée par les consultants Ernst & Young, le ministre allemand de l’économie affirmait que pour les gens qui consomment peu d’énergie, le coût d’installation serait plus élevé que les économies d’énergie réalisables, rapporte BusinessWeek.

Risques sanitaires
Mais l’aspect qui inquiète le plus est sans contredit les risques que représenteraient les émissions constantes de micro-ondes pour les gens vivant à proximité. Plusieurs Québécois se sont plaints de symptômes d’électrosensibilité survenus à la suite de l’installation d’un tel compteur.

Globules rouges exposées aux micro-ondes émises par un compteur intelligent. Source : www.takebackyourpower.net

Globules rouges exposées aux micro-ondes émises par un compteur intelligent. Source : www.takebackyourpower.net

Un extrait percutant du film illustre le stress que causent les micro-ondes sur le sang de personnes se tenant à un pied (30 cm) de distance d’un compteur intelligent pendant deux minutes. Un test de sang vivant fut fait au microscope avant et après l’exposition aux ondes des compteurs. Chez un premier sujet, les membranes cellulaires des globules rouges sont brisées, signe de dégradation et de mutation; chez un second, les globules se contractent les uns contre les autres, signe d’oxydation après exposition à des radicaux libres; chez une troisième personne, qui a souffert d’un mal de tête sévère après seulement 45 secondes d’exposition, les globules se sont enlignés par le phénomène de rouleaux, un trouble de microcirculation réduisant la capacité du sang à oxygéner les tissus.

Cet extrait vidéo est « très convaincant », estime le dentiste montréalais Pierre Larose, président du comité sur l’environnement de l’International Academy of Oral Medicine and Toxicology. « Le sang vivant laisse prédire ce qui se passera plus tard dans nos autres tissus et organes », explique le dentiste holiste.

Un ancien cadre supérieur chez Apple, Jeffrey Armstrong, affirme dans le documentaire que les compteurs intelligents sont une technologie sans fil non prouvée scientifiquement. « Jusqu’ici, toutes les preuves démontrent qu’elle est dangereuse et discutable. Elle devrait donc être étudiée intensément avant d’être  introduite dans le grand public. »

Selon une lettre ouverte endossée par une cinquantaine de médecins et d’experts des effets des champs électromagnétiques, les gens qui se tiennent souvent à moins de 10 pieds (3 m) de ces compteurs sont particulièrement à risque. Les plus exposés courent un plus grand risque que les usagers typiques d’un téléphone cellulaire, selon ces experts.

Hydro-Québec vient de débuter l’installation de tels compteurs nouvelle génération (CNG) sur nos maisons avec l’aval de la Régie de l’énergie. Elle veut doter tous les immeubles de la province de ces appareils d’ici 2017. En mai dernier, les députés de l’Assemblée nationale ont adopté à l’unanimité une motion de Québec solidaire pour l’abandon des frais imposés pour refus d’installation d’un compteur intelligent. La Régie a autorisé Hydro-Québec à facturer 343 $ de frais supplémentaires la première année, ce qui inclut l’installation d’un compteur non-émetteur de radiofréquences, et 206 $ pour la relève manuelle les années suivantes.

« La ministre n’a pas la prérogative de revenir sur les décisions de la Régie de l’énergie, nous a expliqué Geneviève Héon, attachée de presse de la ministre des Ressources naturelles Martine Ouellet. Toutefois, à titre de ministre responsable d’Hydro-Québec, Madame Ouellet a demandé à la société d’État de procéder de nouveau à l’analyse d’autres solutions envisageables pour les clients ne souhaitant pas de CNG. »

Pour plus de détails :
http://cqlpe.ca/
www.hydroquebec.com/compteurs
https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/compteurs-intelligents-experts-denoncent-desinformation-flagrante.html

http://refusonslescompteurs.wordpress.com
http://takebackyourpower.net/

Vous aimeriez aussi
Les réseaux municipaux de fibre optique seraient le futur, dit un expert en domotique
L’OMS recommande d’éviter les ondes non ionisantes (sic)
Un nouveau paradigme dans la science des champs électromagnétiques
« Les compteurs intelligents causent le cancer » – Igor Belyaev, du laboratoire de radiobiologie de l’Académie des sciences russe

Laisser un commentaire