Radon et cancer du poumon : toutes les maisons devraient être testées

Marie Bédard est décédée d’un cancer du poumon probablement causé par le radon.

Avant de décéder du cancer du poumon, une résidante de Québec exhortait tous les Québécois à effectuer un test de radon dans leur maison, ce que recommande d’ailleurs Santé Canada. Le ministère estime aujourd’hui qu’au moins une résidence québécoise sur dix contient une concentration dangereuse de ce gaz souterrain radioactif qui s’infiltre dans les demeures. Le radon est la deuxième cause du cancer du poumon et en 2012 La Maison du 21e siècle révélait qu’il tue plus de Québécois que les accidents routiers.

Comme la concentration de radon varie d’une maison à l’autre en fonction des caractéristiques du sol et des maisons, la seule façon d’en connaître la teneur est de commander un simple test. Voici l’entrevue exclusive que Mme Bédard nous a accordée et qui fut publiée dans notre numéro d’été 2010 (Vol. 17 no 3)

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Retour en force du cyberbulletin la Maison Saine
Autoconstruction écologique, Plantes faciles pour gens occupés, Hypersensibilité chimique
En kiosque: La Maison du 21e siècle, hiver 2011
Fenêtres écolo, Radon dans l’eau

1 Response

  1. Maurice Lambert

    Bonjour

    Moi je suis intéressé à un test de radon dans mon sous-sol à qui dois-je m’adressé afin de faire le test.

    M aurice Lambert

Laisser un commentaire