Isolant de polystyrène
Utilisé dans des millions de bâtiments à haute efficacité énergétique depuis 1953, le polystyrène « devrait être évité dans les bâtiments » car il contient un retardateur de flamme toxique, persistant et bioaccumulatif qui pourrait être interdit. Cette recommandation choc vient d’être faite par le bulletin Environmental Building News (EBN ), considéré par plusieurs comme la bible américaine du bâtiment vert. C’est que le polystyrène contient du hexabromocyclododécane (HBCDD), un ignifugeant halogéné dont l’Union européenne recommandait, en octobre 2008, de restreindre l’usage tout en l’inscrivant sur sa liste de substances chimiques les plus dangereuses.

> Découvrez l’article au complet.

Isolant de polystyrène : risque de boycott ?
Size : 272.4 kB Format : PDF

 

 

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Combien d’étanchéité et d’isolation faut-il ajouter en rénovation?
En kiosque (été 2019) Un fonds vert autochtone pour démocratiser l’énergie solaire
Il vente dans ma maison!
Maison basse consommation : combien ça coûte?

Laisser un commentaire