© Toits Vertige

Techncienne en architecture, Mélodie Desmarais est estimatrice et chargée de projet chez Les Toits Vertige

Certains professionnels du bâtiment (architectes, architectes paysagistes et ingénieurs de toutes les disciplines) ont des bases de connaissance sur les toitures végétalisées, d’autres non. Notamment, certains ne sont pas au courant qu’il existe des guides de critères techniques pour les toitures végétalisées qui sont applicables au Québec (Régie du Bâtiment du Québec ou Ville de Montréal).

Dans ces guides, tout est expliqué sur les différents principes des compositions et les normes à suivre. Ensuite pour bien réaliser une toiture végétalisée, il faut se référer aux fournisseurs afin de déterminer la composition complète, incluant l'étanchéité. Les compositions sont très variables en fonction de la capacité portante, du type d’étanchéité et des végétaux qui y seront installés - et entretenus!

Voici quelques aspects problématiques ou des erreurs que l’on retrouve souvent dans les toits verts. Merci à l'architecte Micheline Gaudreau, associée chez Bourassa Gaudreau architectes de Victoriaville, d'avoir ajouté quelques commentaires indiqués par ses initiales MG.

Cet article est réservé à nos abonnés !
Vous voulez lire la suite ?
Connectez-vous Abonnez-vous