LEED pour les maisons s’implante au Québec

La famille LEED1 a récemment accueilli un nouveau membre : le programme LEED for Homes, spécialement adapté aux habitations écologiques. La philosophie de la certification LEED est de renouveler sans cesse ses critères d’évaluation pour s’assurer que les projets certifiés dépassent les normes établies en matière de performance environnementale. Un outil incontournable, notamment dans la course contre la montre engagée face aux changements climatiques.

Ceux qui ont vécu le lent décollage du programme fédéral R-2000, avec moins de 13 000 maisons certifiées depuis 1983, douteront peut-être du succès des programmes Novoclimat et LEED for Homes. Néanmoins, aujourd’hui tous les éléments sont réunis pour qu’on assiste à un engouement de masse. En effet, les gouvernements et les fournisseurs d’énergie offrent d’alléchantes aides financières pour stimuler notre conscience déjà passablement éveillée par la crise du climat et la flambée du prix du pétrole. Résultat : le U.S Green Building Council croule sous les demandes d’inscription au programme LEED for Homes : 15 000 chantiers ont été inscrits aux États-Unis entre 2006 et 2007, alors qu’on en attendait… 200 ! Au Québec, une centaine d’unités d’habitation sont déjà inscrites à ce programme depuis qu’Écohabitation en est devenu le prestataire de services québécois, le printemps dernier. L’objectif annuel de 12 000 maisons LEED, tel qu’établi par le Conseil du bâtiment durable, peut sembler lointain.

>> Découvrez l’article au complet d’EMMANUEL COSGROVE

LEED pour les maisons s’implante au Québec
Size : 234.3 kB Format : PDF

 

 

 

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Notre Maison à Ormstown : un projet vert éducatif et communautaire
Collectivités viables : les modèles selon Emmanuel Cosgrove (réservé)
Maisons usinées vertes : vedettes et recrues prometteuses (réservé)
La maison passive Ozalée : toujours plus haut (réservé)

1 Response

  1. Lise Archambault

    Je suis hypersensible aux COV et ne tolère pas les émanations de tapis neufs synthétiques. Mon employeur a récemment rénové notre bureau et posé un tel tapis. Il est convaincu que mes symptômes ont inventés puisque son tapis est conforme à la norme LEED. Fait de vieux tapis recyclés, celui-ci serait bon pour l’environnement puisqu’il ne requiert pas l’extraction de nouveau pétrole. Je me demande sur quelle planète vivent les concepteurs de la norme LEED.

Laisser un commentaire