L’Habitat créatif : un nouveau concept

 

Voici le chapitre 1 du livre L’Habitat Créatif, Être soi chez soi. de Céline et Pierre Lassalle. L’habitat créatif, selon les auteurs, est une « nouvelle méthode occidentale qui permet d’emménager et de vivre dans un habitat qui vous ressemble ! C’est un guide pratique pour réinitialiser et aménager votre lieu de vie actuel. Il propose des solutions pour : le trouver, le purifier, le décorer, optimiser ses potentiels et évoluer grâce à lui par le jeu du miroir. » AF

Au cours de cet ouvrage, nous allons vous proposer un nouveau concept concernant l’habitat ou lieu de vie (maison ou appartement) avec des connaissances que vous ne trouverez nulle part ailleurs ou très rarement.

Ce livre n’est pas un enseignement sur le feng-shui, même s’il s’apparente au même domaine que ce dernier.
 Nous ne sommes ni pour ni contre le feng-shui, qui s’est fait connaître ces dernières années. Pour nous, c’est une méthode antique, surtout adaptée à la mentalité orientale et dont certaines pratiques ne sont pas ou plus en accord avec la vie de notre temps.

Ce que nous appelons l’Habitat Créatif, avec ses méthodes exclusives, se présente comme une méthode occidentale pleinement fonctionnelle pour notre temps, prenant en compte notre manière de vivre actuellement en Occident. Et surtout, cette méthode met l’être humain au centre !

Ce nouveau concept de l’Habitat Créatif démarre là où en est l’humain de notre temps, c’est-à-dire un individu matérialiste, au sens propre du terme, c’est-à-dire dont la conception de la vie est résolument physique ou matérielle. Cela signifie qu’il se base essentiellement sur ses cinq sens pour appréhender sa vie et utilise son intellect pour interpréter les informations fournies par ses sens.

Il est vrai que chacun peut trouver cela réducteur, et nous sommes d’accord, mais tout le monde fonctionne ainsi, même ceux qui se croient très évolués et inspirés !
Ainsi, en partant d’une conception du monde matérialiste, sans que cela ne soit considéré comme négatif, nous espérons emmener le lecteur vers des points de vue plus réalistes, voire symboliques.

Le lecteur découvrira qu’il peut considérer son habitat comme une extension de lui-même (et non quelque chose de totalement séparé de lui), et en même temps comme une sorte de « miroir » qui lui est tendu : ce miroir est riche d’enseignements et aidera l’habitant à transformer son lieu de vie de manière juste.
Lorsque nous proposons : « Être soi chez soi ! », notre but est de démontrer que, la plupart du temps, nous nous laissons influencer par les modes, la famille, les amis, les médias, pour l’ameublement et la décoration de notre habitat.

Finalement, si nous regardons notre lieu de vie « bien en face », de manière détachée, comme si c’était celui d’une autre personne qui nous est étrangère, nous sommes surpris de constater que nous n’habitons pas vraiment chez soi, mais chez tout le monde.

Exemples : Si vous avez acheté tel ou tel meuble, parce qu’il est tendance, alors vous aurez une part de « monsieur-tout-le-monde » chez vous ! Ou encore, si vous acceptez, sans trop réfléchir, des meubles de vos parents : qui vivra chez vous réellement au travers de ces meubles ? Pas vous, en tout cas !

Cela demande au lecteur de faire l’effort d’accepter que tout ce qu’il croit matériel et sans vie, et donc sans influence sur lui-même, s’imprègne de la mémoire de tout ce qui se passe autour de lui. Ainsi, un objet « absorbe » la mémoire, positive ou négative, de tous les événements auxquels « il » a assisté (imaginez le « il » en question comme le « it » anglais). Des expériences scientifiques secrètes ont été faites à ce sujet, depuis le siècle dernier, afin de réussir à « lire » la mémoire d’objets parfois très anciens (poteries datant de plus de deux mille ans, miroirs datant de plusieurs siècles !). Les résultats ont permis que des objets révèlent les ambiances, les atmosphères, accompagnées de sons et d’images auxquels ils ont assisté.

Ainsi, il n’est pas anodin de posséder des objets de votre famille ou d’un passé lointain que vous ne connaissez pas : par exemple, si vous rapportez des objets rituels d’un lointain pays, sans savoir à quoi ils ont servi !

Bien sûr, une maison, surtout si elle est ancienne et si elle a vu passer beaucoup de monde, s’imprègne de la mémoire de tous les événements qui s’y sont déroulés. 
Nous y reviendrons avec des exemples… ainsi que sur l’importance de la purification, lorsque l’on entre dans un nouveau lieu de vie. Malheureusement, la plupart des connaissances que vous trouverez dans cet ouvrage ont été oubliées au fil des siècles, alors que les civilisations passées s’en servaient.

Le but de ce livre est de vous montrer tous les pièges de ce type qui vous feront habiter dans un lieu de vie qui, au final, n’est pas le vôtre… Mais, également de vous apporter toutes les solutions pratiques, permettant de transformer votre habitat, afin qu’il soit bien empreint de vous-même, et des gens qui habitent avec vous.

Pourquoi est-ce important ? En bien, calculez tout simplement le temps moyen que vous passez chez vous quotidiennement…
 Il paraît que la majorité des Français passe entre 14 et 16 heures par jour dans son habitat !

Ainsi, vous passez la majeure partie de votre temps dans votre lieu de vie. Il est donc capital d’y être bien, d’y être réellement « chez vous » ! 
Lorsque vous habitez dans un lieu de vie qui vous ressemble vrai- ment, vous le sentez dès que vous y mettez les pieds, car ce lieu vous régénère en profondeur, et vous vous y sentez en paix et en sécurité.
C’est ce que cet ouvrage va vous aider à accomplir.

 

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Cellulaire : la Californie prône la prudence
Lectures printanières
De bons livres à offrir en cadeau
Le design thérapeutique

Laisser un commentaire

Oui Non