Avec l’année que l’on vient de passer, de plus en plus de personnes songent à augmenter leur autonomie alimentaire. Réalisant que les conditions de ce monde peuvent changer en un quart de tour, plusieurs ont à cœur de se protéger en ayant des réserves et en étant moins dépendants des réseaux traditionnels de production et distribution alimentaire. Si bien que le livret de commandes des producteurs de serres d’horticulture est rempli et ceux-ci ne peuvent livrer avant 2023!

Considérant l’hiver froid du Québec et sa relativement courte saison de culture en champs, prolonger la saison de culture dans une serre ou un solarium devient un incontournable pour ceux qui veulent atteindre un niveau d’autonomie alimentaire élevé.

Même sans système de chauffage, une serre ou un solarium peut facilement rallonger la saison de culture de plusieurs semaines. Selon le type de serre/solarium et de culture, on peut y planter de jeunes semis environ un mois plus tôt qu’en terre et prolonger les récoltes d’un à deux mois. En sélectionnant des variétés tolérantes au froid, il est possible d’y cultiver pratiquement 10 mois par année et même d’y stocker certains légumes feuilles et racines qui n’attendront qu’à se faire récolter au milieu de l’hiver.

L’aventure vous tente et vous êtes à la recherche d’inspiration? Voici l’histoire de quatre propriétaires de serre ou solarium qui ont adopté des stratégies bien différentes.

Cet article est réservé à nos abonnés !
Vous voulez lire la suite ?
Connectez-vous Abonnez-vous