Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
L’arc-en-ciel invisible – Une histoire de l’électricité et de la Vie
Appel à l’aide d’une proche aidante
Autoproducteurs solaires en sursis (Réservé)
Électricité solaire : mesurer pour optimiser (Réservé)

2 Responses

  1. Marielle

    uRGENT BESOIN D’UNE INFORMATION:
    je vis en logement et tout mes voisins ont leur WI_FI et je me demande si ces ondes traversent les murs. Si oui alors pourquoi je resterais câblée et filaire (ordi) avec tout cet amas de filage qui me causent problème si je suis déjà inondée. Car J’ai fatigue chronique très améliorée et fibromyalegie presque guérie, mais ressent encore fatigue et tumeur à la glande thyroïde. Voilà. J e dois prendre décision dans les prochains jours.MERCI de me répondre le plus vite possible.
    Si les recherches ne sont pas encore certaines du lien entre cancer du cerveau et cellulaire…alors!

    1. André Fauteux

      Bonjour Marielle,
      En fait comme selon plusieurs études l’électrosmog contribuent aux problèmes de santé que vous éprouvez, vaut mieux réduire votre exposition à la maison le plus possible même si les ondes traversent les murs en effet. Et selon plusieurs chercheurs, les preuves accumulées sont suffisantes pour classer les micro-ondes de ”probablement cancérogènes” ou ”cancérogènes pour l’humain”. Voir Thermal and non-thermal health effects of low intensity non-ionizing
      radiation: An international perspective :
      The US National Toxicology Program has released preliminary results of a study of long term exposure of rats to cell phone radiation which resulted in a statistically significant increase in brain gliomas, the same cancer found in people after long-term cell phone use, and schwannomas, a tumor similar to the acoustic neuroma also seen after intensive mobile phone use (Wyde et al., 2016). Similar results in rats have been reported in an independent study at the Ramazzini Institute with exposures similar to those from a mobile phone base station (Falcioni et al., 2018). This evidence, in conjunction with the human studies, demonstrates conclusively that excessive exposure to RF-EMF results in an increased risk of cancer. In light of this new evidence for cancer in rodents in response to prolonged exposure to mobile phone frequencies, the IARC rating should be raised at least to “probable” (Group 2A) if not “known” (Group 1).

Laisser un commentaire