Votre échangeur d’air pollue-t-il votre maison? (réservé)

Un VRC mal installé ressemble plutôt à un étrangleur d'air qui peut dépressuriser une maison, aspirant la fumée d'un foyer, le radon et autres polluants dans l'aire habitable. © JEF

Un VRC mal installé ressemble plutôt à un étrangleur d’air qui peut dépressuriser une maison, aspirant la fumée d’un foyer, le radon et autres polluants dans l’aire habitable. © JEF

Jusqu’à trois appareils sur quatre seraient mal installés et aspireraient les polluants dans l’aire habitable, selon l’expert Joël Legault. 
(Version intégrale de l’article paru dans notre numéro d’automne 2017.)

À part les résidences homologuées Novoclimat 2.0, LEED et Passivhaus qui font systématiquement l’objet d’inspections indépendantes, la vaste majorité des maisons québécoises ont encore un système de ventilation si mal installé qu’il pourrait menacer la santé de leurs occupants.

 

Cet article est réservé à nos abonnés !

Vous-voulez lire la suite ?

Connectez-vous!Abonnez-vous!
Si vous êtes déjà abonné, simplement vous connecter.

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
La maison du futur : ventilation et géothermie sur mesure
Comment isoler le grenier
L’échangeur d’air sans conduit
Pourquoi Bourcier Ventilation préfère parfois le système Minotair

Laisser un commentaire