Victoriaville exporte son fameux programme Habitation DURABLE

Unique au Québec, Victoriaville – Habitation DURABLE (VHD) est devenu une référence en matière de construction et de rénovation depuis son lancement en 2011. Développé par la Ville de Victoriaville, ce programme de subvention et d’attestation simple et accessible permet de soutenir techniquement et financièrement les projets d’habitations durables de ses citoyens.

Novateur, le programme hisse son instigatrice au rang des pionnières municipales dans le domaine de l’écohabitation, un créneau relativement nouveau. Dès son lancement, d’autres municipalités ont manifesté leur intérêt en adhérant au programme. Ainsi, St-Valérien, Varennes, Petite-Rivière-Saint-François, Dixville, Val-David et Plessisville ont ensuite mis le programme en place afin de l’offrir à leurs citoyens. Et tout récemment celles de la MRC des Sources (Asbestos, Danville, Ham-Sud, Saint-Adrien, Saint-Camille, Saint-Georges-de-Windsor et Wotton) ont fait de même. Une quinzaine de municipalités ont aussi manifesté de l’intérêt envers le programme.

L’ORGANISATION

Reconnue comme le berceau du développement durable au Québec, la Ville de Victoriaville, avec ses 46 339 habitants, possède une riche histoire ponctuée de nombreuses initiatives issues de la gestion des matières résiduelles, de la gestion de l’eau (potable et usées) et du développement durable. Elle poursuit sans relâche ses efforts de rayonnement dans plusieurs domaines.

Le Service de l’environnement de la Ville de Victoriaville, en collaboration avec un comité consultatif expressément créé pour ce projet et le bureau d’architecte attitré au projet, a élaboré une grille d’évaluation à partir des notions les plus actuelles de la science du bâtiment et de l’environnement.

En plus de l’intégration d’éléments obligatoires tels que le test d’infiltrométrie et la gestion des matières résiduelles, le citoyen doit choisir parmi différentes options de matériaux et de méthodes de construction écoresponsables. Dans la continuité de sa vision orientée vers le respect de l’environnement, la Ville s’est assurée de mettre en place un programme simple et accessible pour favoriser son appropriation par les citoyens, les entrepreneurs et les fournisseurs en construction.

VHD réduit l’impact environnemental lors de la construction d’une nouvelle habitation en favorisant l’efficacité énergétique, l’utilisation de matériaux durables, l’achat local, l’économie d’eau, l’amélioration de la gestion des matières résiduelles, l’accessibilité universelle, l’aménagement extérieur durable et la compensation des GES (gaz à effet de serre).

D’abord offert pour faciliter les démarches d’écoconstruction pour de nouvelles habitations, le programme VHD a connu un vif succès, permettant d’étendre sa portée aux propriétaires d’habitations existantes en leur offrant l’accès à des outils et à de l’accompagnement pour des projets de rénovation durable. Ainsi, au printemps 2013, un programme de subvention de projets de rénovation durable a été annoncé et mis en œuvre.

Victoriaville a aussi bonifié son règlement s’appliquant à toutes les nouvelles constructions résidentielles.

HISTORIQUE

En septembre 2010, un groupe multidisciplinaire de neuf passionnés provenant du milieu de la construction (promoteurs, architectes, entrepreneurs, fournisseurs, intervenants du milieu en environnement) ont rencontré la direction de la Ville de Victoriaville dans le but de faire changer certains aspects de la règlementation, de façon à favoriser l’implantation de maisons LEED et d’un écoquartier à Victoriaville. Après quelques rencontres, un comité consultatif a été formé afin de mettre en place un programme de subvention et d’attestation unique à Victoriaville pour encourager la construction d’habitations durables.

OBJECTIFS VISÉS

Par son programme VHD, la Ville de Victoriaville souhaitait mieux outiller les citoyens et entrepreneurs dans leurs projets de construction et de rénovation en proposant un outil simple et une aide financière adaptée. Malgré l’existence de nombreux matériaux et procédés plus respectueux de l’environnement, il fallait être un spécialiste dans le domaine pour savoir par où commencer. L’objectif de la Ville était donc de développer une approche simple et personnalisée aux besoins des citoyens. Par l’élaboration d’une grille de pointage, le citoyen peut ainsi facilement initier son projet et choisir les options adaptées aux goûts et aux budgets. Par cette initiative, la Ville de Victoriaville souhaite se positionner comme une référence pour ses citoyens et ses entrepreneurs en matière de construction durable et de technologies d’avant-garde.

LA CLIENTÈLE VISÉE

Tant par son programme « Nouvelle construction » que par son programme « Rénovation », la Ville a conçu son programme VHD pour le citoyen. En vulgarisant les techniques de construction et de rénovation respectueuse de l’environnement, la Ville souhaitait ainsi permettre aux citoyens de personnaliser leur engagement en fonction de leur budget et de leurs priorités. Les professionnels en construction et les membres de l’APCHQ ont également participé à cette démarche. Enfin, le programme détient un riche potentiel d’exportation. Ainsi, les villes du Québec figurent également parmi les clientèles visées par le programme pour augmenter l’impact environnemental.

LES PARTENARIATS DÉVELOPPÉS

À l’interne, une grande collaboration entre les services municipaux a contribué vivement au succès de la démarche par l’implication de la Direction générale, de la Division de l’urbanisme, de la Division des communications et, naturellement, du Service de l’environnement. À l’externe, la Ville de Victoriaville a pu compter sur plusieurs partenaires tant pour l’élaboration du programme que pour sa mise en œuvre. Ainsi, l’expertise de nombreuses organisations a été sollicitée, soit Bourassa Maillé Architectes, l’Association provinciale des constructeurs d’habitations du Québec (APCHQ) du Centre-du-Québec, Écohabitation, l’Association des architectes paysagistes du Québec, la SCHL, les entrepreneurs en construction ainsi que les programmes Novoclimat, Rénoclimat et Rénovation Écohabitation.

CONTINUITÉ

Afin que l’exceptionnel aujourd’hui devienne la norme demain, le programme Victoriaville ‑ Habitation DURABLE représente une solution simple, concrète et éprouvée pour entreprendre un virage durable dans le domaine de la construction et de la rénovation d’habitations. Victoriaville souhaite d’ailleurs parrainer les autres municipalités désirant implanter le programme et celles-ci profiteront sans frais de l’expérience et des outils de promotion (plan de partenariat, publicités, stratégies de communication, etc.) conçus par la Ville. Nous invitons toutes les municipalités québécoises à emboiter le pas avec nous.

À Victoriaville, pour les projets d’écoquartier, toutes les maisons doivent être attestées Victoriaville – Habitation DURABLE.

LES OUTILS D’ÉVALUATION

Programme nouvelles constructions

La grille de pointage proposée permet d’établir une base de référence des maisons attestées tout en demeurant flexible afin de répondre aux réalités et aux valeurs du développement durable de ses citoyens par un choix à la carte selon leur besoin. Le niveau d’attestation (3, 4 ou 5 étoiles) et le montant de la subvention sont attribués en fonction du nombre de points accumulés. Pour une maison neuve unifamiliale, un citoyen peut obtenir de 3000 $ à 8 000 $ en aide financière de la Ville de Victoriaville et pour un immeuble à logements neuf, la subvention maximale est de 25 000 $.

Une subvention est même offerte pour faire mesurer les champs électromagnétiques.

Le programme VHD est un excellent outil d’information et de sensibilisation sur le développement durable. Le programme a été élaboré de façon à considérer le cycle de vie des matériaux en valorisant ceux qui ont un impact réduit sur l’environnement, tel que le bois FSC, la pierre naturelle, la brique, etc., et à prendre en compte la réduction des GES (installation de prise pour véhicules électriques, augmentation de l’efficacité énergétique, non-inclusion de matériaux ou de systèmes de chauffage conçus ou nécessitant l’utilisation de produits pétroliers).

Seul au Québec à valoriser l’accessibilité universelle avec l’ajout d’éléments de construction tels que la largeur des portes et la hauteur des interrupteurs, le programme VHD favorise la santé des occupants en valorisant les produits sans COV, en encourageant les échangeurs d’airs performants et les maisons sans sous-sol. Projet social préventif et informatif, il encourage également la mise sur pied de jardins collectifs, qui permettent de créer des liens dans la communauté et invitent au partage des récoltes.

Qu’il s’agisse du positionnement de l’habitation par rapport au soleil, d’améliorer la qualité de l’air et du sol, d’économiser l’eau ou de prioriser des matériaux sains, l’impact sur l’environnement occupe une grande place dans le calcul du pointage pour l’attestation d’une habitation.

Programme Rénovation durable

Le programme de Rénovation durable couvre lui aussi plusieurs facettes du développement durable, en plus de bonifier deux programmes existants, soit Rénoclimat et Rénovation Écohabitation. Avec son volet Écogestes, la Ville valorise la mise en place de petits et grands gestes écoresponsables, tels que l’installation d’une corde à linge ou de panneaux solaires, l’ajout de fenêtres au sud et de revêtement de plancher en matériau accumulateur de chaleur, ou encore l’installation d’appareils de plomberie à faible débit d’eau. Pour des rénovations durables, un citoyen peut recevoir jusqu’à 3000 $.

RÉSULTATS OU RETOMBÉES (RÉELS OU ESTIMÉS)

Impact économique

De 2011 à 2018, près du quart des nouvelles constructions ont été attestées VHD à Victoriaville, soit 356 habitations neuves. La Ville de Victoriaville a d’ailleurs prévu une enveloppe de 300 000 $ par année afin de soutenir les projets de constructions neuves et de rénovation durable. La subvention octroyée en fonction du niveau d’attestation représente un retour sur investissement souvent immédiat pour le propriétaire puisqu’elle couvre généralement une grande partie des coûts supplémentaires entrainés par les choix écologiques, estimés entre 3 000 $ et 4 000 $ pour une maison attestée 3 étoiles. L’aide octroyée par la Ville compense à elle seule plus de 80 % de ce surcoût. 1l est à noter que l’entrepreneur ou l’autoconstructeur reçoit un montant supplémentaire équivalent à 10 % de la subvention reçue pour rassembler les pièces justificatives nécessaires au dépôt du dossier et au suivi du projet.

Très bonne collaboration du milieu de la construction

En plus de recevoir une subvention, le citoyen peut profiter des différents rabais des partenaires lors de l’élaboration et de la réalisation de son projet de construction ou de rénovation grâce au programme de partenariat mis en place par la Ville. Cette initiative dynamise le tissu économique régional en permettant aux fournisseurs partenaires de se distinguer et de profiter d’une visibilité intéressante. La Ville peut d’ailleurs compter sur une excellente collaboration de la part des dessinateurs, concepteurs et fournisseurs de matériaux de construction, qui participent à rendre les matériaux disponibles et adaptent leur inventaire de matériaux écoresponsables, comme le bois FSC et les appareils de plomberie EPA Water Sense. Par son programme, Victoriaville souhaite encourager l’adoption de réflexes plus respectueux de l’environnement par les techniques employées et les matériaux offerts sur le territoire.

Impacts environnementaux, efficacité énergétique et gestion des matières résiduelles

Bien que le coût de la construction d’une habitation durable soit plus élevé que celui d’une habitation traditionnelle, les économies d’efficacité énergétique (estimées à 25 %) compensent rapidement la différence. C’est sans compter que les maisons attestées ont une meilleure valeur de revente et trouvent preneur plus rapidement. Les qualités du programme Victoriaville ‑ Habitation DURABLE en matière d’efficacité énergétique lui ont d’ailleurs permis de remporter le Prix Energia de l’AQME dans la catégorie Gestion intégrée.

Toujours d’un point de vue environnemental, la meilleure gestion des eaux de pluie a elle aussi un impact positif, puisqu’elle permet la réduction des débits à traiter à l’usine d’épuration, la diminution de l’érosion des berges des cours d’eau, et la régénération de la nappe phréatique. En plus d’être économique pour la Ville, l’impact relatif à la réduction de la consommation d’eau potable pour chacune des résidences construites est également notable.

Les rebuts de construction doivent quant à eux être valorisés à 80 % non seulement pour réduire leur quantité envoyée aux sites d’enfouissement, mais aussi pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre (GES) entrainées par la décomposition de la matière organique. De plus, l’utilisation de l’huile végétale pour la machinerie et le décoffrage des fondations est encouragée, tout comme la mise en valeur d’un site contaminé. Enfin, la biodiversité est priorisée par la conservation d’un maximum d’arbres sur les terrains des nouvelles constructions, ce qui, par le fait même, permet de réduire les coûts énergétiques et capter les gaz à effet de serre.

Les propriétaires peuvent même décider de compenser les GES émis pour l’utilisation du béton dans la construction avec le programme Carbone Boréal.

Le programme Victoriaville – Habitation DURABLE invite les citoyens à réfléchir autrement en planifiant en amont la construction de leur future résidence. Il leur permet de s’informer, d’être sensibilisés à l’environnement et encadrés tout au long de leur projet tant du côté des matériaux sains que de celui des procédés de construction. Il vise en outre à permettre à un plus grand nombre de citoyens de Victoriaville d’avoir accès à une nouvelle résidence plus respectueuse de l’environnement, plus saine et à moindre coût. Il permet également aux entrepreneurs de revoir leur façon de bâtir et d’intégrer de nouvelles technologies et de nouveaux matériaux plus durables, afin de réduire l’empreinte écologique de la construction.

Pour en savoir davantage : http://habitationdurable.com

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Hammarby Sjöstad : l’avenir du chauffage urbain
Bientôt dans une bibliothèque près de chez vous
Combien d’étanchéité et d’isolation faut-il ajouter en rénovation?
En kiosque (été 2019) Un fonds vert autochtone pour démocratiser l’énergie solaire

Laisser un commentaire