Retour à la terre nourricière : votre corps est-il groundé?

earthing-coverL’humain souffre de son manque de contact avec la terre. Il ne peut se sevrer complètement de ce deuxième sein maternel qui émet de véritables électrons libres dans l’air et les matériaux conducteurs. Ces particules élémentaires possédant une minuscule charge électrique négative seraient aussi essentiels à notre bien-être que l’air, l’eau et le soleil, selon un nouveau livre fascinant… et très terre à terre.  

Lance Armstrong n’était pas leur seul atout. Les membres de l’équipe américaine qui a remporté le Tour de France en 2005 avaient un avantage autre que la présence inspirante de leur coéquipier vedette en rémission du cancer. En effet, depuis 2003, le chiropraticien Jeff Spencer aidait ces cyclistes à récupérer en les mettant carrément à la terre. Ils dormaient dans un mince sac de couchage en tissu filé d’argent conducteur. Le sac était raccordé à un fil métallique qui était soit relié à une tige de métal piquée dans le sol, soit branché dans une prise de terre murale. Le fait d’être ainsi reliés à l’énergie terrestre permettait aux cyclistes de mieux dormir, d’être plus calmes et de meilleure humeur, et de guérir plus rapidement de leurs blessures, relate Spencer dans le nouveau livre Earthing — The most important health discovery ever ? (éd. Basic Health, 2010).

> Découvrez l’article au complet ici.

Mise en garde : il y a risque d’induire des courants électriques artificiels nocifs dans votre corps si vous n’utilisez pas les techniques ou les produits de mise à la terre corporelle selon les règles de l’art. Par exemple, si votre prise de terre est contaminée ou si vous êtes situé près d’un câble ou appareil électrique, près d’un mur ou plancher cachant du filage électrique, votre corps pourrait servir comme chemin le plus facile pour retourner le potentiel électrique à la terre. N’employez jamais de tels produits sans d’abord faire effectuer quelques vérifications importantes (dont l’identification des sources importantes et souvent multiples à atténuer) par un professionnel de l’hygiène électromagnétique. Voir ci-contre l’explication de Stéphane Bélainsky de la compagnie 3E. 

« Le ‘’Earthing’’ (ou mise à la terre corporelle) est très important, voire essentiel, pour la santé et l’équilibre mental. Il s’effectue idéalement en prenant physiquement contact avec la Terre dans un endroit extérieur et à faible exposition par rapport aux réseaux de distribution électrique, donc à environ 300 mètres des lignes hautes tension et 100 mètres de la distribution locale. 

Le contact doit préférablement se faire directement avec la peau (pieds, mains, etc.) et la Terre et peux durer seulement que quelques minutes dans un état de silence mental (recueillement) afin de détendre l’organisme et d’effectuer une mise à niveau avec les champs électromagnétiques naturels. Par exemple, dans la mer, la conductivité de l’eau et du sel favorise la migration des électrons libres anti-inflammatoires dans le sol vers le corps via la plante des pieds. 

En hiver, il est possible de simplement toucher la peau des mains contre un arbre qui nous prêtera son tronc et ses racines pour effectuer notre mise à niveau avec la Terre. l’on peut aussi accroître le contact entre le corps et l’arbre en portant des vêtements de fibres naturelles.

La mise à la Terre d’une prise de courant n’est PAS une bonne mise à la Terre avec la planète. Ce n’est PAS du ‘’earthing’’ proprement dit. C’est plutôt une mise à niveau avec le potentiel électrique du fil du neutre (retour de courant) d’Hydro-Québec ou d’un autre fournisseur d’électricité. Ce neutre n’est justement pas neutre en termes d’exposition : il transporte la fréquence de 60 Hz AC et ses harmoniques ainsi que de  »l’électricité sale’’ ou hautes fréquences transitoires. Parfois il peut également transporter de très faibles courants et tous ces éléments peuvent fluctuer dans le temps.

Lorsque nous utilisons la mise à la Terre d’une prise de courant avec des surfaces de captures (draps, tapis ou autre surface mise à la terre), nous obtenons un genre ‘’d’aspirateur’’ de champs électriques 60 Hz. Ceci constitue une approche d’atténuation de l’exposition aux champs électriques d’extrêmes basses fréquences dans nos lieux de vie.

Il est donc important d’évaluer l’environnement immédiat avec notre corps et ces surfaces mises à la terre pour s’assurer du succès de l’opération. 

En effet, un mauvais positionnement des captures peut faire augmenter notre exposition aux champs électromagnétiques ainsi que le voltage corporel en terme de potentiels électriques artificiels alternatifs (courant alternative CA ou AC en anglais). Il est préférable d’effectuer ce genre de travail avec des appareils fiables et une bonne méthodologie. »

Stéphane Bélainsky – 3E

450.436.1304 www.em3e.com

 

 

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Risques électriques courants dans les vieilles maisons
Les planchers les moins écoresponsables
Faire son nid #3 : Le choix de matériaux sains (réservé)
Rénover sans s’intoxiquer

Laisser un commentaire