Radon dans les maisons neuves : comment se conformer aux nouvelles normes

Scellement au polyuréthane. © Demilec

Scellement au polyuréthane. © Demilec

Les acheteurs de maisons neuves et les constructeurs sont très embêtés avec l’application des nouvelles mesures anti-radon exigées dans les maisons neuves. Voici comment se conformer à la loi pour réduire la concentration de ce gaz radioactif cancérogène qui s’infiltre dans les maisons.

Source: www.guideperrier.com

En 2011, le gouvernement du Québec a adopté le Code national du bâtiment 2005 en stipulant que des mesures préventives sont obligatoires dans les zones reconnues pour leur forte concentration en radon mais sans préciser quelles sont ces zones. En 2014, ces zones ne sont toujours pas établies clairement alors les entrepreneurs prudents ont choisi d’appliquer ces mesures préventives sur tout le territoire du Québec. [NDLR :  Le CAA Québec et l’Association pulmonaire recommandent à la Régie du bâtiment de modifier le Code de construction du Québec pour éliminer la notion de zone à risque et pour obliger tous les constructeurs à appliquer ces mesures préventives. Le radon est responsable de 16 % des décès par cancer du poumon – faisant environ 1 000 victimes par année au Québec – et on en retrouve des concentrations élevées dans toutes les régions. Santé Canada recommande de mesurer le radon dans toutes les maisons en hiver. Le test coûte moins de 100 $ et dure idéalement trois mois. Les concentrations de radon peuvent varier grandement entre deux maisons voisines en fonction des caractéristiques du bâtiment et du sol.]

Quelles sont donc ces mesures préventives? Il est difficile de s’y retrouver dans le fouillis d’informations contradictoires qu’on trouve sur internet. Voici quelques éclaircissements.

Scellement des planchers

Il est exigé :

– de poser un polyéthylène d’une épaisseur de 6 mil (millièmes de pouce d’épaisseur) avec des joints se chevauchant d’au moins 30 cm. Dans les zones à risque bien connues incluant Oka et Mont Saint-Hilaire, je recommande fortement de mettre un polyéthylène de 10 mil et de sceller les joints à l’aide de ruban adhésif approprié. Le polyéthylène 6 mil peut être percé par le granulat lors de son installation.

– tous les joints de percement de la dalle de béton doivent être scellés.
– la fosse de retenue (bassin de captation) doit être munie d’un couvercle scellé. 
– le joint de la dalle et de la fondation doit être scellé avec un calfeutrage.

Autre recommandation : un plancher de béton sans fissure est une bonne protection à long terme contre les fuites de radon. Ajouter du superplastifiant dans le béton permet de réduire la présence de fissures.

Dépressurisation sous la dalle

Pour les maisons unifamiliales on exige aussi l’installation d’un système préventif permettant la dépressurisation sous la dalle de béton dans les cas où le taux de radon dans la maison dépasserait la concentration moyenne annuelle de 200 Becquerels/m³.

Ce système préventif consiste en :
– une couche de gravier grossier net d’au moins 4 po d’épaisseur (préférablement 6 po), généralement constitué de gravier de 1,5 po (40 mm), servant à la circulation du gaz radon sous toute la surface de la maison et du garage s’il est joint à la maison.
– un conduit de 4 po de diamètre, homologué BNQ pour le drainage, traversant la dalle jusqu’au gravier. Le conduit devrait débouché au centre du plancher de manière à rejoindre efficacement toute la surface sous le plancher. On recommande que le conduit s’élève de 8 po (20 cm) au-dessus de la dalle pour le joindre à un système d’évacuation si jamais un test de radon concluait que cela est nécessaire.
– un bouchon amovible scellé sur le conduit avec une identification « Radon », afin que personne ne joigne un conduit de drainage à ce conduit.

Autres recommandations préventives

Malgré un bon scellement des joints et de toutes les percées mécaniques de la dalle, il est possible que le taux de radon dépasse la norme de 200 Bq/m³. Dans les zones à risque, il est recommandé de prévoir l’installation d’un conduit de ventilation étanche de 3 pouces pouvant sortir au toit comme un évent de plomberie ou sur le côté comme un conduit de sécheuse.

Si ce conduit doit passer dans un plafond ou dans un mur fermé, il est suggéré de le poser immédiatement pour ne pas engendrer des coûts de démolition et reconstruction dans les années à venir.

Avec ou sans ventilateur?

Si le plancher a été bien scellé, la simple présence du conduit reliant le lit de pierres concassées à l’extérieur peut être suffisante pour maintenir le taux de radon sécuritaire. Il faut se rappeler qu’au Québec, une maison neuve doit aussi être munie d’un échangeur d’air qui dilue la concentration de radon dans l’air de la maison. Après un an d’utilisation, il est recommandé de faire un test pour évaluer la concentration de radon dans l’air.

Si le taux de radon se maintient au-dessus de 200 Bq/m³ il faudra penser à installer un ventilateur d’extraction pour dépressuriser le gravier sous la dalle et expulser le radon vers l’extérieur.

Dehors ou dedans?

On voit dans plusieurs documents officiels sur le radon des ventilateurs installés à l’extérieur de la maison ou dans l’entretoit, mais je conseille plutôt de les installer à l’intérieur de la maison bien au chaud. Ceci car ces ventilateurs transportent beaucoup d’humidité qui peut faire givrer le ventilateur et brûler son moteur.

Pour en savoir davantage

caa-quebec.compoumon.caquebecradon.comrnservices.ca

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Le radon, ce tueur silencieux
Comment isoler le grenier
Fermeture de piscine : mode d’emploi et trucs écologiques
Un artiste à la rescousse des électrohypersensibles

Laisser un commentaire