Pollution et cancer : les liens de plus en plus reconnus

« Quand on a des enfants, on est comme des louves, dit Brigitte Beaudoin. Pour les protéger, plus rien ne nous arrête, on déplacerait des montagnes ! » C’est un peu ce que cette mère a fait, à partir de 1999, alors que sa famille venait de déménager à Blainville, sur la Rive-Nord de Montréal. « J’ai remarqué que mes voisins arrosaient souvent leurs pelouses et arbustes de pesticides qui, le vent aidant, éclaboussaient mes enfants qui jouaient dans le carré de sable. »

Brigitte Beaudoin avait déjà été échaudée, ayant dû maintes fois se précipiter à l’hôpital de toutergence. « Trois de mes quatre enfants ont fait de l’asthme en bas âge. » Comme elle était enceinte de sa petite dernière, Victoria, elle a décidé de passer à l’action. Elle a sensibilisé ses voisins et les élus de sa municipalité aux dangers des herbicides, insecticides, rodenticides (poisons à rats) et autres pesticides.

>> Découvrez l’article au complet.

Pollution et cancer : les liens de plus en plus reconnus
Size : 504.4 kB Format : PDF

 

 

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Premier retrait d’un cellulaire hors norme au Canada
Phonegate : des médecins demandent le retrait de millions de cellulaires
Les produits chimiques courants responsables de la moitié du smog urbain!
Dix moyens pour se protéger des ondes du cellulaire

Laisser un commentaire