Pollution et cancer : les liens de plus en plus reconnus

« Quand on a des enfants, on est comme des louves, dit Brigitte Beaudoin. Pour les protéger, plus rien ne nous arrête, on déplacerait des montagnes ! » C’est un peu ce que cette mère a fait, à partir de 1999, alors que sa famille venait de déménager à Blainville, sur la Rive-Nord de Montréal. « J’ai remarqué que mes voisins arrosaient souvent leurs pelouses et arbustes de pesticides qui, le vent aidant, éclaboussaient mes enfants qui jouaient dans le carré de sable. »

Brigitte Beaudoin avait déjà été échaudée, ayant dû maintes fois se précipiter à l’hôpital de toutergence. « Trois de mes quatre enfants ont fait de l’asthme en bas âge. » Comme elle était enceinte de sa petite dernière, Victoria, elle a décidé de passer à l’action. Elle a sensibilisé ses voisins et les élus de sa municipalité aux dangers des herbicides, insecticides, rodenticides (poisons à rats) et autres pesticides.

>> Découvrez l’article au complet.

Pollution et cancer : les liens de plus en plus reconnus
Size : 504.4 kB Format : PDF

 

 

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
C’est confirmé : le cellulaire cause les mêmes tumeurs chez les rats que chez les humains
Aliments crus et cuits : avantages et inconvénients
Le radon, ce tueur silencieux
Prendre ou non l’avion, une question pas si flyée!

Laisser un commentaire