Polluants atmosphériques générés par le chauffage

feu-de-foyer-pollutionLe bois est la source la plus polluante de chauffage, à cause de ses émissions de particules, de monoxyde de carbone (CO), de composés organiques volatils (COV) et de méthane, comme le démontre le tableau ci-attaché. « Au début des années 1980 (avant l’arrivée des poêles à haute efficacité), la combustion de bois résidentielle était même la principale source d’émissions de particules et de COV dans l’État de Washington, en hiver, selon Environmental Building News. Elle était au deuxième rang derrière les émissions dues au transport au niveau des émissions de monoxyde de carbone. »

Heureusement, le Québec a récemment interdit les poêles à combustion lente et exigé que les nouveaux appareils à haute efficacité soient homologués par l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA).

Voici en chiffres les émissions des diverses formes de chauffage, tels que nous les avions publiés à l’automne 1995.

Publié dans le numéro d’octobre / novembre 1995

POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES GÉNÉRÉS PAR LE CHAUFFAGE
Size : 100.9 kB Format : PDF

 

 

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Prendre ou non l’avion, une question pas si flyée!
La maison des précautions
Mes systèmes de chauffage idéaux
Chauffage sain : conseils d’experts

Laisser un commentaire