Pesticides : quels aliments en contiennent le plus?

Le poivron vient au troisième rang des aliments contenant le plus de résidus de pesticides, après la pomme et le céleri. Photo : Yves Gagnon

Pour nous guider dans nos choix alimentaires, l’organisme Environmental Working Group (EWG), basé à Washington, publie sur son site www.ewg.org/foodnews la liste des fruits et légumes contenant le plus et le moins de résidus de pesticides.

Cliquez ici pour la liste détaillée des aliments les plus et les moins contaminés.

Selon les tests du ministère américain de l’Agriculture (USDA), 63 % des fruits et légumes analysés par l’EWG contiennent de tels résidus. Bien que les concentrations respectent les normes fédérales, celles-ci ne tiennent pas compte de la plus grande vulnérabilité des enfants, déplore l’EWG.

Depuis 2011, la pomme industrielle — lavée par surcroît — est devenue l’aliment végétal le plus contaminé par des pesticides nocifs, détrônant ainsi le céleri. Même après lavage, les pommes industrielles contiennent en moyenne des résidus de quatre pesticides et parfois jusqu’à dix.

L’EWG précise que malgré leurs résidus de pesticides, les aliments dans sa liste de sale douzaine de fruits et légumes sont plus sains que plusieurs aliments qu’on peut qualifier de malbouffe. Toutefois, si on s’initie à l’alimentation biologique, on aurait intérêt à privilégier leur version certifiée bio. Seules exceptions : le maïs, qui contient peu de pesticides, est cultivé avec des organismes génétiquement modifiés (OGM), interdits en agriculture biologique, et le kale (chou vert) et les courges d’été (zucchini et jaune) qui peuvent contenir des pesticides fortement neurotoxiques.

Détails de la méthodologie de l’étude de l’EWG.

Exemples de produits cancérogènes souvent retrouvés dans les aliments industriels :

Acéphate
Additifs hormonaux
Azinphos-méthyl
Bénomyl
Biphényles polychlorés (BPC)
Hexachlorure de benzène
Captafol
Captan
Chlordane
Chlorobenzilate
Chlorothalonil
Dacthal (DCPA)
DDT, DDE, DDD
Dicofol/Kelthane
Dieldrin
Dimethoate
Dioxine
Endrin
Ethylènethiourea (ETU)
Folpet
Heptachlor
Hexachlorbenzène
Imidan/Phosmet
Lindane
Linuron
Mancozeb/Maneb
Nonachlor
Octachlor
o-Phénylphénol et sel de sodium
Oxadiazon
Parathion
Pentachlorophénol
Perméthrine
Plomb
Propargite
Radiations (de Tchernobyl, etc.)
Toxaphène Source : Steinman, David and Epstein, Samuel, The Safe Shopper’s Bible, MacMillan: New York, 1995.

Pour connaître la teneur exacte en pesticides des principaux aliments végétaux et animaux que nous consommons, consulter le site www.whatsonmyfood.org

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Aliments crus et cuits : avantages et inconvénients
OGarden Smart : le potager d’intérieur devient semi-automatique
Alimentation cétogène : un excès de gras moins dangereux que le sucre?
La gestion des pesticides, une question de santé publique!

11 Responses

  1. MurielG

    Bonjour,

    Les produits d’origine animale (lait, oeufs, miel) ainsi que la chair animale (viande, poisson) ont-ils fait l’objet d’analyses similaires ?
    Étant donné que les animaux d’élevage sont nourris avec des végétaux bourrés de pesticides (sauf ceux issus de la Bio), il serait intéressant de voir la quantité de pesticide qui est transmise dans leurs produits et dans leur chair.
    Qu’en pensez-vous ?

    1. Thierry

      Bonjour Muriel,

      Travaillant dans le contrôle alimentaire en Belgique, je peux répondre OUI. Les muscles (viande), le foie, le poisson, le lait, le beurre, les fromages, les oeufs et le miel sont effectivment contrôlés du point de vue des résidus de pesticides. Selon mon expérience, contrairement aux produits d’origine végétale, les produits d’origine animale sont quasiment toujours conformes à la réglementation (et les LMR (limites maximales résiduelles) sont très basses).

  2. GuyR

    Bonjour, à tous et à toi Muriel
    Je me posais la même questions et à mon avis c’est pire car en plus des conditions d’élevage abominable, les êtres vivants et sensibles d’élevage mangent des OGM plein, de glyphosate et autres. Mais en plus ils sont sur traité d’antibiotiques. Lorsque ces animaux sont abattus ils sont à la limite du viable. On ne parle pas non plus des traitements post-transformation des aliments comme la farine ou le pain de mie où il est ajouté en autres encore des pesticides et des agents blanchissant comme l’aluminium.

  3. elfi

    Concernant la viande, ils seraient surtout intéressant que les grandes industries cessent de la bourrer de médicaments en tout genre! autant pour le bien être animal que pour notre santé publique… (lire le très bon livre: &&Faut-il manger les animaux&& de J. Safran Sfoer, qui retrace toute la folie de la grande industrie alimentaire). Les animaux sont devenus des objets, nous n’avons plus aucun respect pour la vie! Un scandale. Et personne ne lève le petit doigt. Et les consommateurs continuent de consommer sans se poser de questions. Quand va-t-on arrêter ce délire? Quand va-t-on comprendre que notre production est une catastrophe pour la vie sur terre, y compris l’environnement? Ce monde marche sur la tête! A-t-on besoin de manger autant de viande? Pourquoi nos paysans se font écraser par les grandes industries? Pourquoi ne revenons-nous pas à une production locale, saine? Sans produits nocifs? Pour le fric!

  4. Bibi

    Pour répondre à ta question , consommer des produits d’origine animale devient de plus en plus une mauvaise idée…
    Les animaux d’élevage industriel sont nourris aux antibiotiques, hormones et soja/maïs (avec ogm, pesticides et compagnie).

    J’ai opté pour un mode de vie végétarien à forte tendance végétalienne. J’ai changé en douceur (plusieurs mois, voire plusieurs années), selon mon niveau d’information. Je me sens mieux. Mais avec tout ce qu’on dit sur les fruits et légumes aussi, je me demande si je ne vais pas carrément arrêter de manger lol…

    C’est bien beau d’informer les gens, mais encore faut il leur proposer des alternatives. Elles existent ! (manger local et chez les petits producteurs => amap et cie, l’agriculture urbaine se développe aussi énormément et il y a des astuces pour faire pousser des trucs sur des petits balcons , et même au bord de sa fenêtre!)
    En tant que militante pour plusieurs causes, je dénonce c’est vrai. Mais j’évite les messages culpabilisateurs et je propose les idées pour changer. C’est important …

    1. MurielG

      Je réponds un peu tard, j’avais oublié de suivre l’article ^^

      Comme vous, j’ai opté pour une alimentation végétale.

      Cela dit, un article dénonçant les taux de pesticides dans les ALIMENTS et ne listant que des végétaux, laisse entendre que les produits d’origine animale sont totalement sains. Or nous savons très bien que c’est faux.
      Par conséquent, il serait honnête de la part du rédacteur de l’article de compléter la liste des aliments contaminés en y incluant viandes, poissons, lait, oeufs, miel, etc.

      Actuellement, cet article est de la pure désinformation.

  5. agfauteux

    Le problème avec la viande, c’est surtout les bactéries résistantes aux antiobiotiques et les antibiotiques qu’elle contient, en plus du gras, des métaux lourds, etc. etc.!
    A large percentage of meat products sold in the U.S. contain bacteria—such as salmonella and E. coli—that is resistant to antibiotics, according to a new government report. The National Antimicrobial Resistance Monitoring System, a joint effort between the U.S. Centers…

    http://www.emagazine.com/daily-news/superbugs-in-the-meat-supply/

  6. agfauteux

    Pure désinformation? Je vous trouve bien sévère! Le but de l’article était d’informer les gens qui ont un budget limité et qui veulent savoir quels fruits et légumes conventionnels contiennent le plus de pesticides. Bref pour préciser quels aliments bio l’on devrait acheter en priorité.
    Quant à la viande, j’en consomme très peu notamment parce que, comme je l’écrivais en août, le problème est surtout qu’elle contient souvent des bactéries résistantes aux antiobiotiques, des hormones, des antibiotiques, trop de gras, des métaux lourds, etc. – dont des pesticides en effet.

Laisser un commentaire