Paniers bio des fermiers de famille : la santé à meilleur prix

  Source : Équiterre

Avec le battage médiatique récent sur l’inutilité de plusieurs pesticides recommandés par des agronomes travaillant pour leurs fabricants, leurs effets sur la santé humaine et sur l’environnement, le manque d’éthique et de transparence autour de la recherche et l’évaluation des pesticides et l’influence de l’industrie agrochimique, « l’agriculture biologique et les paniers bio des fermiers de famille d’Équiterre se présentent comme une solution concrète pour les citoyens qui souhaitent consommer des aliments certifiés 100 % biologiques et locaux » souligne Isabelle Joncas, chargée de projets au réseau des fermiers de famille d’Équiterre. 

L’agriculture biologique est meilleure pour votre santé et celle de vos proches. Il est démontré que l’exposition aux pesticides utilisés en alimentation est risquée et nocive pour la santé. Opter pour l’agriculture biologique, c’est la solution!

Les fermiers de famille d’Équiterre ont introduit la formule des paniers bio livrés près du domicile ou lieu de travail des Québécois-es il y a plus de 20 ans. En plus d’être des pionniers de l’agriculture biologique, les fermiers de famille proposent de paniers bio près de 20 % moins chers que le bio dans les commerces (1).

L’abonnement aux paniers bio coûte par exemple 375 $ pour 16 livraisons hebdomadaires à partir du début juillet. Vous pouvez payer en plusieurs versements, échanger des produits au point de livraison, changer de format de panier en cours de saison, suspendre vos livraisons pendant les vacances et souvent, vous pouvez aussi commander des produits complémentaires.

Une centaine de fermiers de famille offre cette année plus de 20 000 abonnements aux paniers bio dans 15 régions du Québec, ainsi qu’en Ontario et au Nouveau-Brunswick. Visitez la carte affichant les 600 points de livraison pour découvrir le fermier de famille qui livre le plus près de votre domicile ou lieu de travail.

Les fermiers de famille d’Équiterre sont souvent des jeunes de la relève, ou des maraichers de père en fils / fille, ou encore des professionnels qui se sont réorientés, mais ce sont tous des passionnés! Ce qu’ils ont en commun, c’est la passion de nourrir leurs concitoyens sainement et de bâtir une relation basée sur la confiance. Ils ont été sélectionnés par Équiterre et un comité de fermiers, ce qui vous assure de vous abonner en toute confiance.

Les paniers bio stimulent l’économie locale, contribuent à réduire le kilométrage alimentaire, donnent accès à des produits fraichement récoltés donc très goûteux et gorgés d’éléments nutritifs. De plus en plus d’adeptes : en 2016, plus de 17 000 abonnements ont nourri environ 52 000 personnes.

La solidarité dans nos choix de consommation, ça fait une différence autour de nous : on soutient un modèle agricole proche de nos valeurs et le lien direct avec les fermiers leur permet de vivre dignement du fait qu’ils bénéficient de 100 % de la valeur des abonnements. C’est une relation gagnant-gagnant.

Ce qui distingue la production des fermiers de famille, c’est la grande diversité des produits et leurs techniques d’agriculture régénérative, où la vie du sol est maximisée et la biodiversité est à l’honneur. Des techniques de maraichage intensif sur petites surfaces sont de plus en plus courantes. Cette approche, principalement manuelle, a l’avantage d’être peu coûteuse au démarrage, de nécessiter peu d’espace et de consommer peu de pétrole. Des techniques de maraichage extensif sont aussi mises de l’avant où l’utilisation de tracteurs, notamment pour la préparation du sol et le désherbage est d’une utilité notable. Certains fermiers choisissent de travailler le sol avec des chevaux.

Le marché du bio, en pleine expansion

Au Québec, seulement 2,4 % des superficies cultivables sont consacrées à l’agriculture bio. Elles sont tout de même passées de 49 535 hectares en 2013 à 81 499 hectares en 2017 (2), un bond de 65 %. Cette hausse doit se poursuivre car les produits bio consommés au Québec sont encore en bonne partie issus de l’importation.

Le marché des aliments biologiques québécois a une valeur de plus de 400 M$ et il connaît une croissance annuelle moyenne de 10 % (3). La part de la population québécoise qui consomme des produits bio est de 50 % et 20 % des consommateurs optent pour des produits bio sur une base quotidienne, alors que 40 % le font sur une base hebdomadaire (4).

(1) Veille des prix menée chaque année par Équiterre depuis 2012, qui compare le bio des épiceries, marchés publics, distributeurs d’aliments biologiques, avec celui d’un panier moyen offert par ses fermiers de famille. 
(2) https://www.portailbioquebec.info/superficie-totale-en-cultures-et-en-paturages-par-region
(3) http://www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Productions/Production/agriculturebiologique/Pages/Produirebio.aspx
(4) https://lequebecbio.com/moitie-du-quebec-consomme-du-bio/

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
La gestion des pesticides, une question de santé publique!
10 gestes à poser pour protéger et restaurer la nature
La santé repensée, avec Dr Gaétan Brouillard
En kiosque : Printemps 2018

Laisser un commentaire