Maisons saines : l’héritage de Virginia Salares (Réservé)

Virginia était venue à Montréal pour lancer la première formation d’investigateur en qualité de l’air que j’avais organisée. © André Fauteux

La petite chimiste qui a bousculé l’industrie de la construction résidentielle nord-américaine n’est plus, mais son héritage profitera éternellement aux consommateurs. Virginia Salares, qui a dirigé plusieurs études phares sur l’impact des maisons sur la santé des gens alors qu’elle était chercheuse pour la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), est décédée du cancer l’été dernier dans sa 70e année.

 

Cet article est réservé à nos abonnés !

Vous-voulez lire la suite ?

Connectez-vous!Abonnez-vous!

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Matériaux de cuisson : lesquels choisir pour une cuisine saine ?
Mérule pleureuse : quand le rêve sublime le cauchemar
Comment assainir son lieu de vie et de travail
Notre Maison à Ormstown : un projet vert éducatif et communautaire

Laisser un commentaire