L’un des cas les plus graves de contamination au plomb a touché 300 travailleurs et 42 enfants, en rapport avec les opérations de Balmet Canada et de Ballast Metal and Equipment, représentées par les mêmes propriétaires. Sur leurs sites de la Côte-Sainte-Catherine à Montréal et de Saint-Jean-sur-Richelieu, ces compagnies récupéraient le plomb de batteries d’automobiles usées. Le sol, l’air et les eaux de surface pollués ont affecté une bonne partie du voisinage. Le gouvernement du Québec a dû décontaminer 14 maisons en 1989, après la fermeture des deux entreprises.

>> Découvrez cet article.

LE PLOMB DANS LE SOL ET DANS L’EAU
Size : 121 kB Format : PDF
Publié dans le numéro Hiver 2003

 

 

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Mythes sur les voitures hybrides et électriques : le top 10 (réservé)
La Transition verte, la vérité qui dérange sur le tribut demandé à la Terre
Prendre ou non l’avion, une question pas si flyée!
Les produits chimiques courants responsables de la moitié du smog urbain!

Laisser un commentaire