La fin des frais imposés pour refus d’un compteur intelligent?

Compteurs intelligents : le gouvernement sensible aux préoccupations des citoyens et des municipalités

QUÉBEC, le 18 déc. 2013 /CNW Telbec/ – Le gouvernement du Québec est sensible aux inquiétudes exprimées par de nombreux citoyens et municipalités concernant l’installation de compteurs de nouvelle génération. À cet effet, il a adopté un décret dans lequel il fait état de sa préoccupation quant à la tarification relative à l’option de retrait.

« L’adoption de ce décret s’inscrit dans une démarche gouvernementale invitant Hydro-Québec à proposer d’autres solutions technologiques ou administratives à ses clients qui ne désirent pas de compteurs de nouvelle génération. Nous souhaitons que la Régie de l’énergie soit sensible aux inquiétudes exprimées par de nombreux citoyens et municipalités », a déclaré la ministre des Ressources naturelles, Mme Martine Ouellet.

Par ce décret, le gouvernement invite également la Régie de l’énergie à prendre en considération les recommandations exprimées par l’Assemblée nationale dans une motion adoptée à l’unanimité le 29 mai dernier. Cette motion unanime traduit la volonté des députés de l’Assemblée nationale de voir Hydro-Québec évaluer des options qui ne pénalisent pas ses clients qui refusent les compteurs intelligents et qui permettent d’offrir un autre type de compteur sans frais (les frais sont actuellement de 137 $ à l’installation et de 206 $ annuellement).

Mentionnons que la Régie a demandé à Hydro-Québec, dans un jugement rendu le 2 décembre dernier, de déposer sa demande de modification relative aux frais liés à l’option de retrait dans les meilleurs délais.

[NDLR : La cause ne sera entendue qu’en 2015.]

Source : Geneviève Héon Attachée de presse Cabinet de la ministre des Ressources naturelles Tél. : 418 643-7295 http://www.newswire.ca/fr/story/1281665/compteurs-intelligents-le-gouvernement-sensible-aux-preoccupations-des-citoyens-et-des-municipalites

 

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
La menace bien réelle des compteurs « intelligents »
Compteurs intelligents : les frais d’option de retrait réduits de moitié

5 Responses

  1. C’est un pas dans la bonne direction mais jamais la Ministre mentionne les risques sur la santé. Aussi, elle n’ose pas dire non plus que les gens veulent CONSERVER leurs compteurs analogues. Elle mentionne &&autres type de compteurs&& mais on sait très bien qu’Hydro vont vouloir nous imposer un compteur digitale dont on ne sait pas si à la longue, il n’émettra pas de radiofréquences. De plus, n’importe lequel des compteurs électroniques consommera de l’électricité pour son fonctionnement donc, déjà les gens subiront une hausse de leurs comptes.

    Linda MacCulloch
    Mauricie Refuse

    1. agfauteux

      En effet, il est malheureux que le gouvernement semble attendre des études en double aveugle concluantes sur les effets des compteurs avant d’agir, alors que de telles études ont déjà été réalisées en 1991 et 2011 notamment sur les champs électromagnétiques de basses et hautes fréquences. La Colombie-Britannique a permis aux gens qui le désirent de conserver leur compteur analogique, mais il a fallu une résistance déterminée pour le faire fléchir. Les compteurs non émetteurs n’émettent bel et bien pas de radiofréquences car ils ne sont pas dotés d’une carte/puce/antenne. Je doute qu’on en ajoutera une à notre insu, sauf que ces compteurs, comme tout appareil électronique, génère de l’interférence nocive (hautes fréquences transitoires ou électricité sale) qui devrait être filtrée avec des filtres Graham-Stetzer ou autres.

  2. hélène

    Bonjour M. Fauteux

    Savez-vous si ceux qui ont déjà payé ces frais seront remboursés ? Car sous la pression d’Hydro, malgré ma réticence et mon adhésion à Laval Refuse, j’ai cédé et accepté un compteur non communicant. Donc à part des frais d’installation, il faut payer 17$ par mois. Je regrette tellement de ne pas avoir réussi à conserver mon compteur electro-mécanique. Je m’en veux amèrement et en plus tous ces frais ajoutés. J’ai fait confiance à l’installateur qui m’a assuré que de toute façon on m’enlèverais celui que j’avais.
    Merci de me dire où et comment ne plus payer ?
    hélène leboeuf

  3. Marielle

    Bonjour m. Fauteux
    J’ai envoyé à m. Richard, prés. Hydro-Québec, une demande pour me prévaloir de l’option de retrait à l’installation d’un compteur émetteur. J’ai reçu une réponse m’informant que si je ne veux pas q’un compteur de nouvelle génération soit installé je dois communiquer par téléphone avec le service à la clientèle d’Hydro pour demander un compteur non communicant. Ainsi des frais d’installation et des frais mensuels seront facturés. Si je ne répond pas, ils prennent pour acquis que j’accepte le compteur de nouvelle génération.
    On est un peu coincé.

Laisser un commentaire