Recommandations russes pour la sécurité numérique des enfants

Dr Grigoriev est aussi conseiller de l’Organisation mondiale de la santé en matière de radioprotection.

Les jeunes qui étudient à la maison durant la pandémie devraient utiliser des ordinateurs branchés à Internet via un réseau câblé le plus souvent possible, recommandaient le 25 mars les experts du gouvernement russe. « Si vous utilisez un réseau sans fil, la distance entre le point Wi-Fi et le lieu de travail doit être d’au moins cinq mètres », conseillent Vladislav Kuchma, directeur de l’Institut de recherche en hygiène et santé de l’enfant au ministère russe de la Santé, et Oleg Grigoriev, président du Comité national russe pour la protection contre les rayonnements non ionisants.

Ces experts ont émis 15 recommandations pour un apprentissage à distance en toute sécurité chez les enfants de 6 à 18 ans. Ils veulent avant tout les protéger des problèmes oculaires et musculosquelettiques ainsi que des risques neurologiques associés à l’exposition chronique aux champs électromagnétiques (CEM). Ces recommandations sont « fondées sur les recherches de l’Académie russe des sciences sur les effets biologiques et médicaux des nouvelles technologies dans les écoles, sur les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé et sur les meilleures pratiques mondiales en matière d’hygiène de l’environnement éducatif numérique pour les enfants. Le gouvernement russe et plusieurs membres du parlement appuient ce document », nous a expliqué par courriel le docteur en biologie Grigoriev, membre du Comité scientifique consultatif sur les rayonnements non ionisants de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Représentation visuelles des micro-ondes émises par un modem en mode Wi-Fi. © Luis Hernan

Ces experts russes recommandent même « d’exclure complètement l’utilisation des téléphones intelligents à des fins éducatives (lecture, recherche d’informations) ». Les enfants devraient éviter le plus possible l’utilisation des appareils numériques parce que ceux-ci « ne satisfont pas aux normes sanitaires » russes, plus axées sur le principe de précaution que les normes occidentales, nous a précisé  par courriel Dr Grigoriev : « Plusieurs douzaines d’études démontrent qu’ils causent des effets nuisibles sur la santé des enfants. Les yeux sont le premier organe qui subit des lésions [de la lumière et des CEM]. Ensuite, c’est le système nerveux qui est sensible à toutes les gammes d’ondes — électrostatiques, courant domestique et radiofréquences émises non seulement par le Wi-Fi). »

En 2017, le Département de santé publique de la Californie publiait aussi des recommandations pour réduire l’exposition au rayonnement des cellulaires. Il soulignait que « bien que la science soit en pleine évolution, certaines études en laboratoire et sur la santé humaine suggèrent que l’usage intensif du cellulaire à long terme était lié au cancer du cerveau, aux tumeurs du nerf acoustique et des glandes salivaires, à une baisse de la fertilité, aux maux de tête et aux problèmes d’apprentissage, de mémoire, d’ouïe, de comportement et de sommeil ».

Chez les écoliers, l’exposition au Wi-Fi est liée à ces types de symptômes et même à des problèmes cardiaques, selon la toxicologue ontarienne Magda Havas qui recommande les connections internet câblées (l’entreprise québécoise vert-techno.com vend même des adaptateurs pour naviguer sur Internet avec une tablette ou un cellulaire en mode avion coupant toute émission de micro-ondes pulsées nocives). Voir aussi les recommandations de l’Académie américaine de pédiatrie en matière d’utilisation des technologies numériques. Elle affirme notamment que les enfants de moins de deux ans ne devraient pas être exposés à des écrans et que les autres ne devraient pas les utiliser plus de deux heures par jour pour des activités de loisirs. Au-delà de ces deux heures, l’usage « excessif des médias numériques est lié à des risques accrus d’obésité, d’insomnie, de problèmes d’apprentissage et d’agressivité », précise l’Académie.

Voici les autres recommandations des experts russes Kuchma et Grigoriev.

  • Les claviers et écrans des ordinateurs doivent être désinfectés avec un antiseptique chaque matin et les usagers doivent au préalable se laver les mains.
  • La hauteur de la table et de la chaise doit être fixée en fonction de la taille de l’enfant et celui-ci doit être protégé des reflets éblouissants de l’écran.
  • La source de lumière principale doit être située sur le côté de l’écran, et non pas derrière l’écran ni à l’arrière de l’usager. L’intensité lumineuse de la lampe doit s’approcher de celle de l’écran.
  • L’utilisation d’une tablette pour l’enseignement à domicile ou à distance est acceptable pour les adolescents de plus de 15 ans si le point Wi-Fi est situé à au moins 5 mètres du lieu de travail. La tablette devrait être placée à un angle de 30 ° sur un support posé sur un socle, et la distance entre l’écran et la pupille des yeux doit être d’au moins 50 cm. Il n’est pas recommandé de placer un ordinateur portable ou une tablette sur les genoux, de tenir l’appareil dans les mains, ou d’être allongé pour travailler.
  • Les jeunes de moins 18 ans devraient surtout utiliser des livres et des cahiers en papier pour la lecture et la réalisation de tâches connexes.
  • Les enfants de moins de 6 ans ne doivent pas utiliser d’équipement informatique à des fins éducatives à la maison.
  • Les enfants de 6 à 12 ans doivent éviter autant que possible d’utiliser des ordinateurs ou des tablettes à des fins éducatives à la maison. Si un enfant doit toutefois utiliser un tel appareil, la durée totale du temps passé quotidiennement devant l’écran pour les enfants de ce groupe d’âge ne doit pas dépasser 2 heures (y compris le temps passé à regarder la télévision). L’horaire des cours doit être basé sur un ratio d’un à trois pour les enfants âgés de 6 à 8 ans (30 minutes de repos pour chaque plage horaire de 10 minutes) et d’un ratio d’un à deux pour les enfants âgés de 9 ans à 12 ans (20 minutes de repos pour chaque plage horaire de 10 minutes).
  • Les enfants âgés de 12 à 18 ans doivent utiliser le matériel informatique selon les recommandations suivantes : ratio « d’un à deux » pour les enfants de 12 ans à 15 ans (60 minutes de repos pour chaque plage horaire de 30 minutes) et ratio « d’un à un » pour les ados de 16 ans à 18 ans (45 minutes de repos pour chaque plage horaire de 45 minutes). La durée totale du temps passé quotidiennement à l’écran pour les enfants de ce groupe d’âge, y compris le temps passé à regarder la télévision, ne doit pas dépasser 3,5 à 4 heures.
  • Pour prévenir la fatigue visuelle, il est recommandé aux enfants d’effectuer des exercices pour la vue pendant la pause, et des exercices d’échauffement pour prévenir la fatigue générale (inclinaisons, virages corporels, flexions, etc.)
  • Si l’utilisation d’écouteurs est nécessaire, ils ne doivent pas être utilisés pendant plus d’une heure à un volume ne dépassant pas 60 %.
  • Ventiler la pièce où les cours sont donnés – au moins 15 minutes avant le début des cours et après chaque heure de travail.
  • N’utilisez pas les tablettes et les téléphones intelligents à des fins éducatives à l’extérieur.

« Bien sûr, nous espérons que ces recommandations seront en partie appliquées après la pandémie, conclut le Dr Grigoriev. Le Wi-Fi, c’est assez évident, on sait que l’intensité du champ dépend de la distance et de la puissance, la relation dose-effet est connue, la sensibilité accrue des enfants est connue. Que faut-il de plus pour que des spécialistes avec des qualifications scientifiques supérieures se prononcent en faveur de politiques sanitaires préventives? »

Version anglaise des recommandations russes :

Tips to Reduce Your Wireless Radiation Exposure – Safety Recommendations for Children Who Use Digital Technologies to Study at Home

Scientific Research Institute of Hygiene and Children’s Health in the Russian Ministry of Health and the Russian National Committee on Non-Ionizing Radiation Protection (RusCNIRP) – 

March 25, 2020 

https://www.saferemr.com/2015/10/tips-to-reduce-your-wireless-radiation.html

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Sécurisez votre maison pour vos enfants
L’apocalypse des insectes ne touche pas seulement les abeilles
Une protection surprenante contre les ondes
En kiosque : hiver 2020

1 Response

Laisser un commentaire