La menace que la 5G pose à la santé humaine

Ce que vous ne savez pas va vous alarmer

Par James Grundvig – 4 février 2019 – Traduit par Jean Hudon cqlpe.ca

La scène du crime sortait tout droit d’un film d’Alfred Hitchcock. Cent cinquante oiseaux morts gisaient sur le sol, tombés des arbres dans un parc de La Haye, aux Pays-Bas.

Le deuxième événement de ce type, l’automne dernier, a poussé les citoyens néerlandais à lever les yeux et à se demander ce qui se passait. À voir ces étourneaux robustes tombés à leurs pieds, les suspects habituels que sont la maladie, la pollution et un acte criminel ont été vite écartés.

Le coupable se trouvait au sommet d’une gare toute proche: un mât avec de nouvelles antennes du réseau 5G. Le test du système de télécommunication était un échec à plus d’égards qu’on ne l’aurait cru. En conséquence, le ministère néerlandais a reporté à 2020 sa vente aux enchères du spectre de la 5G.

Pendant des décennies, l’industrie des télécommunications et les gouvernements n’ont pas investi suffisamment d’argent dans les études sur la sécurité des champs électromagnétiques (CEM) et des radiofréquences (RF), ainsi que sur leurs effets sur la santé humaine.

Cette négligence s’est produite malgré un communiqué de presse conjoint de 2011 de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) selon lequel les rayonnements des CEM sont «potentiellement cancérogènes pour l’homme».

Les effets potentiels sur la santé humaine de la pollution provenant des RF ont été ignorés. Ce n’est pas uniquement le déploiement des réseaux 5G qui est préoccupant. Les fréquences provenant des routeurs Wi-Fi, des bornes d’accès sans fil et des téléphones portables constituent également une menace sérieuse, en particulier pour les enfants.

Les promesses de l’ère numérique

Dans quelques années, les réseaux 5G deviendront le tissu numérique de connexion des drones, des véhicules autonomes, des chaînes de blocs, de l’Internet des objets, des chaînes d’approvisionnement, des maisons intelligentes, des compteurs intelligents, des appareils intelligents, des bâtiments intelligents et des villes intelligentes.

L’attrait des vitesses de téléchargement ultra-rapides de la 5G sera vaste et omniprésent, mais entraînera un coût caché en terme de transmissions de RF invisibles, de rayonnements électromagnétiques et de constante réception et transmission de signaux Wi-Fi que la plupart des gens considèrent comme inoffensifs.

Le Dr Martin Pall, professeur émérite à la Washington State University et l’un des principaux experts mondiaux en matière de champs électromagnétiques, a présenté devant le National Institute of Health les dangers de la 5G et a déclaré: «Chacun de ces effets des CEM entraînera des menaces existentielles à notre survie… Chez les souris, les CEM ont essentiellement mis fin à leur capacité à se reproduire … La 5G générera des fréquences et des pulsations beaucoup plus élevées que les micro-ondes.»

Dans la dernière diapositive du Dr Pall, on peut lire :

«Le plan actuel, qui a déjà été approuvé par le Congrès américain et la Commission fédérale des communications (FCC), est d’installer des dizaines de millions d’antennes 5G, irradiant chaque personne et chaque être vivant dans tout le pays, sans même qu’il n’y ait eu une seule étude sur l’innocuité au plan biologique de ce que sera véritablement le rayonnement de la 5G… c’est absolument dément.

L’agence américaine de protection de l’environnement (la EPA) n’a pas étudié les effets des CEM sur la santé humaine, ni établi de normes de sécurité et a arrêté en 1979 de mesurer les rayonnements électromagnétiques. Le site Web de l’agence contient un lien vers un rapport obsolète de 1992, intitulé «Questions et réponses sur les champs électriques et magnétiques.»

L’attitude de l’OMS est encore plus scandaleuse en ce qu’elle n’a pas informé le public des dangers des rayonnements électromagnétiques. Une visite sur son site Web et la faible quantité de matériel obsolète sur les CEM nous amènent à remettre en question la charte de l’organisation. Le site Web de l’OMS contient six études sur les CEM datées de 1981, 1983, 1987, 1993, 2004 et 2007, ainsi que quatre publications antérieures à 2004.

Le fait que ce gardien mondial de la santé humaine, qui considérait les rayonnements électromagnétiques comme «potentiellement cancérogènes» il y a huit ans, ait omis ainsi d’informer les gens est ahurissant.

Alors que l’administration Trump mettra en place un plan de réforme du gouvernement américain, de rationalisation du champ d’action des agences, des structures de suivi et de consolidation des différents bureaux, le document de 132 pages ne mentionne pas le secteur des télécommunications alors qu’il arrive à la prochaine étape cruciale de son évolution.

En conséquence, la FCC continuera à être responsable de la santé et de la sécurité des rayonnements de la 5G, même si son organigramme fait très peu de place à la surveillance en matière de sécurité sanitaire.

La science des effets des champs électromagnétiques

Ce n’est que l’automne dernier que des citoyens ont joint leurs voix à celle des scientifiques qui ont forcé les législateurs du Michigan à tenir des audiences sur les CEM et amené le sénateur Richard Blumenthal (D-Conn.) à sonner l’alarme sur la 5G.

Blumenthal a mis au défi le secteur des télécommunications de «prouver que la 5G est sans danger».

Au cours d’une interview sur Skype, la Dre Fiorella Belpoggi, directrice de la recherche au Centre de recherche sur le cancer Cesare Maltoni de l’Institut Ramazzini de Bologne en Italie, a expliqué les problèmes liés aux rayonnements des CEM et à la menace que représente la 5G.

« Le spectre de RF à faible intensité est dangereux pour l’homme. Les expositions environnementales ont pour conséquences des tumeurs du cerveau et des cellules nerveuses du cœur », a déclaré Belpoggi. Les mécanismes en cause ne sont pas au niveau de la peau en lien avec la chaleur thermique, telle que l’exposition au soleil, mais au niveau cellulaire dans tous les organismes vivants.

« En Europe, des études épidémiologiques sur les riverains des tours de téléphonie cellulaire ont également permis de détecter des tumeurs du nerf acoustique et des tumeurs faciales», a-t-elle déclaré. «Les effets demeurent dormants pendant des années. C’est ce délai de latence qui pose problème. Les cancers n’apparaissent souvent que 20 ou 30 ans plus tard. Avec la génération actuelle d’accros aux écrans, nous voyons l’émergence de cancers dès le stade embryonnaire. »

« Au niveau cellulaire, les impulsions nerveuses des ions affectent profondément les mitochondries (stockant l’énergie) et le métabolisme (diabète) », a-t-elle déclaré. « Les ondes millimétriques ne sont pas bien connues; plus d’études sont nécessaires. Je crains que la 5G ne ressemble à ce que fut l’amiante, se répandant partout dans la société, pour ensuite constater quand il est trop tard les dégâts qu’elle a causés. »

Belpoggi a souligné que les basses fréquences ont le même effet que les CEM avec « des longueurs d’onde plus courtes et des fréquences différentes, mais le même effet global ».

Le problème avec la 5G est que ses longueurs d’onde se propagent sur des distances plus courtes que celles de la 4G. Cela signifie que les réseaux 5G nécessiteront l’installation de millions d’antennes supplémentaires au cours de la prochaine décennie par rapport aux antennes cellulaires de la 4G. Les antennes de la 5G seront visibles partout autour de nous, fixées à des poteaux d’éclairage et de téléphone, et sur les toits des maisons, des écoles, des gares et des immeubles à bureaux. Elles seront omniprésentes.

« Les CEM et les RF altèrent l’ADN humain. Ils contribuent à l’impact environnemental en lien avec l’autisme, la maladie de Parkinson, les cancers et la diminution du nombre de spermatozoïdes. Nous devons réaffecter des fonds provenant d’autres secteurs de la société, de l’industrie et du gouvernement, et en faire une priorité absolue », a déclaré Belpoggi, qualifiant l’état actuel des choses de «politique insensée, où la technologie est plus importante que la santé humaine».

À la fin de l’année, le laboratoire de Belpoggi publiera une étude sur les effets des CEM sur 2 800 rats, dont 1 000 servant de groupe témoin. Ils vont observer les effets sur tous les organes. L’étude a été financée par près de 30 000 citoyens de la région, car l’Institut Ramazzini est une organisation à but non lucratif qui n’est soumise à l’influence d’aucun gouvernement ni d’aucune industrie. L’institut collabore avec les meilleurs scientifiques mondiaux possédant une expertise en toxicologie et en oncologie et partage des données avec des institutions américaines depuis 2000.

Aux États-Unis, la Dre Sharon Goldberg, témoin expert, a répondu à un courriel lui demandant quels étaient les trois problèmes de santé majeurs que posent la 5G et l’Internet des objets.

1. « La cataracte – qui représente 60% de toutes les chirurgies ophtalmologiques et coûte 3,6 milliards de dollars par an à Medicare. »

2. « La résistance aux antibiotiques et les dommages au système immunitaire – la technologie des ondes millimétriques affecte la sensibilité aux antibiotiques (et la croissance) des cultures de staphylocoques et de E. coli. Les effets aigus des rayonnements électromagnétiques sur les systèmes cellulaires vivants sont souvent très différents des effets d’une exposition chronique. »

3. « La grande inconnue concernant les effets des ondes millimétriques est leur impact sur la dépression et le suicide, et sur l’épidémie d’opioïdes. »

Le témoignage de la Dre Goldberg devant le Comité sur la politique énergétique de la Chambre des représentants du Michigan a retenu l’attention de la législature de l’État et du public. Deux vidéos YouTube à ce sujet ont généré plus de 650 000 vues.

À ce jour, seules des équipes de scientifiques – avec des pétitions et des sites Web difficiles à trouver – ont exprimé leurs préoccupations et publié des données précieuses sur les effets de l’exposition aux CEM. Cela devrait inciter l’EPA, la FCC et l’OMS à agir, à investir dans la recherche, à informer le public et à mettre à jour leurs informations périmées sur les technologies qui auront une incidence sur toute forme de vie : humains, plantes, insectes et animaux.

Un moratoire sur l’installation des réseaux 5G doit être une priorité absolue.

James Grundvig est l’auteur de Master Manipulator: The Explosive True Story of Fraud, Embezzlement and Government Betrayal at the CDC. (Maîtres manipulateurs: La véritable histoire explosive de fraude, de détournement de fonds et de trahison du gouvernement au Centers for Disease Control). Il vit et travaille à New York.

Tiré et traduit de https://www.theepochtimes.com/the-threat-5g-poses-to-human-health_2790506.html où l’on trouvera divers liens intégrés dans le texte.

* * *

On trouvera de nombreux autres articles sur les dangers de la 5G via http://www.cqlpe.ca/#DR – comme…

5 questions pour comprendre la 5G 

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1150659/5-questions-pour-comprendre-la-5g

Note : Enfin, la vérité sur les risques de la 5G commence à sortir à Radio-Canada.

EXTRAIT : Y a-t-il des risques? Pour fonctionner à son plein potentiel, la 5G doit éventuellement se servir des ondes millimétriques. Ces communications à très haute fréquence permettent des vitesses de transfert par la voie des airs inégalées jusqu’ici, mais elles ont un défaut majeur : elles ne voyagent pas très loin. Pour assurer une couverture adéquate au meilleur débit possible, les entreprises de télécommunications devront donc multiplier les antennes. Cela aura pour effet de remplir l’air ambiant d’ondes invisibles dont les effets restent encore largement méconnus. Comme le note Agostino Di Ciaula dans un article scientifique paru dans l’International Journal of Hygiene and Environmental Health, les radiofréquences et les champs électromagnétiques (RF-CEM) ont des effets néfastes démontrés sur la santé.

Les RF-CEM favorisent le stress oxydatif, une affection qui pourrait causer le cancer ou des maladies aiguës et chroniques, écrit le Dr Di Ciaula. Bien que certaines preuves soient encore controversées, le Centre international de recherche sur le cancer de l’Organisation mondiale de la santé a classé les RF-CEM comme ‘cancérigènes possibles pour les humains’.

Très peu d’études existent sur les ondes millimétriques qui seront utilisées par le réseau 5G. Le Dr Di Ciaula note toutefois que des observations préliminaires tendent à démontrer que ces ondes augmentent la température de la peau; modifient l’expression génique; favorisent la prolifération cellulaire et la synthèse de protéines liées au stress oxydatif, aux processus inflammatoires et métaboliques, et pourraient générer des lésions oculaires et affecter la dynamique neuromusculaire. Malgré des preuves insuffisantes pour conclure aux dangers de la 5G, cet expert estime qu’assez d’informations existent pour que l’on doive faire preuve de grande prudence avec cette technologie.

LES DANGERS DE LA 5G POUR LA SANTÉ DES ENFANTS

https://childrenshealthdefense.org/news/the-dangers-of-5g-to-childrens-health/

Pour accéder aux nombreux liens intégrés dans le texte, consulter la version anglaise au lien ci-dessus. Voici une traduction de plusieurs extraits de cet article de Robert F. Kennedy, Jr. que chacun se doit de lire, pour comprendre les innombrables dangers de la 5G, et de diffuser pour alerter le plus de gens possible à cette atteinte intolérable au droit de ne pas être empoisonné à son insu et sans son consentement par les émissions potentiellement mortelles de cette nouvelle technologie.

Loin d’être une simple mise à niveau vers la génération suivante, les puissants réseaux et la technologie de la 5G sont sur le point de soumettre tout le monde, de manière continue, à des formes et à des quantités sans précédent de ce que le physicien du gouvernement américain à la retraite, M. Ronald Powell, appelle une «irradiation obligatoire»- sans aucune «étude préalable de l’impact potentiel sur la santé» ni aucune assurance de sécurité. Considérant que les jeunes (avec leur masse corporelle plus petite et leur cerveau en développement) sont particulièrement vulnérables à ces rayonnements, l’Environmental Health Trust a qualifié la 5G de «prochaine grande expérience inconnue sur nos enfants» – et l’ensemble de la population humaine.

… En Europe comme aux États-Unis, toutefois, les personnes qui vivent et travaillent à proximité des tours et antennes de la 5G nouvellement installées racontent une histoire différente. Beaucoup ont immédiatement commencé à avoir des problèmes de santé tels que insomnie, fausse couche, problèmes de mémoire et divers autres problèmes neurologiques. De nombreux rapports font état de l’annihilation de populations d’insectes et d’oiseaux.

… Les enfants sont les plus vulnérables aux ravages de la 5G en raison de leur petit corps. Des amis et des connaissances et leurs enfants à Vienne signalent déjà les symptômes classiques de l’intoxication par les radiations électromagnétiques: saignements de nez, maux de tête, douleurs oculaires, douleurs thoraciques, nausées, fatigue, vomissements, acouphènes, vertiges, symptômes pseudo-grippaux et douleurs cardiaques. Ils signalent également la sensation d’avoir une bande serrée autour de la tête; une pression sur le dessus de la tête; des douleurs brèves et lancinantes autour du corps; et des organes internes bourdonnants.

… Les organisations préoccupées par les risques que présente le rayonnement sans fil pour la santé notent que «Pour l’instant, vous n’êtes pas obligé de vivre à côté d’une tour cellulaire … mais une fois qu’ils auront installé partout ces antennes cellulaires [5G], vous ne pourrez plus vous en éloigner.» Malheureusement, les conséquences du fait de ne plus pouvoir trouver de refuge à l’abri de la 5G sont encore plus graves, car les systèmes 5G au sol seront complétés par des systèmes satellitaires. En mars 2018, la FCC a approuvé le lancement initial de plus de 4 400 satellites de communication 5G à orbite terrestre basse, suivis par des milliers d’autres au cours des deux prochaines années, le résultat final étant qu’il y aura onze fois plus de satellites en orbite terrestre qu’actuellement. Les satellites vont envoyer «des faisceaux étroitement focalisés de rayonnement hyperfréquence intense sur chaque appareil 5G spécifique se trouvant sur la Terre», tandis que chaque appareil renverra ensuite «un faisceau de rayonnement au satellite». Concrètement, cela signifie que dans des lieux très fréquentés tels que les aéroports, les corps des personnes «seront pénétrés par de nombreux faisceaux de rayonnements pendant qu’ils marchent ou que d’autres personnes marchent autour d’eux avec leurs smartphones 5G». Mais même au sein de son foyer, «la technologie 5G déferlera à travers murs et berceaux », se moquant de la notion selon laquelle votre maison est votre château dans laquelle vous êtes censé être en sécurité.

… La 5G pose des risques pour toutes les formes de vie sur la planète : hommes, animaux, insectes et plantes. Cependant, il est clair que les fœtus et les enfants comptent parmi les membres les plus vulnérables de la population humaine. Même avant la 5G, des chercheurs suédois avaient conclu que «les enfants sont effectivement plus sensibles aux effets de l’exposition aux champs électromagnétiques des fréquences du spectre des micro-ondes» et ont rapporté que les enfants qui commençaient à utiliser «un téléphone sans fil ou un téléphone portable avant l’âge de 20 ans» présentaient un risque quatre fois plus élevé d’avoir une tumeur au cerveau.

… La 5G promet de créer une «soupe d’électrosmog encore plus dense», avec des effets sanitaires incalculables. En fait, toute personne sensée qui examine les preuves ne peut que se ranger à l’avis des auteurs et des 40 000 signataires et plus de l’Appel international à l’arrêt de la 5G sur Terre et dans l’espace, qui conviennent que la précipitation à recouvrir la planète de fréquences 5G «constitue une expérience sur l’humanité et l’environnement qui est définie comme un crime en vertu du droit international.»

RADIATION FROM CELLPHONES, WI-FI IS HURTING THE BIRDS AND THE BEES; 5G MAY MAKE IT WORSE
https://www.newsweek.com/migratory-birds-bee-navigation-5g-technology-electromagnetic-radiation-934830

TRADUCTION: La technologie détruit littéralement la nature. Un nouveau rapport confirme en outre que le rayonnement électromagnétique provenant des lignes électriques et des tours de cellulaires peut désorienter les oiseaux et les insectes et nuire à la santé des plantes. Le document avertit que lorsque les pays passeront à la 5G, cette menace pourrait augmenter. Dans sa nouvelle analyse, EKLIPSE, un organe d’examen financé par l’Union Européenne et dédié aux politiques susceptibles d’avoir une incidence sur la biodiversité et l’écosystème, a examiné plus de 97 études sur l’effet des rayonnements électromagnétiques sur l’environnement. Il a conclu que ces radiations pouvaient en effet poser un risque potentiel pour l’orientation des oiseaux et des insectes et la santé des plantes, a rapporté The Telegraph. Ce n’est pas une nouvelle découverte, car des études datant de plusieurs années sont arrivées à la même conclusion. En fait, une étude de 2010 a même suggéré que ce rayonnement électromagnétique pourrait jouer un rôle dans le déclin de certaines populations d’animaux et d’insectes. Les ondes radio peuvent perturber le « compas » magnétique utilisé par de nombreux oiseaux et insectes migrateurs. Les créatures pourraient devenir désorientées, a rapporté l’AFP.

Le plus grand bien du plus grand nombre : Une doctrine autorisant des pertes acceptables
https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/le-plus-grand-bien-du-plus-grand-nombre-une-doctrine-autorisant-des-pertes-acceptables.html

Risques liés à l’utilisation des cellulaires : l’Italie va en informer ses citoyens, mais au Canada c’est l’omerta 
https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/risques-lies-a-l-utilisation-des-cellulaires-l-italie-va-en-informer-ses-citoyens-mais-au-canada-c-est-l-omerta.html

Réinventer la télécommunication par fil et fibre optique : L’avenir de nos services de télécommunication
http://cqlpe.ca/pdf/ReinventerTelecomFilaire.pdf

Ce texte, produit en 2018, décrit la situation peu reluisante des télécommunications aux États-Unis et la façon dont l’industrie a berné les représentants des gouvernements et le public sur la pertinence et l’importance des communications sans fil. L’auteur propose un retour aux technologies filaires et à la fibre optique, plus performantes, plus fiables, plus avantageuses pour le consommateur et sans les effets, maintenant avérés, sur la santé du sans-fil. Considérant les liens étroits de commerce et de politiques avec ce pays, on peut raisonnablement penser que les mêmes enjeux, sauf pour les aspects légaux, s’appliquent à notre société canadienne.

Dr. Sharon Goldberg explains why 5G must not be rolled out 
http://www.electrosmogprevention.org/public-health-alert/health-alerts-5g-small-wireless-cells/dr-sharon-goldberg-explains-why-5g-must-not-be-rolled-out/

Il faut prendre le temps d’écouter ce qu’explique brillamment la Dr Sharon Goldberg dans son témoignage en octobre 2018 à l’audience sur la législation relative aux « micro »-cellules de la 5G au Michigan. Elle explique pourquoi la 5G ne devrait pas être déployée et le lien entre l’exposition aux rayonnements des micro-ondes et le sucre dans le sang, le diabète, l’insuffisance cardiaque congestive et le cancer. La Dr Goldberg est un médecin agréé en médecine interne avec une expérience de plusieurs décennies, elle a enseigné dans de nombreuses écoles de médecine et fait de la recherche, et connaît à fond les effets d’une exposition chronique aux champs électromagnétiques. Voici une traduction du début de son témoignage :

« Le rayonnement sans fil a des effets biologiques. C’est une certitude absolue. Ce n’est plus un sujet de débat lorsque vous consultez PubMed et la littérature examinée par des pairs. Ces effets sont visibles dans toutes les formes de vie: plantes, animaux, insectes, microbes. Chez l’homme, nous avons maintenant des preuves indéniables que cela cause le cancer. Nous avons des preuves de bris à l’ADN, de cardiomyopathie, précurseur de l’insuffisance cardiaque congestive, d’effets neuropsychiatriques … La 5G est une application non testée d’une technologie que nous savons être nocive. C’est la science qui le démontre. Dans le monde universitaire, cela s’appelle faire de la recherche sur des sujets humains. »

– Dr. Sharon Goldberg.

Le pire dans tout cela, c’est que malgré le vibrant appel à la prudence lancé par la Dr Goldberg, ces législateurs ont voté à 15 contre 4 en faveur de la loi donnant carte blanche à l’industrie des télécommunications pour déployer la 5G sans que les municipalités au Michigan ne puissent rien faire pour s’y opposer. Un système de passe-droit identique existe au Canada où nos législateurs refusent de protéger la santé de la population et acceptent de laisser l’industrie des télécommunications faire tout ce qu’elle veut, sans la moindre surveillance par qui que ce soit. 

Public Health Alert: 5G small wireless cells a hazard
http://www.electrosmogprevention.org/category/public-health-alert/health-alerts-5g-small-wireless-cells/

Des centaines de scientifiques et de médecins informés insistent sur le fait que les nouvelles cellules sans fil 5G, en cours de préparation ou installées récemment sur des poteaux à l’extérieur de votre maison, constituent une grave menace pour la santé publique! Les petites cellules 5G peuvent être placées juste devant votre maison et rayonner dans votre cour et votre maison de rayons nocifs, continus et millimétriques. Qui veut cela? Pour en savoir plus, lire What You Need To Know About 5G Wireless and « Small » Cells.

5G – A Toxic Assault on the Planetary Web of Life
http://treeoflifecenterus.com/5g-a-toxic-assault-on-the-planetary-web-of-life/

« Permettre à cette technologie d’être utilisée sans prouver sa sécurité est irresponsable à l’extrême, car les ondes millimétriques ont des effets profonds sur toutes les parties du corps humain. »

– Professeur Trevor Marshall, Directeur de la Autoimmunity Research Foundation, Californie

… Il est prévu de lancer 20 000 satellites dans les deux prochaines années afin de transmettre la 5G sur la planète. Cette nouvelle attaque de la vie sur Terre provoquerait une perturbation de la fréquence des harmoniques primaires de la Terre, appelée résonance de Schumann. Lorsque cette résonance harmonique sera perturbée, il est probable que davantage de mécanismes physiques et biologiques se déclencheront et créeront davantage de problèmes de santé humaine.

Appel international demandant l’arrêt du déploiement de la 5G sur Terre et dans l’espace
https://bit.ly/2SbvFxq

Le déploiement de la 5G est une urgence planétaire. Des réseaux commerciaux 5G sont déjà en place dans certaines parties de l’Estonie, de la Finlande et du Qatar, et des essais de la 5G sont en cours en Chine et en Afrique du Sud. La 5G est radicalement différente des générations précédentes de technologie sans fil : – Au lieu d’être sur une propriété privée relativement éloignée du lieu de résidence et de travail des personnes, des antennes 5G seront installées sur le trottoir devant chaque troisième ou cinquième maison. – Au lieu d’émettre des centaines de watts de rayonnement micro-ondes, chaque antenne 5G du trottoir émettra des ondes millimétriques par balayage électronique actif, d’une puissance effective atteignant des dizaines de milliers de watts. – Au lieu de protéger la nature, 20 000 satellites 5G en orbite basse irradieront chaque centimètre carré de la Terre. L’arrêt de la 5G mettra de gros investissements en péril. Il est donc peu probable que les gouvernements agissent, à moins qu’ils ne reçoivent une déclaration collective solide, détaillée, sans équivoque et unie de la part des scientifiques, des médecins et des organisations environnementales. Nous nous exprimons au nom de l’humanité et de la planète Terre en demandant à tous les gouvernements du monde de prendre des mesures immédiates et favorables pour éviter des dommages graves et généralisés dans un avenir proche. L’appel international demandant l’arrêt du déploiement de la 5G sur Terre et dans l’espace est : – Un appel à stopper la 5G adressé aux gouvernements du monde par des scientifiques, des médecins et des organisations – Un document juridique alléguant des dommages à notre planète et demandant un recours extraordinaire. – Un examen du problème entièrement référencé, expliquant exactement ce qu’est la 5G, ce qu’elle fera à l’humanité et à tous les écosystèmes planétaires.

A global catastrophe: Radiation activist warns that 5G networks are ‘massive health experiment’
https://www.rt.com/news/450775-massive-health-experiment-5g-cancer/

Un activiste de premier plan sur la question des rayonnements électromagnétiques et de leurs impacts négatifs sur la santé publique a décrit le déploiement de la 5G comme une « expérience sanitaire de grande envergure » qui pourrait « devenir une catastrophe mondiale ». Arthur Robert Firstenberg est un défenseur reconnu de la nécessité de stopper le développement des réseaux 5G aux États-Unis et dans le monde, affirmant que ces communications sans fil à très haut débit pourraient provoquer le cancer chez l’homme et la faune, ainsi qu’exacerber les symptômes de l’hypersensibilité électromagnétique.

Afin de freiner le déploiement des réseaux, Firstenberg demande à l’Organisation mondiale de la santé, aux Nations unies et à l’UE de « mettre un terme urgent au développement de la 5G ». La pétition avait recueilli plus de 40 000 signatures au moment de la rédaction. CLIP – Signer l’appel en ligne: En tant qu’individuEn tant qu’organisation. Version anglaise : International Appeal to Stop 5G on Earth and in Space. Voir aussi : Elon Musk’s 5G from space project: His biggest folly yet?

5G – de la couverture au tir ciblé
http://ehs-action.org/5g-de-la-couverture-au-tir-cible/

L’élément le plus important sur la 5G dont personne ne parle c’est le phased array – le réseau phasé. Il FAUT ABSOLUMENT lire cet article pour comprendre la puissance énorme des faisceaux concentrés de la 5G qui traverseront notre corps et causeront d’immenses torts.

Le PDG de Verizon admet dans cette vidéo que, telles que testées dans 11 villes américaines, les ondes millimétriques de la 5G peuvent très bien se propager malgré les divers obstacles physiques d’un milieu urbain et atteindre une vitesse de téléchargement de près de 1 Gig à la seconde même à plus de 3000 pieds de l’antenne émettrice. Cet aveu met fin au mythe selon lequel il faudrait déployer des antennes pour la 5G à tous les 500 pieds pour que cela fonctionne. Tel qu’expliqué dans cette analyse critique faite par le groupe Scientists for Wired Technology d’un projet de loi formulé par l’industrie des télécommunications afin de lever toutes les barrières réglementaires municipales au déploiement de la 5G au Maryland, ces entreprises peuvent très bien utiliser les hautes tours existantes de la 4G pour y installer les antennes de la 5G. Ceci dit, il est néanmoins totalement inacceptable que la 5G soit déployée où que ce soit tant que des études scientifiques robustes, non financées par l’industrie des télécommunications, n’auront pas démontré hors de tout doute raisonnable l’innocuité des ondes millimétriques de très hautes fréquences de la 5G. Les rares études réalisées jusqu’ici sur la 5G démontrent déjà des effets désastreux pour la santé humaine et il est donc criminel d’utiliser toute la population comme des rats de laboratoire pour tester ce nouveau système.

The 5G mass-experiment: Big promises, unknown risks – Courte vidéo à voir sans faute!

Voir de nombreuses autres nouvelles sur la 5G via ce LIEN 

Voir aussi…

Posted by STOP LINKY GRAND PARIS on Sunday, 20 January 2019

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Les AirPod et autres casques Bluetooth sont-ils sans danger pour la santé ?
Chanter pour la santé du corps et de l’esprit
Objets connectés sans fil : quand l’intelligence fait défaut
Génération zappée (film et conférence, 29 mai à Val-Morin)

Laisser un commentaire