5G : la commission du New Hampshire prône la précaution

Par Jean Hudon et André Fauteux

Une commission établie par une loi de l’État américain du New Hampshire pour étudier les effets de la technologie 5G sur la santé et l’environnement a récemment publié 15 recommandations constituant un modèle idéal de ce que nous voulons obtenir au Canada, notamment via l’Appel 5G. Leurs principales recommandations : 

  • Financer une étude indépendante concernant les effets de la 5G sur la santé.
  • Installer les nouvelles antennes loin des milieux habités.
  • Déployer la fibre optique à travers l’État et remplacer le Wi-Fi par des connections câblées dans les écoles, les bibliothèques, les commerces, etc.
  • Mesurer les niveaux de rayonnement du réseau cellulaire sur tout le territoire de l’État.
  • Fixer des limites de rayonnement sans fil pour protéger la faune et la flore, en particulier les insectes pollinisateurs. 
  • Établir des zones sans rayonnement du réseau sans fil.
  • Former les inspecteurs en bâtiment pour qu’ils offrent l’inspection électromagnétique.
  • Recommander l’installation d’un logiciel qui stoppe le rayonnement d’un cellulaire lorsque l’appareil est placé contre le corps de l’usager.

Le Dr Paul Héroux, qui enseigne la toxicologie des ondes à la Faculté de médecine de l’Université McGill, a siégé sur cette commission avec d’autres spécialistes et cinq élus de cet État. Ils ont consulté plusieurs sommités dont le Dr David O. Carpenter, directeur de l’Institute for Health and the Environment de l’École de santé publique de l’Université d’Albany, un centre collaborant avec l’Organisation mondiale de la santé. Trois commissaires (un sénateur et deux représentants de l’industrie et du commerce, ont publié un rapport minoritaire se dissociant des recommandations faites par les dix autres commissaires.

Voici comment Cece Doucette l’organisme Wireless Education, qui avait organisé une table ronde sur les effets sanitaires des radiofréquences pour les National Institutes of Health américains en 2018, présentait le 30 octobre le rapport de plus de 117 pages des commissaires du New Hampshire.

« Le rapport final de la Commission chargée d’étudier les effets sur l’environnement et la santé de l’évolution de la technologie 5G est le premier du genre aux États-Unis à évaluer la science indépendante et les politiques publiques entourant la technologie sans fil d’aujourd’hui. Elle révèle de grandes preuves du préjudice et de l’échec de l’industrie et des agences gouvernementales à protéger le public.

Le rapport contient 15 recommandations visant à remédier aux protections fédérales inadéquates, éduquer le public sur la gestion des risques, impliquer la communauté médicale, installer une technologie câblée sûre, surveiller et cartographier les expositions aux rayonnements, et plus encore.

Le rapport est maintenant entre les mains du gouverneur du New Hamsphire, du président de la Chambre et du président du Sénat afin qu’ils prennent action.

Veuillez consulter le rapport et le partager avec les décideurs de votre région qui, à ce jour, n’ont peut-être reçu que des messages trompeurs et nuisibles de l’industrie. »

Le texte qui suit est tiré et traduit de https://ehtrust.org/new-hampshire-state-report-on-health-and-environmental-effects-of-5g-and-wireless-radiation/

15 RECOMMANDATIONS DE LA COMMISSION DU NEW HAMPSHIRE

La majorité de ses membres ont approuvé les 15 recommandations visant à accroître la transparence, réduire l’exposition aux CEM et soutenir la science.

« L’objectif de ces recommandations est de sensibiliser davantage aux effets sur la santé des téléphones portables, du sans fil et des rayonnements de la 5G, et de fournir des conseils aux responsables sur les mesures et les politiques susceptibles de réduire l’exposition du public. Nous recommandons également de nous associer à notre délégation fédérale pour faciliter la réévaluation des directives et politiques d’exposition aux rayonnements par les agences fédérales (c’est-à-dire la FCC, la FDA, la NASA, la NOAA, la FAA, l’EPA, etc.) afin de protéger les personnes, la faune et l’environnement contre des niveaux de rayonnement nocifs. »

Les recommandations du rapport 15 de la Commission du New Hampshire 5G sont:

RECOMMANDATION #1

Proposer une résolution de la Chambre au Congrès américain et à la branche exécutive pour exiger de la Federal Communication Commission (FCC) de commander un examen indépendant des normes actuelles de radiofréquence (RF) du rayonnement électromagnétique dans le spectre micro-ondes de 300 MHz à 300 GHz ainsi qu’une étude de santé pour évaluer et recommander des mesures d’atténuation des risques pour la santé associés à l’utilisation des communications cellulaires et à la transmission de données.

RECOMMANDATION #2

Exiger que l’agence (les agences) la plus appropriée de l’État du New Hampshire inclue des liens sur son (leurs) site (s) Web qui contiennent des informations et des avertissements sur les rayonnements RF de toutes les sources, mais spécifiquement des antennes microcellulaires 5G déployées sur la voie publique – ainsi que la démonstration de l’utilisation appropriée des téléphones portables pour minimiser l’exposition aux rayonnements RF, avec un financement adéquat accordé par l’Assemblée législative. En outre, des messages d’intérêt public à la radio, à la télévision, dans la presse écrite et sur Internet devraient apparaître périodiquement, mettant en garde contre les risques pour la santé associés à l’exposition aux rayonnements. Les avertissements concernant les nouveau-nés et les jeunes ainsi que les femmes enceintes sont d’une importance significative.

RECOMMANDATION #3

Exiger que chaque poteau ou autre structure des emprises publiques qui porte une antenne 5G soit muni d’un avis indiquant le rayonnement RF émis au-dessus. Cet avis écrit doit être au niveau des yeux et lisible à neuf pieds de distance.

RECOMMANDATION #4

Les écoles et les bibliothèques publiques devraient passer des connexions sans fil pour ordinateurs, ordinateurs portables, tablettes et autres appareils vers des connexions câblées ou optiques dans un délai de cinq ans à compter de la disponibilité du financement.

RECOMMANDATION #5

Des mesures de la force du signal doivent être collectées dans toutes les installations sans fil dans le cadre du processus de mise en service et conformément aux ordonnances nationales ou municipales. Des mesures doivent également être collectées lorsque des modifications sont apportées au système qui pourraient affecter son rayonnement, telles que des modifications du logiciel le contrôlant. La puissance du signal doit être évaluée dans les pires conditions dans le voisinage de chaque tour qui est habité ou accessible au public, et les résultats de l’effort de collecte de données doivent être mis à la disposition du public via un site Web. Dans le cas où la puissance mesurée pour une installation sans fil dépasse les seuils de rayonnement autorisé, la municipalité est habilitée à mettre immédiatement l’installation hors ligne. Les mesures doivent être effectuées par un entrepreneur indépendant et le coût des mesures sera à la charge de l’installateur du site.

RECOMMANDATION #6

Établir de nouveaux protocoles pour effectuer des mesures de la force du signal dans les zones entourant les installations sans fil afin de mieux évaluer les caractéristiques du signal connues pour être nocives pour la santé humaine, comme cela a été documenté par des efforts de recherche évalués par des pairs. Ces nouveaux protocoles doivent prendre en compte la nature pulsée des rayonnements à haut débit émis qui, selon un nombre croissant de preuves, ont un impact négatif beaucoup plus important sur la santé humaine que les rayonnements émis en continu. Les protocoles permettront également de mesurer les effets globaux de plusieurs sources de rayonnement.

RECOMMANDATION #7

Exiger que toutes les nouvelles antennes sans fil situées sur une emprise publiques d’État ou municipale ou sur une propriété privée soient en retrait des résidences, des entreprises et des écoles. Cela devrait être applicable par la municipalité pendant le processus de délivrance des permis, à moins que les propriétaires de résidences, d’entreprises ou de districts scolaires ne renoncent à cette restriction.

RECOMMANDATION #8

Améliorez les offres éducatives du NH Office of Professional Licensure and Certification (OPLC) pour les inspecteurs en bâtiment afin d’inclure des mesures de l’intensité des RF.

RECOMMANDATION #9

L’État du New Hampshire devrait entamer un effort pour mesurer les niveaux d’intensité des RF dans les bandes de fréquences dans tout l’État, dans le but de développer et d’affiner une carte constamment mise à jour des niveaux d’exposition aux RF dans tout l’État à l’aide de données soumises par des inspecteurs en bâtiment formés par l’État.

RECOMMANDATION #10

Nous recommandons vivement que tous les nouveaux téléphones portables et tous les autres appareils sans fil vendus soient équipés d’un logiciel à jour qui puisse empêcher le téléphone de rayonner lorsqu’il est positionné contre le corps.

RECOMMANDATION #11

Promouvoir et adopter une position à l’échelle de l’État qui encouragerait fortement à aller de l’avant avec le déploiement de la connectivité par câble à fibre optique, des connexions filaires internes et du sans fil optique pour desservir toutes les propriétés commerciales et publiques de l’État.

RECOMMANDATION #12

D’autres études scientifiques fondamentales sont nécessaires, en collaboration avec la communauté médicale, afin de décrire les caractéristiques des symptômes cliniques exprimés liés à l’exposition aux rayonnements radiofréquences. La majorité des membres de la Commission estiment que la communauté médicale est dans une position idéale pour clarifier la présentation clinique des symptômes résultant de l’exposition à un rayonnement radioélectrique conforme à la loi américaine sur les personnes handicapées (ADA) qui identifie un tel handicap. La communauté médicale peut également aider à définir des protections et des protocoles appropriés pour les personnes touchées. Tous ces efforts (science fondamentale, évaluation clinique, études épidémiologiques) doivent être totalement indépendants et en dehors de toute influence commerciale.

RECOMMANDATION #13

Recommander l’utilisation de panneaux d’avertissement sur le niveau d’exposition à afficher dans les bâtiments commerciaux et publics. En outre, encouragez les bâtiments commerciaux et publics, en particulier les établissements de santé, à établir des zones sans rayonnement RF où les employés et les visiteurs peuvent chercher refuge contre les effets des émissions RF.

RECOMMANDATION #14

L’État du New Hampshire devrait engager des agences dotées de l’expertise scientifique appropriée, y compris des connaissances écologiques, pour élaborer des limites de sécurité des rayonnements RF qui protégeront les arbres, les plantes, les oiseaux, les insectes et les pollinisateurs.

RECOMMANDATION #15

L’État du New Hampshire devrait pousser notre délégation fédérale à légiférer afin que, en vertu de la National Environmental Policy Act (NEPA), la FCC fasse une déclaration d’impact sur l’environnement quant à l’effet sur le New Hampshire et le pays dans son ensemble de l’expansion des technologies sans fil.

Consulter la version intégrale de ce Rapport de plus de 115 pages à http://www.gencourt.state.nh.us/…/5G%20final%20report.pdf

Il est à signaler que ce développement majeur est passé pratiquement inaperçu dans les médias américains, focalisés sur le théâtre électoral qui a captivé le monde entier. Et c’est peut-être mieux ainsi car il n’y a aucun doute que l’industrie des télécommunications va déployer des efforts considérables pour démolir ce rapport qui n’aura de suites que si le gouverneur Chris Sununu, républicain réélu avec une large majorité et ayant apporté son soutien à ce projet, et le président de la Chambre et celui du Sénat veulent bien y donner suite dans les faits. Ce ne sont que des recommandations après tout.

Mais un journal du milieu des affaires dénonçait déjà ce rapport avant même sa publication…

Opinion: Flying Below the Radar

https://www.businessnhmagazine.com/…/opinion-flying…

Soulignons aussi que dans 13 autres États américains, des lois sont à l’étude ou des commissions similaires ont été formées concernant les multiples problèmes liés à la surexposition de la population aux rayonnements radiofréquences. Voir…

Bills in Other States 2019-20

https://sites.google.com/…/bills-in-other-states-2019-20

À notre connaissance, les seules actions du genre au Canada sont les deux excellents rapports présentés par le Comité permanent de la santé à Ottawa, qui dorment sur une tablette depuis leur publication.

Histoire fort intéressante à suivre…

* * *

Si ce n’est pas encore fait, veuillez lire et signer l’Appel urgent au gouvernement du Canada afin qu’il suspende le déploiement de la 5G et opte pour des connexions filaires par fibre optique fiables et sécuritaires

www.appel5gappeal.ca/fr/

Près de 19 000 Canadiens l’ont signé depuis le 14 mai.

Pour en savoir plus, voir www.stopponsla5g.ca/appel

Pour s’informer sur la 5G, voir www.stopponsla5g.ca

 

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Pourquoi la course à la 5G est un mirage
5G : attendez-vous à des problèmes de peau et de santé généraux
5G: an outraged grandfather’s letter to his grandson
Rêver d’une empreinte Internet visible

Laisser un commentaire