Électricité sale: risque élevé de cancers

Électricité sale - des cas de cancerEXCLUSIF

Panique à l’école. Entre 1988 et 2005, le cancer a frappé 16 enseignants sur 137 — près d’un sur neuf — travaillant à l’école internationale de La Quinta, en Californie. Tous avaient été surexposés à de l’interférence électrique (hautes fréquences transitoires ou « électricité sale ») pouvant être réduite ou filtrée simplement.

> Découvrez l’article au complet :
Épidémie de cancers : l’électricité « sale » comparée à la radioactivité 

 

 

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Le CIRC prié de réexaminer la cancérogénécité des radiofréquences
La menace que la 5G pose à la santé humaine
Génération zappée (film et conférence, 29 mai à Val-Morin)
Le plus grand bien du plus grand nombre : une doctrine autorisant des pertes acceptables

Laisser un commentaire