Dites adieu à l’humidité dans votre logement!

Vos habitudes de vie influencent grandement la qualité de l'air dans votre logement. (Photo: SHQ)

Les habitudes de vie influencent grandement la qualité de l’air dans un logement. (Photo: SHQ)

La présence d’humidité excessive dans les logements constitue une condition propice à la formation de moisissures et à la prolifération d’acariens et de blattes. Quand on sait que ces champignons et ces bestioles indésirables contribuent à diminuer la qualité de l’air à l’intérieur des logements, des actions s’imposent.

Bien sûr, une mauvaise conception ou encore un entretien déficient du bâtiment peuvent être à l’origine d’un problème d’humidité excessive, mais saviez-vous que vos habitudes de vie peuvent contribuer à changer les choses? Voici quelques conseils simples qui vous aideront à chasser l’humidité et à garder votre environnement sain.

« La première étape consiste à limiter les sources d’humidité », explique Laurence Côté‑Leclerc de la Direction de l’expertise technique à la Société d’habitation du Québec (SHQ). Elle recommande ainsi de restreindre le nombre de plantes et d’aquariums, d’éviter de faire sécher des vêtements à l’intérieur autrement que dans une sécheuse et de raccorder celle-ci à un évent extérieur.

Ces conseils sont encore plus valables pour les personnes qui demeurent dans un logement situé au sous-sol. « Pour ces locataires, l’utilisation d’un déshumidificateur en été est recommandée. Il faut cependant s’assurer de vider et de nettoyer le bac régulièrement », ajoute la professionnelle.

Aérer et ventiler
L’aération et la ventilation sont deux éléments clés lorsque l’humidité ambiante est trop élevée. Si vous constatez la présence de condensation d’eau sur les fenêtres et les murs, il est temps d’agir. « Lorsque la température le permet, ouvrez les fenêtres pour faire circuler l’air dans les différentes pièces du logement. Pensez également à mettre les ventilateurs en marche lorsque vous cuisinez, faites la lessive ou la vaisselle, lorsque vous utilisez la douche et la baignoire, et même lorsqu’un grand nombre de personnes se trouvent dans le logement », rappelle madame Côté-Leclerc.

L’heure du grand ménage?
Pourquoi attendre le printemps pour faire le grand ménage de votre logement? « En plus d’effectuer un entretien ménager régulier, l’une des mesures les plus efficaces pour conserver un environnement sain consiste à nettoyer périodiquement les murs, les plafonds, les grilles de ventilation, les rideaux de douche, et ainsi de suite », souligne la représentante de la SHQ. Ces mesures permettent également de détecter des traces d’infiltration d’eau ou la présence de moisissures qui pourraient se dissimuler derrière les meubles, les cadres et dans les garde-robes, par exemple. Un problème majeur devrait être signalé au propriétaire de l’immeuble.

D’autres conseils pratiques pour s’attaquer à l’humidité

  • Laisser un espace de 5 cm derrière les meubles adossés aux murs extérieurs pour faciliter la circulation de l’air et la diffusion de la chaleur sur toutes les surfaces.
  • Éviter d’accumuler des objets et des meubles dans les pièces et les placards.
  • Ouvrir les rideaux pour permettre à l’air chaud de la pièce de réchauffer le vitrage.
  • Au sous-sol, enlever les articles qui absorbent l’humidité (boîtes de carton, tapis, revues, journaux, vêtements, etc.).

Pour en savoir davantage, consultez la fiche d’information Implication des locataires pour un environnement sain au www.habitation.gouv.qc.ca.    

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Comment assainir son lieu de vie et de travail
Maison saine, famille saine
Comment choisir un pare-vapeur
Changer d’air et contrôler l’humidité (réservé)

Laisser un commentaire