Comment régler les problèmes d’humidité au sous-sol (réservé)

Radon SCHL

Source : Le radon – Guide de réduction pour les Canadiens © Santé Canada/SCHL

En collaboration avec André Fauteux

Normalement, dans une maison bien conçue et construite, une série de protections empêchera la pluie de s’infiltrer par la toiture et par les murs hors sol et enfouis. Mais si l’une de ces barrières n’est plus fonctionnelle, l’eau trouvera les interstices pour se frayer un chemin. Si celui-ci n’est pas visible à l’œil nu, on pourra le découvrir par le biais d’un détecteur d’humidité vendu en quincaillerie, d’une thermographie infrarouge qui mesure les diverses températures

 

Cet article est réservé à nos abonnés !

Vous-voulez lire la suite ?

Connectez-vous!Abonnez-vous!

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Comment assainir son lieu de vie et de travail
Maison saine, famille saine
Comment choisir un pare-vapeur
Penser la toiture autrement (réservé)

1 Response

  1. Carole Saint-Pierre

    Bonjour,
    Article très instructif. Je suis intéressée par la solution ci-bas. Puis-je avoir plus d’information sur la faisabilité de cette approche (côté technique)? (lien Web ou autres). On voit parfois des bandes de propreté (pierre concassée ou roches plus grosses) autour de la maison. Est-ce en contradiction avec cette approche qui préconise du gazon sur un remblai autour de la maison. Si cette bande a un bon usage avez-vous plus d’information à me fournir pour sa création (largeur, profondeur)?
    Ken Ruest propose toutefois une solution artisanale moins coûteuse qui peut suffire à résoudre les infiltrations d’eau dues à une mauvaise pente du terrain sans avoir à creuser jusqu’au bas du mur. La première étape consiste à creuser un trou dans le sol le long du mur, sur une profondeur d’un pied et une largeur de quatre pieds, en créant une pente positive vers l’extérieur. Le mur et le fond du trou sont ensuite recouverts de n’importe quel type de membrane de plastique qui servira à dévier l’eau de la maison sous le niveau du sol. Le tout est rempli avec du remblai et remis en état pour accueillir le gazon ou d’autres plantes. « Sur certains terrains, c’est difficile de créer une pente positive, explique M. Ruest. Cette approche permet d’en créer une sans relever le niveau du sol fini près de la maison, évitant ainsi le besoin d’avoir recours à des margelles aux fenêtres, etc. »
    Merci beaucoup.

Laisser un commentaire