Bardeaux d’asphalte : comment éviter les désastres (Réservé)

L’infiltration d’eau a été corrigée en posant une membrane sur la partie du toit à trop faible pente (2/12) où l’eau stagnait. © André Fauteux

L’hiver dernier, le plafond de la cuisine de ma belle-sœur a encore pleuré, comme au printemps 2019 avant qu’elle n’emménage dans la maison qu’elle venait de louer. Dans les deux cas, la fonte de la glace accumulée avait entraîné une infiltration d’eau dans la toiture en bardeau d’asphalte posée par son propriétaire seulement trois ans plus tôt. Après avoir appliqué deux fois du bitume froid autour d’un des évents de la toiture, il disait que le problème était réglé, mais cette réparation n’était pas la solution. Comme je le soupçonnais, il fallait plutôt sceller la jonction des deux toitures, une section presque plate où la glace s’accumulait pour ensuite fondre et remonter sous les bardeaux et traverser la toiture pour s’écouler à l’intérieur de la cuisine.

 

Cet article est réservé à nos abonnés !

Vous-voulez lire la suite ?

Connectez-vous!Abonnez-vous!
Si vous êtes déjà abonné, simplement vous connecter.

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Toiture métallique – comment la choisir (Réservé)
Fissures de fondations : comment réparer
Nos vidéos de 2019
Isoler son sous-sol

Laisser un commentaire