Pourquoi devient-on malade? Comprendre l’origine des maladies pour mieux s’en prémunir, Alain Paquette, Le Dauphin Blanc, 2021, 416 pages.

Voici un livre percutant et des plus complets au sujet des causes de la maladie. Au début des années 2000, à 19 ans, Alain Paquette voit sa santé se détériorer sans raison apparente et se voit contraint d’abandonner ses études. AU seuil de la mort, il demeure alité durant plus d’un an, souffrant de plusieurs maux inexpliqués par la médecine : troubles cardiaques, douleurs articulaires, eczéma, syndrome de fatigue chronique, syndrome d’hypersensibilité chimique multiple, faiblesse osseuse, cirrhose du foie et de plusieurs autres malaises détruisant sa qualité de vie. Il entreprend alors des recherches pour comprendre la source de ses maladies. Ses recherches le mènent beaucoup plus loin qu’il ne l’aurait d’abord imaginé. Il en vient à comprendre pourquoi l’être humain devient malade. Il divise alors ses prises de conscience en quatre catégories : les aspects physionomiques, les aspects « mode de vie », les aspects environnementaux, les aspects sociaux et économiques.

Il nous offre aujourd’hui, après des années de recherches rigoureuses, d’observations et d’expériences personnelles, l’un des livres les plus complets et accessibles sur les causes de la maladie. Il vulgarise des notions essentielles pour comprendre le fonctionnement des principaux systèmes du corps humain, la transformation de nos aliments, les dangers des produits et des technologies qui font partie de notre quotidien, sans oublier l’influence de nos habitudes de vie et de la pression toujours croissante que la société de consommation nous fait subir.

Un livre déterminant pour tous ceux et celles qui désirent comprendre la source de leurs malaises ou de leurs maladies quelconques. Un ouvrage marquant par la réflexion qu’il fait naître ! Une référence pour la prévention et pour le maintien, voire l’amélioration de notre santé.

IDÉES PRATIQUES #5: L’écologie à la maison, Janvier-Mars 2021

Grâce à un format pocket et des solutions concrètes faciles à mettre en place, un an après son lancement, le guide IDÉES PRATIQUES est devenu une référence pour la transition écologique de milliers de consommateurs engagés ! Après le succès de ses 4 premiers numéros, il revient avec une nouvelle édition, pour toujours plus d’alternatives durables, responsables et locales. Ce guide propose des solutions concrètes pour une écologie au quotidien.

L’ÉCOLOGIE À LA MAISON

Nos logements étant les laboratoires privés de la transition écologique c’est là que tout commence pour de nombreux citoyens : produits ménagers, mobilier, qualité de l’air, électricité, décoration, végétaux…. il n’est plus question de laisser entrer chez nous n’importe quoi !

Alors que nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir accélérer notre transition écologique, ce nouveau numéro du guide « Idées Pratiques » est une véritable boussole pour toutes celles et ceux qui souhaitent (re) prendre le contrôle au quotidien, en commençant par leur maison. Enjeux, analyses, labels, innovations, idées pratiques… 68 pages de solutions pour une vie quotidienne placée sous le signe de l’écologie !

Au sommaire de ce numéro d’IDÉES PRATIQUES consacré à l’écologie à la maison :

PARTIE 1 : LES ENJEUX DE L’ÉCOLOGIE À LA MAISON

– L’interview de Florence Clément, coordinatrice du pôle grand public et jeunes à l’Agence de la transition écologique (ADEME)
– Les grands chiffres de la consommation des foyers (énergie, chauffage, eau, alimentation…)
– Des interviews d’experts
– La surconsommation en question(s)

©DR/Nathanael Mikles

PARTIE 2 : LA MAISON AU GLOBAL

– Tout pour respirer un air sain chez soi : gestes utiles et ménage naturel
– Les réflexes pour se chauffer sans se ruiner
– Un éclairage optimisé
– Le choix d’un fournisseur d’électricité verte
– Quelques labels environnementaux à repérer

©DR/Nathanael Mikles

PARTIE 3 : LA CUISINE

– Une cuisine en mode zéro déchet
– Vers une alimentation anti-gaspi
– Bien choisir et faire durer son électroménager

©DR/Nathanael Mikles

PARTIE 4 : LA SALLE DE BAIN

– Le zéro déchet côté hygiène et beauté
– Do it yourself : et si on fabriquait nous-même nos cosmétiques ?
– Quid de notre consommation d’eau ?

©DR/Nathanael Mikles

PARTIE 5 : LE SALON

– Bien choisir ses meubles : occasion, labels… 
– Bricolage, peinture : en mode location
– Une consommation numérique raisonnée

©DR/Nathanael Mikles

PARTIE 6 : LA CHAMBRE

– Une literie écoresponsable
– Une déco version récup’
– Côté jouets : location et seconde main !

©DR/Nathanael Mikles

PARTIE 7 : LE GARDE-ROBE

– Le grand tri du placard
– Bien choisir ses vêtements : moins et mieux
– Réutiliser son textile de maison

©DR/Nathanael Mikles

PARTIE 8 : L’EXTÉRIEUR

– Le zéro déchet à l’extérieur : eau, compost, mauvaises herbes 
– Ces fruits et légumes de saison et ces herbes aromatiques à cultiver
– Bien choisir ses plantes pour les faire durer

Chacun à notre échelle, nous avons tous une marge de manœuvre pour opter pour des alternatives plus durables et plus écologiques. Alors, ayons recours à davantage d’alternatives responsables dans notre quotidien. 

Acouphènes – Les reconnaître et les oublier, Sylvie Hébert,Trécarré, 2020, 160 pages.

« Il n’y a rien à faire » et « Il faut apprendre à vivre avec » sont des phrases que les personnes acouphéniques ne connaissent que trop bien.

Souvent dévastatrices, ces paroles laissent les gens concernés en colère, insatisfaits, avec un sentiment d’abandon. Mais, pour les 3 à 30% de la population qui sont atteints d’acouphènes dérangeants (interférant avec les activités quotidiennes ou affectant la qualité de vie), il y a pourtant quelque chose à faire ; il existe un avant et un après le diagnostic d’acouphène.

En présentant les facteurs de risque et les problèmes associés à divers troubles de l’audition, cet ouvrage explique l’acouphène, qui et quand consulter et comment faire pour améliorer la situation. Il offre des techniques et des solutions pour briser l’isolement et donner de l’espoir à tous ceux qui souffrent dans le bourdonnement constant.

Sylvie Hébert est professeure titulaire en audiologie à l’École d’orthophonie et d’audiologie de l’Université de Montréal. Elle a publié des études pionnières sur l’évaluation psychoacoustique et les comorbidités des acouphènes, en particulier sur le stress et la détresse psychologique en lien avec les acouphènes.

Pre-Fab Living, Avi Friedman, Thames and Hudson, 2021, 232 pages.

Peu encombrantes, écologiques et économiques, les maisons préfabriquées les plus innovantes au monde, des cabines aux conteneurs. Efficaces et peu coûteux à produire, les maisons préfabriquées sont une solution idéale aux coûts financiers et environnementaux auxquels est confronté le propriétaire moderne. Leur format extrêmement polyvalent les rend également adaptables à toutes sortes d’endroits, qu’il s’agisse d’un environnement isolé hors réseau ou d’une zone urbaine dense. Cette étude des maisons préfabriquées les plus innovantes au monde explore la gamme complète des possibilités, adaptées à toute personne intéressée par des solutions de construction intelligentes et créatives – aucun diplôme en architecture requis. Des maisons neutres en carbone aux logements plug-and-play et aux conteneurs d’expédition convertis, chaque chapitre explore les façons variées et passionnantes dont les gens utilisent la technologie préfabriquée pour relever les défis contemporains. Richement illustré de photographies et de dessins, mettant en vedette des projets sélectionnés par un expert de longue date en architecture préfabriquée, Pre-Fab Living présente les maisons fabriquées en usine sous un nouveau jour. Qu’il s’agisse de concevoir avec un budget serré, de créer quelque chose d’autosuffisant ou simplement de rechercher de nouvelles idées spatiales, les architectes, les designers et les constructeurs de maisons trouveront que c’est une source d’inspiration essentielle.

Avi Friedman est professeur d’architecture à l’Université McGill à Montréal, Canada; professeur honoraire à l’Université de Lancaster, Royaume-Uni; et président d’Avi Friedman Consultants, Inc., une société de conception axée sur les environnements résidentiels abordables et durables. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur l’architecture et le design.

Pour en finir avec le gaspillage alimentaire, Estelle Richard, Écosociété, 2021, pages.

Pourquoi une pomme sur deux ne sera pas mangée ? 

Il est souvent facile de se décourager devant l’ampleur des changements à mener sur le front environnemental. La lutte au gaspillage alimentaire n’y fait pas exception… Si les réponses à apporter sont d’abord structurelles et collectives, le gaspillage alimentaire est un phénomène sur lequel nous pouvons cependant avoir une influence significative sur le plan individuel.  

Pour Estelle Richard, l’agro-industrie porte une grande part de responsabilité, tout comme les commerces de détail et les restaurants. Or les ménages contribuent aussi énormément au gaspillage. Nous sous-estimons en effet la quantité d’aliments que nous gaspillons… Sur ce front, le simple citoyen a plus de pouvoir qu’il ne le croit.

Pour renforcer ce pouvoir citoyen et réduire l’ampleur du gâchis, Estelle Richard propose un petit guide de résilience alimentaire qui remonte aux sources du problème (passage du statut de mangeur à celui de consommateur, supermarchés, aliments transformés en simples marchandises, etc.) et qui fournit des solutions individuelles et collectives pour y remédier.

Voici un livre accessible qui nous fait prendre conscience de l’ampleur du gaspillage alimentaire tout en proposant des clés afin de s’y attaquer dans nos cuisines et nos communautés. Il est temps de redécouvrir la valeur réelle des aliments, de questionner nos habitudes de vie et d’envisager une société sans gaspillage, un coup de fourchette à la fois.  

Rappel des faits 

  • Environ 1/3 des aliments sont gaspillés à l’échelle planétaire
  • Le gaspillage alimentaire serait responsable d’environ 23 % des émissions de CO2 à l’échelle mondiale  
  • Au Canada, environ 58 % de la nourriture est jetée entre le champ et l’assiette
  • Au Québec, près de 63 % des résidus alimentaires sont jetés par les citoyen.nes
  • Au Québec, les banques alimentaires reçoivent plus de 1,9 million de demandes d’aide alimentaire d’urgence par mois. Entre 2008 et 2017, les demandes ont augmenté de 33,7 %

Estelle Richard a travaillé pendant sept ans aux AmiEs de la Terre de Québec. Elle y a entre autres développé, avec un comité de bénévoles, le projet Sauve ta bouffe qui vise la réduction du gaspillage alimentaire.  Aujourd’hui établie dans Charlevoix, elle travaille comme organisatrice communautaire sur des questions comme la lutte à la pauvreté et la sécurité alimentaire. Elle habite sur une ferme où elle épaule son conjoint dans le démarrage de leur projet d’agriculture paysanne et bio-intensive sur petite surface.  

La régulation des ondes électromagnétiques – Droit, santé et environnement, 3e édition, Olivier Cachard, LexisNexis, 2020, 460 pages.

« C’est le seul ouvrage universitaire en Europe et en Amérique du Nord présentant l’état du droit à la lumière de la science », explique l’auteur et avocat Olivier Cachard, professeur de droit à l’Université de Lorraine.

L’exposition des personnes et de l’environnement aux ondes électromagnétiques est devenue une question centrale au moment où se prépare le déploiement de la 5G.

L’exposition aux ondes, désormais massive, ne relève plus seulement de la santé au travail, mais de la santé publique.

Parce qu’il faut connaître pour réguler (Partie I), l’ouvrage expose de façon claire et concise les sources d’exposition aux ondes électromagnétiques puis les effets des ondes électromagnétiques sur la santé. Cette présentation met en exergue les menaces qui pèsent sur l’intégrité scientifique et les précautions méthodologiques à déployer dans le cadre des expertises.

Parce que les principes de précaution et de prévention s’appliquent de façon complémentaire aux activités créant une exposition aux ondes, il faut réguler pour protéger (Partie II). Il s’agit d’abord de réguler les fréquences et les installations, puis de protéger plus spécialement les personnes contre les nuisances des ondes électromagnétiques (consommateurs, salariés, personnes vulnérables).

Cet ouvrage de référence a l’ambition de rendre compte de l’interpénétration du droit et de la science, en s’appuyant sur un appareil bibliographique comportant plusieurs centaines de notes de bas de page en droit et en sciences de la vie. Il souligne les enjeux de la science réglementaire, une discipline méconnue des parlementaires et des juges.

Cet ouvrage sera particulièrement utile aux associations, aux médecins du travail et représentants du personnel, ainsi qu’aux avocats pratiquant le droit de l’urbanisme, le droit de l’énergie et le droit des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Olivier Cachard est doyen honoraire de la Faculté de droit de Nancy et Vice-Président de l’Académie Lorraine des Sciences. Il est actuellement directeur du Pôle scientifique SJPEG de l’Université de Lorraine. Il a été invité dans de nombreuses universités étrangères et à l’Académie de droit international de La Haye. Il est avocat à la Cour.

Le livre noir des ondes – Les dangers des technologies sans fil et comment s’en protéger, sous la direction du Dr Dominique Belpomme, Marco Pietteur, 2021, 416 pages.

Ce livre s’adresse à tous et comprend deux niveaux de lecture, grand public et médical.

1/Il s’adresse en priorité aux malades, en particulier ceux atteints d’électrohypersensibilité « Les oubliés de la république », aux non malades qui veulent se protéger et protéger leurs enfants des ondes électromagnétiques, et également aux professionnels de santé et aux juristes.

2/Il démontre preuves à l’appui que les champs électromagnétiques sont extrêmement dangereux pour la santé et l’environnement.

Il en résulte que le développement de la 5G s’annonce comme une catastrophe sanitaire et environnementale.

3/Les champs électromagnétiques dépriment l’immunité et favorisent la prolifération et la mutation des virus… Ils pourraient intervenir dans la propagation de la pandémie actuelle.

Enfin, les personnes intolérantes aux champs magnétiques, en particulier les électrohypersensibles, y trouveront les moyens de se soigner, se protéger, et se défendre au plan juridique.

Cet ouvrage est le fruit de 10 années de recherches et 3 ans d’analyses de plusieurs milliers d’articles scientifiques et d’exemples de cas.

Les co-auteurs, médecins, physiciens, juristes et grands spécialistes sont tous des experts internationalement reconnus.

Au total un guide à l’usage de tous.

Les co-auteurs

Pr. Dominique BELPOMME (Cancérologue) • Pr. Olivier CACHARD (Juriste international) Jean HUSS (Conseil de l’Europe, Luxembourg) • Philippe IRIGARAY (Dr. ès Sciences)

Me François LAFFORGUE (Avocat) • Pr. Gérard LEDOIGT (Biologiste) • Pierre LE RUZ (Dr.ès Sciences, expert international), Pr. André VANDER VORST (Physicien, Belgique).

Tout passe : comment vivre les changements avec sérénité, Nicole Bordeleau, Édito, 2020, 2888 pages.

Comment accueillir avec sérénité le changement dans nos existences ? Dans cet ouvrage tendre et profond, Nicole Bordeleau nous livre des souvenirs, des anecdotes inspirantes et de riches leçons de vie. Au fil d’une écriture apaisante et tout en finesse, elle nous fait découvrir les bienfaits de l’art de l’attention : une façon d’être et de voir le monde qui peut radicalement changer notre quotidien. Pas à pas, elle nous apprend à éveiller nos sens, à pacifier nos esprits, à transcender nos peurs, pour libérer en nous la créativité, la spontanéité et la joie de vivre, ici et maintenant. Forte de trois décennies de pratique méditative, l’autrice s’avère une précieuse accompagnatrice sur le chemin de la transformation et de la sagesse. Ses enseignements permettent d’accepter avec confiance le caractère fugace et imprévisible de toute chose. Dans un monde de plus en plus incertain, ce livre lumineux offre de véritables outils pour construire son bonheur, sa paix et sa sécurité intérieures.

Autrice, conférencière, maître en yoga et professeure de méditation, Nicole Bordeleau est l’une des principales références au Québec concernant l’art du mieux-être qui connaissent un vif succès populaire et médiatique.

Avec simplicité, authenticité et générosité, Nicole a su transmettre à des milliers de personnes des pistes de réflexion, des exercices pratiques et des méditations pour passer du chaos au calme et pour vivre le meilleur de leur vie au moment présent.

 

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Témoignage – Comment la shungite soulage l’hypersensibilité
Sécurité de la 5G : complots et conflits d’intérêts
L’intolérance aux ondes est souvent confondue avec l’électrohypersensibilité
En kiosque (été 2019) Un fonds vert autochtone pour démocratiser l’énergie solaire

Laisser un commentaire