Maisons passives : construire sans compromis (réservé)

Enveloppe conçue et réalisée par Landmark Passivhaus et finition par Luc Bombardier, sa conjointe Danièle St-Martin, et quelques bons amis. Photos © Luc Bombardier et Jim Iredale

Enveloppe conçue et réalisée par Landmark Passivhaus et finition par Luc Bombardier, sa conjointe Danièle St-Martin, et quelques bons amis. Photos © Luc Bombardier et Jim Iredale

La construction d’une maison passive réserve toujours des surprises.

L’automne dernier, Jim Iredale a ouvert deux fenêtres et allumé une chaufferette de 3 000 watts (W) avant de rentrer chez lui par un vendredi soir. Il voulait ainsi accroître l’échange d’air et accélérer le séchage des matériaux après la pose des portes et fenêtres et l’isolation de l’enveloppe de la maison passive Bombardier/St-Martin qu’il construisait à Mont-Tremblant.

 

Cet article est réservé à nos abonnés !

Vous-voulez lire la suite ?

Connectez-vous!Abonnez-vous!

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Comment isoler le grenier
La maison des précautions
Maison Ozalée, premier bâtiment « passif certifié » au Québec!
Triple vitrage : incontournable? (réservé)

Laisser un commentaire