Autoproducteurs solaires en sursis (Réservé)

Hydro-Québec veut freiner le miniboom d’autoproduction d’électricité photovoltaïque

Craignant l’érosion croissante de ses ventes d’électricité due à la baisse considérable du prix des modules solaires photovoltaïques, Hydro-Québec veut amoindrir son option tarifaire de mesurage net qui permet aux autoproducteurs d’énergie renouvelable d’obtenir des crédits en kilowattheures (kWh) pour les surplus d’énergie renouvelable qu’ils injectent sur son réseau. La réduction de ce crédit compromettrait assurément la rentabilité des systèmes PV au moment même où leur coût sur leur durée de vie frise la parité avec le kWh hydroélectrique. Explications.

 

Cet article est réservé à nos abonnés !

Vous-voulez lire la suite ?

Connectez-vous!Abonnez-vous!
Si vous êtes déjà abonné, simplement vous connecter.
 

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Le Fonds vert des autochtones d’Amérique déçoit les fervents du solaire
Lectures à l’heure de la pandémie (mars 2020)
Les chasseurs d’ondes
TerraVie, le havre de paix des Laurentides

Laisser un commentaire