Les foyers de masse bientôt certifiés par l’US EPA? (réservé)

Foyer Iny

Le banc chaud est un aimant pour la famille Iny-Belzile ainsi que ses invités! © L’esprit du lieu

«  Le foyer de masse, c’est son cinquième bébé », confie Karen Iny en parlant de son mari, Luc Belzile. « L’amour qu’il consacre à couper son bois, l’excitation de faire le feu, beaucoup de ses pensées gravitent autour du foyer. C’est son gros plaisir. » « J’ai toujours aimé chauffer au bois, mais c’est beaucoup de travail, ajouter du bois aux deux, trois ou quatre heures, dit Luc.

 

Cet article est réservé à nos abonnés !

Vous-voulez lire la suite ?

Connectez-vous!Abonnez-vous!
Si vous êtes déjà abonné, simplement vous connecter.

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
En kiosque (été 2019) Un fonds vert autochtone pour démocratiser l’énergie solaire
Il vente dans ma maison!
Maison basse consommation : combien ça coûte?
Les avantages et les inconvénients du chauffage résidentiel au bois

Laisser un commentaire