En Occident, nous avons tout ce dont nous avons besoin ou désirons – tout , sauf la paix de l’esprit.

Ces mots sont de Linda Leaming, une Américaine qui a quitté son Nashville natal pour enseigner l’anglais au Bhoutan – cette contrée himalayenne que plusieurs considèrent comme le pays le plus heureux au monde – et, par le fait même, désapprendre un mode de vie qui est aux antipodes de celui qu’elle a découvert.

Au Bhoutan, si j’ai trois choses à faire dans la semaine, je suis considérée comme une personne occupée. Aux États-Unis, j’aurais au moins trois choses à faire entre le petit déjeuner et l’heure du lunch.

Après avoir perdu ses valises dès son arrivée, Leaming a constaté qu’elle transportait toujours un bagage émotionnel – c’est-à-dire une tendance à l’inaction, à l’égocentrisme et à une centaine d’autres choses banales, idiotes, embarrassantes et insignifantes – dont elle devait également se départir.

Rassemblez les idées et les émotions qui vous freinent et vous entrainent dans un cul-de-sac. Paquetez-les dans une valise imaginaire et jetez-les en bas d’un pont tout aussi imaginaire. Laissez la rivière les emporter.

Poussée par les circonstances et le caractère austère de son nouvel environnement à adopter un mode de vie plus simple, Leaming a pu faire de la place à de nouvelles croyances. L’air raréfié des montagnes et les randonnées exigeantes sur des sentiers escarpés l’ont amenée à prendre conscience de sa respiration, ce qui l’a aidé à mieux se concentrer et à apprécier davantage. Par ailleurs, la bureaucratie archaïque et désespérément lente de la banque du Bhoutan lui a enseigné à suivre le courant – et à parfaire ses talents en tricot. Le rituel ancestral entourant la consommation du thé lui a apporté la quiétude d’esprit, l’amitié, et éventuellement un époux. Chaque journée et chaque aventure passées dans son pays d’adoption lui ont permis d’approfondir et de comprendre des choses qu’elle a par la suite ramenées avec elle lors de ses séjours aux États-Unis, où elle pratique maintenant l’art de « simuler le Bhoutan ». Ce recueil d’anecdotes, d’impressions et de suggestions est un petit coup de pouce, un pas en avant fait en haute altitude, vers le paradis, son soleil éclatant et ses paysages grandioses.

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Le bonheur est un choix, l’équilibre un moyen

Laisser un commentaire