S’ouvrir à l’art de la cité humanisée

par MARIE-LOUISE ROY
architecte et urbaniste, M.Sc.A. environnement

Les villes ont-elles perdu leur vraie raison d’être, leur fonction première, celle d’offrir un milieu de vie agréable, sans stress et où il fait bon vivre ? Le territoire urbain regroupe souvent plusieurs administrations municipales possédant des philosophies de vie différentes ainsi que les budgets en conséquence. Cette situation se réflète sur l’aménagement des rues et la recherche d’harmonie architecturale qui expriment ouvertement les priorités et le sens de l’esthétique d’une agglomération. Dans ma pratique, j’observe plusieurs disparités en terme de traitement urbain. L’importance et la quantité des espaces verts, leurs aménagements ainsi que la présence d’une foresterie urbaine sont souvent délaissés au profit de priorités à court terme (“éteindre les feux”).

>> Découvrez l’article au complet

S’ouvrir à l’art de la cité humanisée
Size : 230.1 kB Format : PDF
Publié dans notre numéro Mai – Juillet 1998

 

 

 

 

 

 


Vous aimeriez aussi
Les aménagements immobiliers écologiques
Écovillages: un concept qui fait des petits

Laisser un commentaire