Tout système de chauffage à combustion devrait être accompagné par un détecteurd e monoxyde de carbone. © Peter Gudella shutterstock

Un système de chauffage à eau chaude ou à air pulsé devrait être inspecté annuellement par un professionnel. © Peter Gudella shutterstock

Source : cmmtq.org

À l’approche de la saison hivernale, la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ) rappelle aux consommateurs qu’il est important de faire effectuer une mise au point de leur système de chauffage.

Qu’il soit à air pulsé ou à eau chaude et que sa source d’énergie soit le mazout, le gaz naturel, le propane, l’électricité ou la bi-énergie, un système de chauffage est comparable à une automobile : une mise au point est essentielle pour obtenir un rendement optimal, limiter la consommation énergétique, prévenir les bris éventuels et le remplacement de pièces défectueuses ou sur le point de l’être ainsi que pour assurer le confort et la sécurité des occupants. Un entrepreneur membre de la CMMTQ saura répondre à vos questions et vous proposera une procédure d’entretien adaptée à votre système.

La mise au point Afin d’assurer la meilleure efficacité énergétique des équipements, l’entrepreneur devrait procéder à la vérification périodique (au moins une fois l’an) des éléments suivants :

• l’étanchéité et la propreté de l’échangeur de chaleur de l’appareil;

• l’apport d’air dont dispose l’appareil à combustion pour suffire à son bon fonctionnement;

• l’étanchéité et la propreté du tuyau à fumée et de la cheminée;

• les différentes composantes de l’appareil et du réseau de distribution.

Tout appareil à combustion devrait être accompagné d'un détecteur de monoxyde de carbone.

Tout appareil à combustion devrait être accompagné d’un détecteur de monoxyde de carbone.

Chauffage à l’huile Pour les appareils au mazout, l’entrepreneur devrait :

• faire l’analyse de combustion et mesurer : la teneur en CO des gaz, la température des gaz afin d’assurer un tirage adéquat de la cheminée, le tirage du tuyau à fumée et de la chambre à combustion de l’appareil, la densité de la fumée;

• procéder à l’ajustement des électrodes et vérifier l’état ainsi que les caractéristiques du gicleur;

• vérifier la condition de la chambre à combustion;

• s’assurer de l’ajustement adéquat de la pression de la pompe à mazout;

• vérifier les contrôles de sécurité et le système d’allumage;

• s’assurer du fonctionnement adéquat du volet barométrique du tuyau à fumée.

Au gaz Pour les appareils à gaz naturel ou au propane, il lui faudra :

• s’assurer d’obtenir une pression adéquate de l’alimentation principale en gaz et au régulateur de l’appareil;

• vérifier le fonctionnement des contrôles de sécurité et du système d’allumage;

•  procéder à une analyse en combustion du système de chauffage.

Évidemment, plusieurs autres éléments du système doivent être examinés durant la mise au point. En fait, il faut retenir qu’un système négligé et mal entretenu coûte plus cher à faire fonctionner sans donner pleine satisfaction, alors qu’une mise au point annuelle permet d’assurer une température intérieure confortable.

Notez également que

Rappelez-vous qu’un entrepreneur membre de la CMMTQ est le spécialiste tout désigné pour installer et entretenir un système de chauffage car il détient les connaissances et le savoir-faire nécessaires à l’exécution de tels travaux. Avant de confier vos travaux à un entrepreneur, vérifiez s’il est titulaire de la licence appropriée en consultant le site de la CMMTQ (www.cmmtq.org) ou de la Régie du bâtiment du Québec (www.rbq.gouv.qc.ca).

Au sujet de la CMMTQ Créée en 1949 par la Loi sur les maîtres mécaniciens en tuyauterie, la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ) regroupe des entrepreneurs spécialisés qui œuvrent dans le domaine de la mécanique du bâtiment, plus particulièrement en plomberie et en chauffage.

Conformément à sa mission, la CMMTQ voit à augmenter la compétence et l’habileté de ses membres afin d’assurer au public une plus grande sécurité et une meilleure protection en matière d’hygiène et de santé. Elle assume également le mandat relatif à la qualification professionnelle des entrepreneurs en plomberie et en chauffage confié par le gouvernement du Québec et réglemente la conduite de ses membres dans l’exercice de leur métier. De plus, elle leur offre des services de qualité ainsi que des conseils judicieux dispensés par une équipe de professionnels chevronnés et se fait un devoir de veiller constamment à leurs intérêts.

 

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Victoriaville subventionne l’expertise électromagnétique
Les maisons plus récentes sont-elles à risque de dangers électriques?
Risques électriques courants dans les vieilles maisons
Des condos durables ou qui font dur?

Laisser un commentaire