Quand vient le temps d’asseoir sa maison sur du solide, on ne fait ni une ni deux… on creuse ! La «pépine » fait son entrée, puis c’est au tour de la bétonnière et enfin du camion à bascule pour le remblai. Mais s’il y avait d’autres façons de faire, écologiques et plus économiques? À la faveur de la construction durable, la construction sur dalle prend du galon. Encore faut-il savoir la construire pour qu’elle dure !

Les choses auxquelles on porte le moins d’attention peuvent causer le plus d’ennuis. C’est ce qu’ont appris à leurs dépens les 300 et quelque résidants des condominiums Penhorwood, à Fort McMurray, en Alberta. Après avoir été réveillés en pleine nuit pour évacuer les sept édifices du complexe — les autorités municipales avaient jugé que les fondations étaienttrop instables et pouvaient entrainer une rupture des conduites de gaz —, ils n’auront même pas la possibilité de retourner prendre leurs affaires…

S’il est une composante de la maison qui doit s’adapter à son environnement, c’est bien les fondations. Pour assurer la stabilité et ainsi la solidité de tout l’édifice, il faut examiner le type de sol, sa pente et l’écoulement des eaux. Ne pas en tenir compte peut provoquer des surprises fort désagréables et couteuses. Tassement et glissement de terrain, variation du niveau de la nappe phréatique, fortes pluies, cycles de gel et de dégel, les fondations sont tributaires de tous ces phénomènes.

>> Découvrez l’article au complet en cliquant sur l’icône PDF ci-dessous.

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Isoler son sous-sol
Dépôts d’ocre en terrain humide : prudence!
Précision de la RBQ sur l’isolation des fondations et planchers sur sol
Quel isolant préférez-vous?

Laisser un commentaire