Avec son ombrage extérieur et ses degrés élevés d’étanchéité et d’isolation, la maison solaire passive de l’architecte Roberpierre Monnier, sise à Ste-Catherine-de-Hatley en Estrie, est toujours fraîche en été.
« Depuis quatre jours consécutifs, les résultats sont encore intéressants, dit-il : sans climatiseur, sans déshumidificateur, que la déstratification pour l’instant ! Il est 12h37 le vendredi 5 juillet. Extérieur : 30,2 C et 78 % d’humidité relative (HR) à l’ombre.
Intérieur : 24,4 C et 65 % HR partie supérieure de la maison. »

Après les neiges abondantes et les inondations, êtes-vous prêts pour les prochaines canicules? Les vagues de chaleur risquent de tripler d’ici 20 ans au Québec, selon un rapport fédéral. causent de plus en plus de surchauffes de bâtiments déclencheurs de problèmes de santé chez les personnes plus vulnérables à la chaleur extrême, dont les enfants, les aînés et les malades. Au Québec, l’été 2018 fut le plus chaud recensé en 146 ans et a causé 86 décès durant les vagues de chaleur de la fin juin et du début août, selon l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), dont 66 à Montréal, d’après la Direction régionale de santé publique. Selon Radio-Canada, l’été dernier la demande pour des climatiseurs aurait augmenté de 30 % par rapport à l’été précédent. 

 

Cet article est réservé à nos abonnés !

Vous-voulez lire la suite ?

Connectez-vous!Abonnez-vous!
Si vous êtes déjà abonné, simplement vous connecter.

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Maison basse consommation : combien ça coûte?
Pourquoi Bourcier Ventilation préfère parfois le système Minotair
Pomper le chaud et le froid (réservé)
Fenestration : Michel Fafard fidèle à ses anciens employés

Laisser un commentaire