Parement de bois : les meilleures pratiques d’installation (réservé)

Big window and balcony in modern apartment with wooden walls

Les solins et allèges conçus et posés selon les règles de l’art, deux clés pour assurer la durabilité des parements. © Thinkstock

C’est l’histoire d’une très belle maison de campagne conçue par un architecte populaire et construite par un entrepreneur écolo. Malheureusement, son parement de cèdre, une essence pourtant réputée pour sa résistance aux éléments, s’est mis à pourrir après trois hivers. Le constructeur, qui l’avait posé en suivant les plans de l’architecte, avoue avoir appris une dure leçon pourtant très simple : « Il faut respecter les guides d’installation, peu importe ce que le plan indique. Il est de la responsabilité de l’entrepreneur de respecter les directives du fabricant ou sinon d’obtenir une décharge écrite du client. »

 

Cet article est réservé à nos abonnés !

Vous-voulez lire la suite ?

Connectez-vous!Abonnez-vous!
Si vous êtes déjà abonné, simplement vous connecter.

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Les avantages et les inconvénients du chauffage résidentiel au bois
SONOclimat ECO4 : un panneau isolant québécois 100 % écologique
La maison du futur : ventilation et géothermie sur mesure
Comment isoler le grenier

Laisser un commentaire