Crépis d’argile et de chaux : sérieusement bio

Crépis d’argile et de chauxpar Sylvie Plaire et Marc Chabot, ingénieur

Non, il ne s’agit pas d’une publicité pour les masques d’argile et les enveloppements d’algues; il s’agit plutôt de l’argile pour la construction! Vous serez sans doute surpris d’apprendre qu’environ deux milliards de personnes vivent dans une maison de terre, soit près du tiers de l’humanité, et ce, sur tous les continents habités. C’est ce que nous communique le laboratoire de recherche français CRATerre-EAG, affilié à l’Université de Grenoble, qui affirme que « les potentialités constructives du matériau terre sont inestimables.»

1« La terre crue a probablement été un des premiers matériaux de construction utilisés par l’Homme, à l’époque des Babyloniens et des Égyptiens », rappelle le magazine français La Maison écologique.

2 En Europe, on utilise l’expression « terre » ou « terre crue » car, en plus de l’argile, la terre peut aussi contenir du sable, du gravier et du limon, qui présentent des propriétés intéressantes en construction.

>> Découvrez l’article au complet.

Crépis d’argile et de chaux : sérieusement bio !
Size : 483.6 kB Format : PDF
Publié dans notre numéro Printemps 2006

 

 

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Construire en paille et argile au Québec ?
Le mur qui respire : mythes et réalités
L’abc du chanvre coffré (réservé)
Tendances européennes : le forum Building Green de Copenhague

Laisser un commentaire