Autoconstruction : conseils pratiques (réservé)

Fleur0009 (2)

La résidence autoconstruite par l’architecte Roberpierre Monnier. Photos : Monnier Architecte

Cet article s’adresse surtout aux personnes qui en sont à leur première expérience d’autoconstruction d’un petit bâtiment résidentiel du groupe C (Habitations) au Code de construction du Québec (CCQ) en vigueur.

L’autoconstructeur a deux épées de Damoclès prépondérantes au-dessus de la tête : la gestion de l’argent et le contrôle de l’eau. Elles comptent parmi les principales causes des échecs, conflits ou réussites d’un projet.

 

Cet article est réservé à nos abonnés !

Vous-voulez lire la suite ?

Connectez-vous!Abonnez-vous!

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Une maison en bois cordé qui suscite la fierté
Comment dormir sur vos deux oreilles
Minimaisons : plus d’avantages que de limites (réservé)
Construire en paille et argile au Québec ?

Laisser un commentaire