https://www.lauraki.ca/7-trucs-pour-debuter-le-zero-dechet/

Consultante et conférencière Zéro Déchet

www.lauraki.ca

Zéro déchet. Voici une expression que l’on entend un peu plus chaque jour. La réduction des déchets à la source est une des nombreuses solutions que nous pouvons adopter pour diminuer notre empreinte environnementale. Engagée dans une démarche zéro déchet, notre famille a considérablement diminué la production de ses déchets depuis cinq ans. Et même avec un enfant à la maison, elle prouve que cela est possible.

Il n’existe pas un mode d’emploi unique pour mettre votre poubelle familiale au régime. Il y a autant de manières d’aborder ces changements d’habitudes que d’individus sur Terre. Toutes les approches sont bonnes à adopter, tant que l’on entreprend une telle démarche. La beauté du mouvement zéro déchet réside dans le fait que chacun peut commencer par changer les habitudes qu’il préfère pour réduire ses déchets à la source et y aller à son propre rythme. Et notre maison est assurément l’endroit le plus rassurant pour passer à l’action.

Les 5 R : Refuser – Réduire – Réutiliser – Recycler – Composter

S’initier à la démarche zéro déchet en adoptant des comportements plus écologiques implique de remettre en question nos réflexes et habitudes au quotidien. Pour mieux gérer nos rebuts, il faut d’abord apprendre à gérer le changement en soi. La « règle des 5 R » permet de réfléchir à nos besoins et de les redéfinir afin d’agir de manière plus écoresponsable.

  • Refuser ce dont on n’a pas besoin : accepter que nous n’ayons pas systématiquement besoin de tout ce que la société nous propose. On pourrait commencer par refuser le sac en plastique à l’épicerie et prendre l’habitude de toujours en avoir un avec soi.
  • Réduire nos possessions. Nous accumulons dans nos maisons un nombre incroyable d’objets que nous n’utilisons peu ou plus du tout pour plusieurs d’entre eux. Si vous ne jouez plus au tennis, avez-vous vraiment besoin de conserver votre vieille raquette ? Pourquoi ne pas l’offrir à un débutant ?
  • Réutiliser ce que l’on possède déjà. Adopter des habitudes zéro déchet n’est pas synonyme d’acheter de nouveaux contenants pour faire l’épicerie. Vous avez sûrement déjà tout ce qu’il vous faut dans votre cuisine. Avant de penser à faire un nouvel achat, prenez le temps de faire le tour de votre maison pour voir si quelque chose de similaire ne pourrait pas s’y substituer. Le prêt d’objets est aussi une bonne option quand son usage n’est pas fréquent. Réutiliser implique nécessairement de Réparer. Avant de vous séparer de votre grille-pain, avez-vous essayé de le faire réparer ? Prolonger la durée de vie des objets est également une excellente façon de réduire notre consommation. C’est indéniablement une solution gagnante et sans contredit mon R préféré !
  • Recycler tout ce qui est recyclable. Le recyclage n’est pas la clé de la réduction à la source. Il arrive loin dans l’ordre des 5 R car, avant de recycler, il faut essayer de trouver toutes les options permettant de réduire à la source. Si je n’ai pas le choix, je préfère une option recyclable à un choix non recyclable.
  • Composter les résidus alimentaires. Au lieu de contribuer à leur production de méthane (puissant gaz à effet de serre) dans un site d’enfouissement, il vaut bien mieux composter ces résidus et les retourner dans les sols pour les nourrir.

Adopter la démarche zéro déchet à domicile

Maintenant que vous connaissez les grandes règles pour réduire vos déchets à la source, il vous suffit de choisir une première pièce dans votre maison où vous aimeriez changer une ou plusieurs de vos habitudes. L’offre de produits en vrac a explosé dans les trois dernières années et l’on trouve une grande variété de produits pour toute la maison. Par exemple, dans la salle de bain, avez-vous calculé le nombre de bouteilles de gel de douche, de shampoing qu’une famille moyenne jette chaque année ?

De nombreuses entreprises québécoises proposent des produits d’hygiène en vrac et il existe de nombreux points de vente à travers la province, notamment dans les magasins d’aliments naturels. Il suffit de conserver votre contenant et de le faire remplir à répétition avec la quantité désirée du produit de votre choix. On trouve également une offre de plus en plus grande de savons ou de shampoings solides. Leur avantage ? Ils prennent encore moins de place, ne nécessitent aucun emballage et sont compacts lorsque l’on part en voyage. Opter pour des savons avec peu ou pas d’emballage représente assurément une nouvelle habitude très facile à intégrer dans sa routine quotidienne.

Et si vous avez ensuite l’envie d’aller plus loin, vous verrez que vous pourrez même trouver du dentifrice en vrac, de la crème corporelle, du déodorant ainsi que du maquillage. Sans oublier de réduire vos achats en trouvant des produits qui s’adaptent à différents usages. J’utilise autant ma crème à base neutre pour le visage que pour le corps ou encore les petites joues de ma fille.

Penser qu’un produit peut servir uniquement à un seul usage est une pure invention marketing. Pensez-vous vraiment que vous avez besoin d’avoir un produit nettoyant pour les vitres, un pour les miroirs, un pour la cuisinière, un pour le comptoir de la cuisine, un pour la douche, un pour le bain, un pour le lavabo et enfin un pour vos sols ? En réduisant mes produits d’entretien au strict minimum, j’ai non seulement simplifié la routine du ménage, mais j’ai aussi réduit mes dépenses en produits ménagers. J’utilise mon nettoyant tout usage partout dans la maison. Là encore, la règle du Réduire s’applique facilement.

Une maison désencombrée

Si la démarche zéro déchet n’implique pas nécessairement l’adoption de la simplicité volontaire, force est de constater que ces deux concepts se rejoignent très souvent. Dans un sens ou dans l’autre, quand on refuse, réduit et réutilise, on constate rapidement que l’on a besoin de bien moins d’objets qu’on ne le pensait. Désencombrer sa maison, c’est aussi se donner de l’espace pour apprécier davantage notre lieu de vie. Moins d’objets, c’est moins d’entretien, mois de choses à gérer et finalement, plus de temps pour nous et nos proches. Personnellement, ce que j’aime le plus dans ma maison minimaliste, c’est que lorsque l’on doit faire le ménage, cela va bien vite !

Célébrer de manière zéro déchet

La maison est le cœur de nos vies familiales et le lieu de nombreuses occasions de célébrations de toutes sortes. Or les anniversaires, les Fêtes de fin d’année ou les barbecues improvisés s’avèrent autant d’événements qui peuvent très facilement devenir des rendez-vous zéro déchet. Oubliez la vaisselle, les serviettes et les ustensiles jetables et tournez-vous vers votre propre vaisselle réutilisable. Si vous pensez manquer de verres ou d’ustensiles, pourquoi ne pas demander à vos invités d’en apporter ? Quant au menu, privilégiez des aliments en vrac ou sans emballage (les marchés publics sont parfaits pour trouver des fruits et légumes en vrac) et tentez l’expérience d’apporter vos contenants à la boucherie, la boulangerie ou la fromagerie. Je vous garantis que vous serez surpris de la facilité de se faire servir dans son propre contenant. Limitez les achats de produits emballés à quelques aliments seulement et privilégiez des boissons dans des contenants recyclables ou consignés. Enfin, sans que le menu soit compliqué, cuisinez-vous même le repas. Il n’en sera que meilleur !

Il y a mille et une façons d’entreprendre une démarche zéro déchet à la maison. Que vous commenciez dans la cuisine, la salle de bain ou ailleurs, le plus important est bien d’amorcer des changements. Si ceux-ci sont trop compliqués et contraignants, alors probablement que la solution choisie n’est pas celle qui vous convient. Adopter des habitudes écoresponsables vous demandera probablement un peu plus d’organisation et de planification au début, mais n’oubliez jamais que leur but premier est de vous simplifier la vie au quotidien.

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Un écorefuge passif et autonome, certifié LEED Platine (Réservé)
Dix moyens pour se protéger des ondes du cellulaire
La France interdira le cellulaire à l’école
Comment se protéger des ondes émises par les tablettes et téléphones intelligents

Laisser un commentaire