Objets connectés sans fil : quand l’intelligence fait défaut

« Aussitôt que l’on met un microprocesseur abordable dans un appareil sans fil, on ne réalise pas qu’il peut être capturé par un robot qui crée des botnets, un réseau robotisé de produits zombie capturés par un virus qui les prend sous son contrôle et envoie des données partout », affirme le professeur Timothy B. Schoechle.  ©iStock

Aux États-Unis, les constructeurs de maisons qui n’installent pas gratuitement un système domotique de base risquent de perdre des ventes au profit de ceux qui le font, une situation qui était impensable il y a trois ans, rapportait en octobre dernier builderonline.com. Mais alors que tout cela se fait essentiellement avec des technologies sans fil, un expert cybersécurité sonne l’alarme avant l’arrivée des technologies 5G qui, selon lui, vont présenter des risques accrus pour la santé publique et la vie privés. 

 

Cet article est réservé à nos abonnés !

Vous-voulez lire la suite ?

Connectez-vous!Abonnez-vous!
Si vous êtes déjà abonné, simplement vous connecter.

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Les risques de la 5G en valent-ils la chandelle ?
Technologie 5G : fuir ou combattre?
En kiosque (printemps 2019) L’électricité solaire à parité avec Hydro-Québec
La menace que la 5G pose à la santé humaine

Laisser un commentaire