L’échangeur d’air sans conduit

L’étanchéité et l’isolation sont nécessaires afin de réduire l’énergie utilisée pour chauffer et climatiser nos maisons, assurer notre confort, prévenir la condensation et les moisissures, économiser l’énergie et réduire notre impact environnemental. Toutefois, dans nos bâtiments modernes ou rénovés plus étanches, on doit aussi réduire les polluants à la source et échanger l’air intérieur avec de l’air extérieur afin d’obtenir un environnement sain.

Les systèmes de ventilation décentralisés avec régénération de chaleur fonctionnent avec la technologie de flux d’air inversé et récupération d’énergie. Semblable à nos poumons, le ventilateur VENTO EXPERT A50-1 Pro, du fabricant allemand Blauberg, évacue et introduit l’air dans la pièce en alternance, dans ce cas-ci aux 70 secondes. Durant l’évacuation de l’air vicié, sa cellule de céramique capte et accumule l’énergie; lorsque le flux est inversé et l’air frais est introduit dans la maison, l’énergie se voit transférée graduellement pour fournir de l’air tempéré. Comme son cycle court évite que la cellule ne gèle et produise de la condensation, l’appareil ne nécessite aucun cycle de dégivrage énergivore, typique des échangeurs d’air classiques.

L’installation (appareil seul ou en paire de ventilateurs interconnectés) se fait directement dans le mur extérieur de la pièce à ventiler et sans conduit. Il est donc facile d’ajouter de la ventilation performante dans les maisons, condos ou appartements existants aux portes et fenêtres étanches. Un volet motorisé intégré se referme automatiquement lorsque l’appareil se trouve à l’arrêt ou lorsqu’il y a une panne électrique.

Selon son distributeur québécois ProDuctAir, ce système est fiable, sécuritaire (certifié par ETL) et silencieux — 20 à 30 dB(A) à un mètre de distance, selon la vitesse. Il requiert peu d’entretien : on le nettoie à l’aspirateur aux saisons, explique le président Daniel Lalonde, qui œuvre dans le domaine du traitement de l’air depuis 32 ans. Très peu énergivore, il ne consomme que de 3,6 à 5,2 watts et peut fournir jusqu’à 50 mètres cubes (29,8 pieds cubes) d’air à l’heure.  Par ailleurs, il récupère 93 % de la chaleur de l’air vicié pour le transférer à l’air frais lorsqu’il fait -20 Celsius dehors, à un débit réduit de 8,44 pi³/min (4 litres/seconde), selon la norme d’essai allemande DlBt LÜ-A 20. « Donc s’il fait à -20 °C à l’extérieur extérieur et +20 °C à l’intérieur, l’air frais soufflé sera à 18,6 °C », précise M. Lalonde qui n’avait malheureusement pas de taux de récupération de chaleur à un débit plus élevé requis pour déshumidifier plus rapidement. L’appareil peut se contrôler à distance par un téléphone intelligent et son signal Wi-Fi peut être désactivé si l’on veut réduire son exposition aux radiations électromagnétiques.

Cet appareil coûte 899 $, mais il est offert en promotion jusqu’au 30 octobre à 699 $, livraison au Canada incluse. L’installation prend environ une heure et il peut être soit câblé par un électricien, soit être branché dans une prise murale 120 volts classique. Contrairement aux autres appareils similaires, les VENTO-EXPERT A50-1 Pro installés en paire ne requièrent pas de branchement électrique entre eux. 

www.productair.com 514 808-4354 

 

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Votre échangeur d’air pollue-t-il votre maison? (réservé)
Comment chauffer une maison passive avec un échangeur d’air (réservé)
Échangeurs d’air : les appareils européens sont-ils supérieurs ? (réservé)
Un VRC qui récupère 91 % de la chaleur à -25 °C (réservé)

Laisser un commentaire