Frisson sacré du monde sauvage, Gabriel Leblanc et Gisèle Benoit, illustrations de Monique Benoit et Gisèle Benoit, Société Art et Science pour la Nature, 2018, 240 pages.

Ce magnifique livre d’art raconte la quête extraordinaire menée par Gisèle Benoit et ses parents, Monique et Raynald. Dans la première partie, le biographe Gabriel Leblanc retrace le parcours exceptionnel de ces chantres canadiens de la nature, reconnus comme étant des figures marquantes de l’art animalier, du documentaire et des sciences naturelles. La seconde partie de l’ouvrage propose un recueil de textes inédits de Gisèle, dont la prose poétique dépeint l’œuvre admirable de la Nature, force salvatrice, seul passé et seul avenir de l’humanité. La préface réunit les témoignages inspirants de deux personnalités aux points de vue différents : Guylaine Simard, directrice générale du Musée du Fjord et Serge Bouchard, auteur et communicateur bien connu.

 

Apprendre sur le tas – La biologie des bouses et autres résidus de digestion, Boucar Diouf, La Presse, 2018, 144 pages.

Le rapport que l’humanité entretient avec les excréments est bien singulier. Mélangez la honte, le dédain et la fascination et vous obtenez les états d’âme qui habitent un individu moyen devant ces reliquats de notre digestion. il existe même une forme d’humour dit « pipi-caca » qui les glorifie. Ce sont des performances où chaque évocation scatologique trouve un public pour se dilater la rate et, incidemment, accélérer son transit, car le rire est aussi très bon pour la motilité intestinale.
Je voulais prendre le taureau par les cornes et aborder le sujet plus en profondeur dans ce petit bouquin qui mélange humour et connaissances. Lorsqu’on s’intéresse aux excréments avec un oeil de biologiste, on découvre un univers fascinant. Ils sont utilisés dans le monde animal pour marquer un territoire, tromper les prédateurs, piéger des proies, se rafraîchir, signer des alliances, imposer sa suprémacie, signaler sa disponibilité sexuelle, etc. Entre l’humour et l’information, ce livre vous dilatera la rate et vous stimulera l’esprit. C’est le bouquin idéal pour les jeunes et les moins jeunes qui veulent apprendre sur le bol et être bollés sur un sujet qui est loin d’être banal.

Feuilletez un extrait en pdf

Tout savoir en 5 minutes, collectif, Les éditions du Journal, 2018, 272 pages. 

Inspiré des chroniques « En 5 minutes » du Journal de Montréal et du Journal de Québec, ce livre décortique plus de 220 sujets répartis sous 5 grandes catégories : nature et environnement, histoire, santé, science et technologie et sport. Illustré de superbes modélisations 3D et de nombreux graphiques, Tout savoir en 5 minutes rend tous les sujets accessibles tout en suscitant le plaisir d’apprendre. 

Respire – Un souffle profond peut tout changer!, Nicole Bordeleau, Robert Laffont/ NIL, 2018, 204 pages.

Retraçant en filigrane son parcours personnel, Nicole partage avec authenticité et générosité les importantes leçons de vie qui l’ont menée de l’ombre à la lumière, de l’essoufflement à une respiration ample, de la peur à la joie de vivre. Grâce à sa longue expérience en tant que maître en yoga, professeure de méditation, elle a su mettre en mots des enseignements riches et profonds ainsi que des exercices concrets pour vous aider à découvrir à votre tour comment un souffle profond peut tout changer ! Cet ouvrage est certainement le plus intime de Nicole Bordeleau.

Ça commence par moi, Soyons le changement que nous voulons voir dans le mondeJulien Vidal, Seuil, 2018, 296 pages.

Tester et adopter une action écocitoyenne chaque jour pendant un an, c’est le défi que s’est lancé Julien Vidal. Il a choisi de partager son expérience et a répertorié ses 365 actions sur le site internet cacommenceparmoi.org, qui connaît un succès fulgurant. Voici un récit de vie au pays de l’utopie écologique à l’énergie contagieuse et à l’optimisme entraînant, accessible et rassembleur. Des solutions du quotidien, simples, efficaces (et économiques) pour changer le monde, ou comment diviser son empreinte écologique par quatre et la taille de sa poubelle par dix, tout en économisant et en se reconnectant avec soi-même. 

Le Basique de la permaculture pour un jardin durable, Christophe Bachmann, Eva Bührer, Kurt Forster, Delachaux & Niestlé, 288 pages.

Jardin autosuffisant, potager sur un balcon, jardins partagés ou production agricole – la permaculture se pratique de multiples façons. Elle séduit ceux qui souhaitent consommer des produits sains et locaux et pour qui le respect de la terre est une notion essentielle. Ce magnifique livre abondamment illustré présente les bases de cette pratique et explique, étape par étape, comment mettre en place un système de permaculture. Il présente des situations concrètes et diversifiées : en ville, en lisière de forêt, au jardin, dans l’espace public…

La part sauvage du monde – Penser la nature dans l’Anthropocène, Virginie Maris, Seuil, 2018, 263 pages.

En déclarant la mort de la nature, nombreux sont ceux qui voient dans l’Anthropocène l’opportunité de prendre enfin les commandes d’un système-terre entièrement modelé par les humains. À rebours de cet appel au pilotage global, la philosophe de l’environnement Virginie Maris réhabilite l’idée de nature et défend la préservation du monde sauvage. Elle revisite pour cela les attributs de la nature que les fantasmes prométhéens du contrôle total s’appliquent à nier : son extériorité, en repensant la frontière entre nature et culture; son altérité, en reconnaissant la façon dont les non-humains constituent leurs mondes tout comme nous constituons le nôtre; et enfin son autonomie, en se donnant les moyens de respecter et de valoriser ces mondes multiples. L’auteure a été chercheuse invitée au Centre de recherche en éthique de l’Université de Montréal (2016-2017).

 

Les Héros de l’environnement, Élisabeth Schneiter, Seuil, 2018, 160 pages.

C’est une guerre ignorée qui se livre sur toute la planète, entre des entreprises prêtes à tout et des populations qui aspirent à vivre libres et sur leurs terres. Car mines, barrages, tourisme et agriculture intensive se multiplient sans répit, détruisant la nature, épuisant les réserves en eau, polluant l’air et les sols. Face à la puissance des multinationales, des bulldozers et des milices, femmes et hommes défendent à mains nues ces ressources essentielles pour tous les Terriens.

C’est cette guerre silencieuse, jamais racontée en France, que relate cet ouvrage. Il s’ouvre sur le sacrifice de Berta Caceres, assassinée en 2016 au Honduras, qui a mobilisé son peuple, les Lenca, pour défendre la rivière Gualcarque. Après l’évocation d’autres héros et héroïnes mythiques, comme Chico Mendès qui se battait pour la forêt tropicale au Brésil, Dian Fossey, protectrice des gorilles, ou Ken SaroWiwa qui dénonçait les exactions de Shell dans le golfe du Niger, le livre se tourne vers ceux qui continuent aujourd’hui la bataille au péril de leur vie.

Comme le souligne le directeur de l’agence de l’ONU pour l’environnement, Erik Solheim : « Ceux qui luttent pour protéger la planète et les gens devraient être célébrés comme des héros, mais la triste réalité est que beaucoup paient un lourd tribut pour leur sécurité et parfois le paient de leur vie ».

Elisabeth Schneiter a créé et dirigé un magazine sur la langue française, Qui-vive !, et un autre sur l’actualité culturelle et scientifique, Rendez-vous en France. Comme journaliste indépendante, elle a écrit pour Le Monde, Les Échos, Le Figaro… et collabore depuis quatre ans avec Reporterre, pour qui elle suit les atteintes aux libertés dans le monde et l’actualité internationale.

Ce qui fait la pluie… et le beau temps, T. Blanchard, P. Frey, F. Michaud, Salamandre, 2018, 104 pages.

Ce qui fait la pluie… et le beau temps s’adresse aux parents, grands-parents, enseignants, animateurs et éducateurs. Il propose une nouvelle façon de découvrir ou redécouvrir des informations essentielles ou insolites sur les phénomènes météorologiques, la pluie, la neige, la sécheresse, le vent, les tempêtes et autre brouillard.

L’ouvrage se déroule en 50 doubles-pages abordant chacune une question malicieuse. Une illustration pétillante accompagne la réponse agrémentée d’un ou deux encadrés apportant un détail incroyable, une information complémentaire ou un contrepoint inattendu.

Thomas Blanchard est créateur du service de prévisions météorologiques Météo Alpes et vit en Savoie. Il anime la page Facebook Météo Alpes qui réunit plus de 50 000 abonnés.Frédéric Michaud est un illustrateur suisse. Il propose un univers graphique moderne et poétique.

Vous pouvez aussi consulter ce document en ligne en CLIQUANT ICI.

Une autre fin du monde est possible – Vivre l’effondrement (et pas seulement y survivre), Pablo Servigne, R. Stevens, G. Chapelle, Seuil, 2018, 336 pages.

La situation critique dans laquelle se trouve la planète n’est plus à démontrer. Tous les chiffres sur les catastrophes sont accessibles facilement, et l’objectif de ce livre n’est pas d’en ajouter. Ce qui intéresse les auteurs, c’est le changement d’attitude et la prise de conscience des dernières années. Après une analyse de l’impact que peuvent avoir les catastrophes sur notre santé mentale et des moyens pour s’en remettre, les auteurs, tous trois scientifiques, explorent les manières de changer de regard sur le monde, pour nous aider à y trouver du sens. Ils abordent la problématique essentielle des liens à tisser avec nous-mêmes, entre nous et avec les autres êtres vivants et ouvrent une série de questions pour entamer le dialogue.

Ne plus me mentir, Entretiens avec Nicolas Hulot, Éric Fottorino, L’Aube, 2018, 91 pages.

“Je fonctionne à l’instinct”, déclarait Nicolas Hulot dans l’entrevue fleuve accordée fin juin à l’hebdomadaire Le 1, et qui reproduite ici. C’est cet instinct qui, le 28 août, l’a conduit à annoncer sa démission du gouvernement français. Cette annonce surprise sur les ondes de France Inter, qui a produit un véritable électrochoc dans l’opinion, est reprise intégralement dans ce livre.

Reset your child’s brain, Dr Victoria Dunckley, New World Library, 2015, 272 pages.

Avez-vous un enfant aux prises avec des problèmes émotionnels, d’apprentissage, sensoriels ou comportementaux tellement perturbants que vous vous arrachez les cheveux? Est-ce que la plus petite chose les déclenche? Votre enfant a-t-il l’air «fatigué et fatigué» – c’est-à-dire agité mais épuisé en même temps? Essayez-vous différents traitements et stratégies, mais rien ne fonctionne?

Célèbre pédopsychiatre américaine, Dr Dunckly a mis au point un plan de quatre semaines visant à « réinitialiser le cerveau de votre enfant » pour mettre fin aux crises, améliorer ses notes et renforcer ses compétences sociales en inversant les méfaits de la surexposition aux écrans électroniques.

Que se passe-t-il si une intervention simple et gratuite a permis une amélioration spectaculaire de l’ensemble des symptômes, quel que soit le diagnostic? Seriez-vous prêt à l’essayer pendant un mois, même si cela vous paraissait gênant ou «trop difficile» au premier abord? (Alerte spoiler: les parents disent toujours que le programme était beaucoup plus facile qu’ils ne l’imaginaient!)

On diagnostique de plus en plus d’enfants atteints de troubles psychiatriques tels que le TDAH, la maladie de Tourette, l’autisme, la dépression et le trouble bipolaire. D’autres enfants n’ont pas de diagnostic formel, mais semblent hors de contrôle ou bloqués en termes de développement. Dans le même temps, de plus en plus d’enfants se voient prescrire des «médicaments psychologiques», nécessitant une éducation spécialisée, ou recevant un traitement orthophonique ou professionnel. Les prestations d’invalidité pour les troubles mentaux et neurologiques sont maintenant toutes inférieures à toutes les autres catégories d’invalidité. Que se passe-t-il?

Comme vous l’avez peut-être deviné, je suis fermement convaincue que toutes ces tendances sont liées au barrage quotidien de la stimulation du temps passé devant un écran sur le système nerveux sensible des enfants en croissance. « Comprendre d’abord le raisonnement scientifique vous aidera à être ouvert à ce que je propose. »

Après, Stéphane Allix, Albin Michel, 2018, 304 pages.

« Plus d’un quart des personnes en deuil font l’expérience de formes diverses de communication spontanées après la mort d’un proche. Signes, messages, apparitions… il ne s’agit pas d’anecdotes rares ou suspectes, mais d’une réalité quotidienne et indiscutable vécue par plus de deux-cent mille personnes par an, rien qu’en France.

Il n’est pas possible de réduire une telle quantité de témoignages à de simples hallucinations. Après Le Test, ces récits constituent une nouvelle preuve que la vie se poursuit après la mort. Ce n’est pas une croyance mais une déduction scientifique. Je suis journaliste. Celles et ceux que l’on a aimé poursuivent leur existence dans l’au-delà. Ils sont vivants, et tentent de nous faire signe.

Écouter ces témoignages permet de comprendre quelle forme d’existence nous attend après notre décès. Où se trouvent nos proches défunts ? Que font-ils ? Ont-ils toutes les réponses ? Qu’advient-il au moment de la mort ? Peut-on s’y préparer ? À ces interrogations pressantes, il est désormais possible de répondre. À travers ces incroyables témoignages, je vous propose de découvrir ce qu’il advient après…

On demande des preuves, elles sont devant nos yeux. »

Mes tempêtes intérieures, Vanessa Beaulieu, Guy Saint-Jean, 2018, 288 pages

Sournoise, difficile à percevoir à l’œil nu, la maladie mentale prend souvent la forme de «tache au dossier» dans une société axée sur l’image et la performance.

Mes tempêtes intérieures met en scène des hommes et des femmes qui ont souffert, se sont relevés et ont choisi de témoigner afin de lever les tabous entourant cette réalité complexe. Biz, Ingrid Falaise, Patrice Godin, Florence K, P-A Méthot, Karine Champagne, Jean-Marie Lapointe, Marianne St-Gelais, Jean-Nicolas Verreault, Claudia Larochelle, Kevin Bazinet, Manon Massé, Carolane Stratis, Saskia Thuot, Andee, Véronique Bannon, Eliane Gagnon, Larry Beattie et Linda, Véronique, François Imbault-Dulac, Gabrielle Marion, Leah Parson et Same Ravenelle nous ont confié avec authenticité, générosité et humilité des épisodes difficiles de leur vie. Patrick Lagacé et Sonia Lupien complètent ce tableau intimiste en évoquant différents enjeux liés à la santé mentale.

Superbement illustré par Same Ravenelle, Mes tempêtes intérieures accompagnera sur le chemin de la guérison toute personne nageant en eaux troubles. Il montre aussi qu’en dépit des orages et des tremblements de terre, malgré les détours sombres que la vie nous fait parfois emprunter, on peut aspirer au bonheur.

Le parcours d’un battant, Étienne Boulay et Marc-André Chabot, Libre Expression, 2018, 384 pages.

Rien ne destinait Étienne Boulay (5 pi 9 po et 185 lb) à devenir joueur de football professionnel. Pourtant, son passage dans la NFL et ses années dans la NCAA, ajoutés à sa bourse d’études à l’université du New Hampshire et à sa carrière remarquable dans la CFL, où il a remporté trois coupes Grey, ont prouvé qu’il était à sa place dans ce sport. Toutefois, la vie d’Étienne n’est pas faite que de gloire. Comme d’autres vedettes du sport vivant la pédale au plancher, il a payé cher sa démesure : les commotions cérébrales, la dépendance aux antidouleurs puis aux autres drogues l’ont mené au bord d’un gouffre. Mais ç’aurait été mal connaître Boulay «le guerrier» que de croire qu’il perdrait cette bataille. 
Désormais, ses démons sont matés et dorment en silence; jamais suffisamment loin, évidemment, mais assez pour qu’il accepte de se livrer avec beaucoup d’émotion et d’humilité. Même après ses nombreux succès, la plus grande victoire de sa vie n’est peut-être pas celle qu’on pense.

Exposed – The Electronic Sickening of America and How To Protect Yourself, Bill Cadwallader, Stop Drity Electricity, 2018, 307 pages.

Ce livre présente les informations scientifiques précises dont vous avez besoin pour séparer la vérité des fausses nouvelles de l’industrie électronique et des informations erronées sur la supposée sécurité de la technologie sans fil et sur ce que l’on appelle de plus en plus « l’électricité sale ». Les tumeurs au cerveau et d’autres types de cancers sont à la hausse et le lien entre ces cancers et l’utilisation généralisée des téléphones intelligents, des tablettes, des ordinateurs portables, des appareils Bluetooth et du Wi-Fi est clair et irréfutable.

Au-delà de ces faits bien documentés qui déboulonnent mythes et mensonges, EXPOSED propose des solutions pratiques et faciles à mettre en œuvre. Reconnaissant que les changements de société impliquent que la plupart des gens possèdent et utilisent des téléphones intelligents, les auteurs Bill et Lois Cadwallader proposent toute une gamme de solutions « Bonnes, Meilleures et Idéales » pour réduire au minimum votre risque de souffrir des problèmes créés par le rayonnement de micro-ondes au coeur de la révolution numérique du 21e siècle.

Auteur

Dernières publications

Laisser un commentaire