La pollution, crime de santé publique

 

 

Parmi les signataires de l'Appel de Paris de 2004 : le fondateur du parti Écolo belge Paul Lannoye, le journaliste scientifique Nicolas Hulot, les cancérologues Lucien Israël et Dominique Belpomme, le médecin américain Samuel Epstein, fondateur de la coalition preventcancer.com, la députée Corinne Lepage et le virologue Luc Montagnier, Nobel de médecine comme co-découvreur du virus du sida.

Parmi les signataires de l’Appel de Paris de 2004 : le fondateur du parti Écolo belge Paul Lannoye, le journaliste scientifique Nicolas Hulot, les cancérologues Lucien Israël et Dominique Belpomme, le médecin américain Samuel Epstein, fondateur de la coalition preventcancer.com, la députée Corinne Lepage et le virologue Luc Montagnier, Nobel de médecine comme co-découvreur du virus du sida.

« Mon but est de faire reconnaître par la Cour pénale internationale la pollution et la destruction de la nature comme crimes de santé publique », affirmait vendredi dans le magazine français Le Point l’oncologue parisien Dominique Belpomme dans le cadre du 10e anniversaire de l’Appel de Paris. L’Appel de Paris de 2004 a contribué à l’adoption du projet de règlement européen sur l’enregistrement, l’évaluation, l’autorisation et les restrictions des substances chimiques (REACH). Il fut signé par de très nombreuses personnalités scientifiques internationales, dont trois lauréats du prix Nobel de médecine, ainsi que l’ensemble des Conseils de l’Ordre des médecins des 25 états-membres de l’Europe à l’époque, 1 500 organismes non gouvernementaux et 350 000 citoyens européens. Tenu vendredi dernier à la Maison de l’UNESCO, à Paris, le quatrième colloque de l’Appel de Paris visait non seulement à faire reconnaître la pollution comme un crime contre l’humanité mais également l’extension de l’Appel à la pollution physique, en particulier électromagnétique, et à la pollution microbienne. Pour tous les détails :

“La plupart des maladies sont liées à l’environnement” (Le Point)

www.appel-de-paris.com  

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Cellulaire : la Californie prône la prudence
Pourquoi les malades et les femmes enceintes doivent éviter l’électrosmog
La France interdira le cellulaire à l’école
La maison de recherche de la SCHL pour hypersensibles

Laisser un commentaire

Oui Non