La norme du Passivhaus Institute n’a pas d’avenir au Québec, selon Alain Hamel

Alain Hamel, constructeur et propriétaire de la maison Kénogami.

Alain Hamel, constructeur et propriétaire de la maison Kénogami.

Le pionnier québécois des maisons passives ne fera pas certifier sa maison Kénogami par le Passivhaus Institute allemand, jugeant le processus trop rigide et irréaliste pour notre climat. Alain Hamel propose plutôt, tout comme l’organisme Écohabitation, des pistes favorisant l’adoption à grande échelle de ce type de maison à très, très faibles besoins de chauffage. Lire notre dossier réservé pour nos abonnés.

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Certification « passive » : Alain Hamel déchante (réservé)
L’avenir, c’est moins de technologie et plus de multilogements !
La maison « passive »: prête pour la prochaine crise de verglas
Des compteurs intelligents ont causé des incendies

Laisser un commentaire