La mise en valeur du patrimoine architectural : écologique et bonne pour le tourisme (réservé)

Image2

Voici diverses maisons anciennes à vendre dans la région de Victoriaville. Selon André Bourassa qui les a photographiées, elles peinent à trouver preneur.

Les municipalités québécoises ne semblent pas suffisamment conscientes de la valeur ajoutée que le patrimoine procure, estime André Bourassa, fondateur du cabinet Bourassa Maillé architectes et président de l’Ordre des architectes du Québec de 2005 à 2013.

 

Cet article est réservé à nos abonnés !

Vous-voulez lire la suite ?

Connectez-vous!Abonnez-vous!
Si vous êtes déjà abonné, simplement vous connecter.

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Bientôt dans une bibliothèque près de chez vous
Combien d’étanchéité et d’isolation faut-il ajouter en rénovation?
En kiosque (été 2019) Un fonds vert autochtone pour démocratiser l’énergie solaire
Il vente dans ma maison!

3 Responses

    1. agfauteux

      Merci pour l’information mais le budget pour 2016 est écoulé. La subvention sera renouvelée en 2017 et les demandeurs ont jusqu’au début avril 2017 pour faire une demande.
      Stéphane Gagné

Laisser un commentaire à Philippe Laflamme Annuler le commentaire