Le petit contrôle 3-Flex mesure constamment la température de l'air, à l'intérieur comme à l'extérieur, ainsi que celle de l'air chauffé par la pompe à chaleur, afin de démarrer l'élément électrique ou la fournaise au mazout ou au gaz uniquement lorsque nécessaire.

Le petit contrôle 3-Flex mesure constamment la température de l’air, à l’intérieur comme à l’extérieur, ainsi que celle de l’air chauffé par la pompe à chaleur, afin de démarrer l’élément électrique ou la fournaise au mazout ou au gaz uniquement lorsque nécessaire.

L’ingénieur montréalais Martin Janssen a trouvé comment réduire jusqu’à 53 % les coûts du chauffage à la biénergie et frôler la performance d’un système géothermique. Abordable et rentable, son nouveau système Tri-Energy fait appel à un contrôle électronique sophistiqué et à un élément électrique afin de réduire le temps d’utilisation du coûteux chauffage au mazout ou au gaz par temps froid. Le tarif d’électricité domestique (D) d’Hydro-Québec est de 7,78 cents le kilowattheure (¢/kWh).

Le tarif biénergie (DT) varie selon la température extérieure; il est offert aux propriétaires dont le système de chauffage électrique central passe automatiquement au chauffage à combustible en période de pointe de la demande d’électricité. Ceux qui optent pour le tarif DT paient 4,4¢/kWh presque toute l’année, mais 21,26¢/kWh quand le mercure tombe sous -12 °C ou -15 °C, selon la zone climatique où se trouve l’habitation.

Une solution aus systèmes biénergie classiques

Le système Tri-Energy règle les deux lacunes du système biénergie le plus populaire (combinant pompe à chaleur air-air et fournaise au mazout ou au gaz) : • Des coups d’air froid sont ressentis chaque fois que l’on passe d’une source d’énergie à l’autre, puisqu’il faut quelques minutes avant d’atteindre la température optimale; • Le système à combustible démarre trop souvent en hiver, car la pompe à chaleur installée à l’extérieur, en plus de devoir souvent climatiser pour se dégivrer, ne peut pas toujours fournir 100 % de la chaleur demandée par le thermostat. Quand il fait -12 °C ou moins froid encore, on consomme donc une énergie fossile coûteuse (et polluante), et ce, même lorsque le tarif électrique hors pointe (4,4¢/kWh) est en vigueur. Breveté par Martin Janssen, le petit contrôle 3-Flex mesure constamment la température de l’air, à l’intérieur comme à l’extérieur, ainsi que celle de l’air chauffé par la pompe à chaleur afin de démarrer l’élément électrique ou la fournaise au mazout ou au gaz uniquement lorsque nécessaire.

Coût et rentabilité prévue

Selon l’ingénieur-inventeur, « Le coût de la conversion à la Tri-Energy, à partir d’un système biénergie avec fournaise à l’huile, est actuellement entre 3 000 $ et 3 500 $, en moyenne, dans la grande région de Montréal. » Quelles sont les économies possibles dans un nouveau petit cottage montréalais moyen de 1 700 pi2 (158 m2)? Selon ses calculs, le chauffage Tri-Energy revient alors à seulement 529 $ par année. C’est 53 % moins cher que la biénergie mazout/pompe à chaleur (1 123 $) et 33 % moins cher que la biénergie mazout/élément électrique (792 $). Les économies obtenues, respectivement de 594 $ et de 263 $, permettraient de rentabiliser un système Tri-Energy payé 3 300 $ en 5 à 12 ans — dans un monde idéal où le prix de l’électricité et du mazout n’augmenteraient pas. Dans les maisons plus grandes et plus anciennes, M. Janssen parle donc d’un rendement du capital investi de 100 % en aussi peu que trois ans et de coûts de chauffage se rapprochant de ceux d’un système géothermique (352 $ pour la même maison)… de 30 000 $. « C’est un meilleur investissement que la bourse », affirme le populaire journaliste montréalais Jon Eakes. Spécialiste de la rénovation depuis près de 40 ans, Jon Eakes est tellement séduit par la Tri-Énergie qu’il a investi dans l’entreprise de Martin Janssen, ABC Hybrid Energy. « Bien que je recommande beaucoup de produits, il est rare que je m’implique ainsi, dit Jon Eakes. J’ai étudié la fiabilité du produit et, tant du point de vue du rendement du capital investi que de l’efficacité énergétique, je crois que tout système de chauffage à air chaud devrait utiliser un tel contrôle intelligent. C’est un système conçu chez nous et pour notre climat très froid, tout simplement le bon produit pour notre époque. »

Abchybrid.ca 514 568-1996

Auteur

Dernières publications

Laisser un commentaire