L’achat d’une voiture neuve lorsqu’on est électrosensible

 
41

© André Fauteux

Pour une personne électrosensible, les gadgets ajoutés aux nouveaux véhicules constituent un véritable calvaire électromagnétique. © André Fauteux

Récemment mon concessionnaire Toyota m’appelait pour me dire qu’il offrait des rabais extraordinaires sur les nouvelles voitures 2017, si bien que mes mensualités seraient presque équivalentes à ce que je paie actuellement. J’ai donc convenu d’aller « magasiner » la location d’une voiture neuve lorsque je ferais mon entretien pour la saison d’été.

Le jour « J » je me rends donc chez le concessionnaire et je prends le temps de m’asseoir avec mon vendeur désigné. Il fait les calculs des nouvelles mensualités associées à une Corolla en location. Je sais  que lorsqu’une voiture arrive à sa quatrième année de location, elle exige un peu plus d’entretien que les premières années. Malgré les mensualités supplémentaires, il revient presque au même prix de louer une voiture de l’année que de conserver un  véhicule de trois ans plus âgé considérant qu’il faut remplacer certaines pièces vu le kilométrage plus avancé de ce dernier.

Je lui signifie donc que je vais prendre en location la nouvelle voiture à condition que les champs électromagnétiques (CEM) de cette dernière ne surpassent pas ceux de ma voiture actuelle. Il est très heureux de mon choix, ne se doutant pas de ce qui l’attendait au tournant, et surtout de ma sensibilité à ce propos.

Deux jours plus tard, je reviens avec mon lecteur Trifield, instrument qui mesure les champs magnétiques (CM) 60 hertz dégagés par les fils et appareils électriques. Ces champs ont été classés « peut-être cancérogènes » en 2001 par le Centre international de recherche sur le cancer car ils sont associés au doublement du risque de leucémie chez les enfants exposés de façon chronique à un champ de 0,4 microtesla (µT) ou 4 milligauss (4 mG). De plus, ils sont soupçonnés de contribuer aux fausses couches, au cancer du cerveau chez l’adulte et à la maladie de Lou Gherig, selon une évaluation de risque publiée en 2002 par l’État de la Californie. Mais en plus, des expositions chroniques très faibles (de l’ordre de 0,25 à 4 mG) créent des restrictions métaboliques qui nuisent aux mitochondries, la partie des cellules humaines produisant l’énergie, selon les travaux de deux chercheurs en médecine à l’Université McGill, le physicien Paul Héroux et son étudiante Ying Li. Selon leur étude publiée en 2013, les CM interfèrent avec la production d’un complexe protéique enzymatique qui se trouve dans les crêtes mitochondriales, l’adénosine triphosphate synthase, qui joue un rôle important en matière de longévité, de diabète et de cancer.

Nous commençons les mesures avec mon véhicule actuel, une Corolla de 2014 avec transmission manuelle six vitesses et fenêtres électriques. Je n’ai ni démarreur à distance ni climatisation. C’était à l’époque un « véhicule de base ». J’avais fait ce choix afin d’éviter tout CEM supplémentaire.

La nouvelle voiture « modèle de base » comporte deux nouvelles technologies. En effet : une caméra permet de « voir » si vous êtes toujours dans la bonne voie et corrige votre conduite si vous changez de voie sans avoir signalé votre intention avec les clignotants. De plus, elle fait un freinage automatique d’urgence si un autre véhicule devant vous se met à freiner et que vos réflexes sont plus lents que ceux de la technologie. Le freinage automatique d’urgence devrait se retrouver d’ici cinq ans sur 99 % des véhicules de base selon un article de la revue CAA Québec d’été 2017.

Évidemment, il fallait s’y attendre, cette nouvelle technologie, positionnée derrière le rétroviseur avant, crée un électrosmog au-delà de deux milligauss à la hauteur de la tête. Le nouvel écran de bord très sophistiqué, un vrai ordinateur, affiche toutes sortes de choses sur l’état de la voiture. L’emplacement du bouton de contrôle des phares à diodes électroluminescentes (DEL) dégage aussi un électrosmog plus élevé que celui de ma voiture de 2014. Au niveau des pieds, l’intensité du CM est similaire car le panneau des fusibles de la voiture se retrouve au-dessus des pédales.

Face à ces lectures, je reste perplexe. La  personne la plus surprise, c’est évidemment mon vendeur. Mon lecteur Trifield vient de l’éveiller à une réalité qu’il ne soupçonnait même pas. J’ai alors pensé louer le modèle le plus « bas de gamme », présumant que cette voiture aurait moins de gadgets et dégageant donc moins d’électrosmog. Eh non, c’était pire au niveau de la radio. Allez donc comprendre pourquoi!

Pour moi une question demeurait sans réponse. Qu’allais-je faire, attendre que mon contrat de location se termine dans deux ans et devoir louer un modèle 2019 avec encore plus de gadgets ou bien trouver une manière de neutraliser ceux de la voiture 2017 dans l’intention de la racheter après la location de cinq ans si aucun véhicule ne satisfait mes besoins en ce qui a trait aux CEM. Il faut vous dire que j’ai toujours roulé en Toyota et que je n’aimerais pas changer de fabricant, ayant eu un niveau de satisfaction très élevé avec ces voitures.

Mon vendeur attitré, Joey Mirarchi, de Saint-Jérôme Toyota, fut très compréhensif et me laissa le temps de bien réfléchir. J’ai fait quelques recherches et j’ai téléphoné chez Géométria qui fournit des dispositifs appelés « Orgonites série 5000 », dont le modèle no 5028 est censé protéger contre les CM dans les voitures. J’en ai donc acheté quatre, un pour chaque coin à l’intérieur de la voiture. Les orgonites servent en quelque sorte de diapason de cohérence vibratoire pour le corps dans des lieux où les CEM sont plus élevés que les standards établis. Une fois installés dans mon véhicule, j’ai tout de suite ressenti une différence dans mes pieds, des picotements agréables, comme s’ils étaient plus « groundés », plus présents — et de l’atmosphère générale de l’habitacle; aucun mal de tête non plus.

Plusieurs marques de voiture comportent aujourd’hui des caméras à l’avant et à l’arrière et toutes sortes de gadgets tels modem Wi-Fi, télévision et tout le soit-disant confort de la maison. Mais pour une électrosensible comme moi, c’est le calvaire. Avis aux intéressés, soyez prudents dans vos achats/locations de voiture. Afin de mieux saisir la portée de mes propos, je vous recommande un article paru dans La Maison du 21e siècle sur les mesures d’électrosmog dans les véhicules hybrides.

Bon magasinage!

Effets des orgonites sur les êtres vivants :

http://www.geo-metria.com/info_orgonite.htm

http://www.orgonite.org/org/fr/temoignages/lire-les-temoignages

http://www.bon-coin-sante.com/blog-sante-sans-prise-de-tete/patchs-sante-lifewave/pouvoir-et-bienfaits-des-orgonites-programmees/

https://www.orgonites.net/?p=70

http://yogaetcompagnie.over-blog.com/article-34310391.html

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Comment sauver nos noyaux villageois?
Que penser des Solutions BioVibes?
Bilan d’une année à rouler électrique
Journal d’une électrosensible : l’impact des champs électromagnétiques sur nos enfants

1 Response

  1. Hélène Vadeboncoeur

    Bonjour Marie-Louise,
    J’ai bien aimé votre article. Je me demandais si vous aviez aussi mesuré le niveau de radiofréquences. Dans l’année qui a suivi la réalisation que j’étais devenue électrosensible, j’ai mesuré les radiofréquences dans ma voiture (modèle récent), alors que je roulais le long de fils électriques. Je fus stupéfaite de voir à quel point il y en avait ! J’ai alors attribué cela au fait de longer une ligne de distribution d’électricité. Puis, ayant appris que ce qu’est le Bluetooth, j’ai demandé au concessionnaire de désactiver cette fonction, ce qui fut fait, en quelques minutes. Je repris des mesures, dans les mêmes circonstances, et le niveau de RF dans l’habitacle était devenu acceptable. Un ami a fait la même chose dans sa voiture Prius, lorsque je devais voyager avec lui, sur une courte distance. Le niveau de RF a alors beaucoup diminué. Toutes les personnes électrosensibles devraient écrire aux compagnies de fabrication de voitures pour leur faire part des effets sur eux de ce développement effréné de la technologie sans fil, jusque dans nos autos ! et leur demander de rendre facile la désactivation de toute source de radiofréquences, ou qu’il y ait quelques modèles de voitures où il n’y en ait pas !

Laisser un commentaire

Oui Non