Saviez-vous que l’isolant de vermiculte peut libérer des fibres d’amiante cancérigènes ? En effet, l’automne dernier, de nombreux cas d’amiantose ont été révélés parmi les résidants de la ville minière de Libby, au Montana, où la compagnie Zonolite a produit 70 % de la vermiculte utilisée à ce jour (dans 940 000 greniers).

Fermée en 1990, cette mine aurait contenu jusqu’à 5% d’amiante tremolite, particulièrement dangereuse. Selon l’architecte Paul Fisette, qui a déjà écrit un dossier sur le sujet en 1987 dans la revue Progressive Architecture, il faut être extrêmement prudent si l’on travaille autour de la vermiculite, car des fibres d’amiante peuvent facilement s’infiltrer dans la maison, par exemple par des fenêtres ouvertes. La vermiculite produite ailleurs ne semble pas contenir d’amiante.

Depuis 1984, W.R. Grace, dernier propriétaire de la mine de Libby, fait l’objet de plusieurs poursuites au civil: une victime s’est vu accorder un dédommagement de 670 000 $. Source: Environmental Building News, Mars 2000: http://www.buildinggreen.com

Pour en savoir davantage, visiter le site de Santé Canada :
www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/iyh-vsv/prod/insulation-isolant-fra.php 

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
La liste rouge des ingrédients toxiques
Amiante : mortelle dans les maisons

Laisser un commentaire