Oiseaux, petits animaux, libellules et papillons s’y laissent prendre. Dans l’arrière-cour d’une résidence située en plein coeur de Beaconsfield, ils se croient en pleine campagne. Il faut dire que chez l’écrivain Erik Graf et l’aquarelliste Renate Heidersdorf, leur amour de la nature a soutenu l’inspiration de mille idées d’aménagement. Quatre étangs naturels, dont l’un est une piscine de 20 pieds par 48, des aires de repos et de contemplation, des jardins de fleurs et de légumes, de grands arbres et sous-bois recréent en ville le décor sauvage de leur ferme du Vermont.

La piscine a coûté le même prix qu’une piscine traditionnelle en béton, soit 25 000 $, mais sans « détruire toute l’ambiance de notre jardin, explique Erik Graf. C’est pourquoi nous avons opté pour un aménagement en pierres avec cascades, histoire de compléter cette oasis enchanteresse que nous avions commencé quelques années plus tôt. » Un écosystème tout particulier se construit dans la cour des artistes. À chaque saison, ils y ajoutent plantes et animaux (cinq chats et deux chiens, entre autres). L’aménagement d’étangs fut étalé sur diverses saisons, le couple ne pouvant résister au simple plaisir que procure l’eau pure aux sens.

>> Découvrez l’article au complet en cliquant sur l’icône PDF ci-dessous. Denis Proulx, une piscine fondue dans la nature
Size : 817 kB Format : PDF

 

Auteur

Dernières publications

Laisser un commentaire